QUELLES LECONS FAUT-IL TIRER ?

Répondre
Avatar du membre
Jean Muntuabu
Messages : 21
Enregistré le : lun. mai 10, 2010 5:53 pm

QUELLES LECONS FAUT-IL TIRER ?

Message par Jean Muntuabu » jeu. mai 13, 2010 6:51 pm

QUELLES LECONS FAUT-IL TIRER ?
Nous assistons depuis quelques temps à une propagande à l’union soviétique du morceau rebelle de l’UDPS, propagande relayée sur les listes kabilistes par sieur Elonga, un ancien mobutiste devenu par je ne sais quelle magie kabiliste pur sang.
Chers combattants, vous ne trouvez pas suspect que toutes les informations(en réalité de la désinformation) que publie un organe illégal appelé «UDPS Média», un instrument de la propagande beltchikiste crée par l’ex COC de triste mémoire et dissous par la décision 078 du 29 octobre 2008 du PN, je disais, que toutes ces désinformations soient relayées par cet individu ? Que nous cache cette connexion entre sieur Kabeya Nkashama et sieur Elonga? L’avenir proche nous le dira. Quand à moi, je vous invite seulement à être vigilant et à ouvrir l’œil.
En effet depuis une semaine, les « camarades » de Righini ont entrepris une tournée qui les a conduits jusqu’à présent au Katanga et au Kasaï Oriental. Le constat que nous faisons est qu’ils n’ont pas abandonné leur intention de faire gober de gré ou de force à tous ceux qui n’y ont pas pris part, y compris le Président National, les résolutions du soit disant 1er Congrès obtenues de la manière tant décriée que l’on sait. En effet, les « camarades » Beltchika, Mukendi, Diatezulwa, Aka, Diayikwa…ont décidé d’ignorer les appels à la raison et à l’unité lancés par le PN, pour sillonner une partie de la République afin d’aller vendre le produit des cogitations d’un morceau qu’ils présentent faussement comme la caution du Président National. Et d’autre part, les « beltchika boys » continuent toujours à user de la manipulation comme méthode de fonctionnement. Tenez :
A l’étape de Lubumbashi, les awazeries de Kasele nous renseignaient ceci : « Tout Katanga serait en état d’ébullition depuis l’arrivée sur place de la délégation de la Direction politique, issue du 1er Congrès. Nous disions que le cortège avait du mal à faire sa progression en raison de la foule compacte qui s’interposait entre véhicules motorisés(…) Il nous est signalé, qu’en plus du ralenti imposé à leur convoie, les hôtes venus de Kinshasa étaient priés de poser pieds à terre et de couvrir le reste de la distance (600 mètres environ). Les marathoniens pour la circonstance s’en sont sortis, à la grande satisfaction de tous, sous les applaudissements, les cris, sifflets, tambours de l’assistance prise de frénésie(…) On a pu voir, drapelet à la main, des mamans, des jeunes, des vieillards, s’entassant aux abords de la route, chantant, criant. Ils maudissaient, à mots fermés, ce pouvoir qui les clochardise depuis plusieurs années… Fin de citation. Lorsque les premières photos arrivent, au lieu de tout cela, nous voyons une soit disant Direction politique timorée, qui débarque sur un tarmac désert avec à sa tête un Beltchika flottant dans son costume et qui, tant bien que mal, essaie de singer le PN en se coiffant du même couvre-chef que celui-ci, et en s’arrangeant pour que l’on brandisse au dessus de sa tête, la photo du Lider Maximo pour bénéficier du flou entretenu !
A Mbuji-Mayi, les échos qui nous parviennent font état de la présence de 200 à 300 personnes à la Permanence de Mwa Luse ! Rien que ça. Pour preuve, Kabeya Nkashama et son complice Toutou, qui sont passés maîtres dans l’art de la falsification auraient-ils hésité à brandir les images plutôt que du son d’ailleurs inaudible ? Pour rappel, les tournées effectuées dans cette ville de Mbuji-Mayi en 2005, par le SG Rémy Massamba et en 2007, par Maman Marthe et Félix Tshisekedi avaient paralysé la ville. Que Mukendi qui avait, en partie, participé à la tournée de 2005 ose risquer la comparaison s’il est honnête. Ni Radio Okapi, ni aucune autre presse sérieuse n’a évoqué l’événement. Et pourtant, on nous présente cette pitoyable mascarade comme étant l’expression d’un congrès de l’UDPS ! Allez-y comprendre. On s’est gaussé du SG Mutanda qui pourtant n’avait pas hésité à exposer les photos de sa tournée au Katanga, pour nous affirmer que la légitimité et la popularité étaient à Righini. Et alors que nous attendons des photos ou des vidéos, nous avons droit à la même complainte que Raoul Nsolwa : « Les autorités ont interdit notre rassemblement ! » Mais, pourquoi diantre, interdirait-on un rassemblement qui est incapable de se « rassembler » ?
Les leçons à tirer de tout cela c’est que le PN a vu juste en décidant de recommencer le travail. En réalité, il n’y avait pas eu congrès de l’UDPS en avril 2009. Car un congrès de l’UDPS ne peut pas accoucher d’une souris. C’est tout un peuple qui aurait dû être en ébullition et qui aurait dû agir comme dans les rêves d’Awazi Kasele. Le côté positif qu’on retiendra de cette crise est qu’elle aura permis aux uns et aux autres de mesurer leur amplitude politique réelle et aussi que les camarades qui vont rentrer à Kinshasa la queue entre les pattes ont appris à Mbuji-Mayi même, pourtant bastion traditionnel de l’UDPS, que l’on ne devient pas Etienne Tshisekedi par la magie d’une messe noire. A présent que le PN a repris la main, il serait temps qu’ils se rangent derrière lui pour aller au vrai et légitime 1er congrès au lieu de nous ridiculiser dans des démonstrations indignes d’un parti de notre acabit. Sinon, ils devront faire l’amère expérience de l’implantation d’un nouveau parti politique. A voir comment ils ont sué sang et eau dans leur tournée de contact avec la réalité, je suis prêt à parier qu’ils vont regretter leur perfidie à l’égard du PN. D’ailleurs ce renard de « Kabundi » Nkashama semble avoir anticipé mes propos en titrant au sujet de leur fiasco : « Le peuple a entendu Etienne Tshisekedi » ! Lorsqu’on sait que le PN n’a ni béni la messe noire de Righini et ni béni cette tournée, on peut espérer revoir bientôt à Limété, nos anciens compagnons de lutte, ces enfants prodigues que nous allons accueillir à bras ouverts. Je ne terminerais pas sans évoquer encore cette énième propagande de mauvais goût de l’homme à tout faire de Righini sieur Kabeya Nkashama. Il n’ya jamais eu des bagarres à la résidence du PN. Il y eu des échanges entre combattants à la permanence du Parti et il n’a jamais été question de la réussite ou non de la fameuse tournée des rebelles de Righini. Je pense n’avoir injurié personne. Que celui qui veut s’en prendre à moi s’attaque à mes seuls arguments et non à ma modeste personne. La vérité est têtue comme dirait Muakadi !
J. MUNTUABU L. LUABEYA
Combattant de la liberté, Tshisekediste

Répondre