Démantelèment d’un réseau des faussaires

Répondre
Avatar du membre
Jean Muntuabu
Messages : 21
Enregistré le : lun. mai 10, 2010 5:53 pm

Démantelèment d’un réseau des faussaires

Message par Jean Muntuabu » ven. juil. 09, 2010 9:27 pm

Mesdames, Messieurs,
La Providence vient de nous mettre sur une affaire qui ferait grand bruit si elle venait à se confirmer. Il s'agit d'un réseau de faussaires qui opéreraient au grand jour à Paris, au nom de l'UDPS. Une enquête est ouverte et le PN qui en a été informé demandera, le moment venu, aux autorités françaises de démanteler ce réseau maffieux. De quoi s'agit-il?
Le 26 juin dernier, nous avons été approchés par une dame vivant en France (qui a requis l'anonymat pour des raisons de sécurité) et qui nous a affirmé qu'un réseau de faussaires opérerait à Paris en escroquant des citoyens congolais et étrangers en quête du statut de réfugiés. Une des victimes, qui accompagnait la dame, nous a affirmé avoir déjà versé 700€ (sept cents euro) d'acompte pour suivre une prétendue formation dispensée par de prétendus experts du parti!
Les faits :
Un individu, dénommé Albert KABONGO, apparemment bien connu à l'UDPS/Paris pour y avoir milité autrefois, aurait ouvert "une école" dont l'objet est de dispenser des cours sur l’histoire du parti afin de préparer les candidats à la demande d'asile politique. Coût de l'inscription : 1200 euro par candidat. Avec la possibilité de payer en plusieurs fois, à la condition expresse d'avoir, au préalable, versé un acompte de 700€.
Après la dispense des cours vient ensuite une deuxième étape. Et c'est là que ça fait frémir. A cette étape interviendraient deux personnes : Patrice KABAMBA et Pierre MUKENDI qui, en tant que cadres du parti (l'un est ou a été responsable cellulaire et l'autre est ou a été responsable sectionnaire), demandent pour l’obtention d'une carte ou d'une attestation de membre, la somme de 200 euros. Cela, pour donner un caractère officiel au récit de la victime et confirmer son appartenance à l'UDPS!!!
D’après notre source, plusieurs personnes sont passées par là et ont été toutes abusées de cette manière. Pour confirmer ses dires, la dame a même passé un coup de fil, en notre présence, à une personne du même sexe, se trouvant en France et qui a donné des informations qui corroborent la version des faits sur M. Kabongo Albert. Par contre, nous devons reconnaître que cette dernière n'a pas confirmé l'implication de MM. Kabamba et Mukendi, disant ignorer leur existence et supposant qu'ils puissent être les contacts du seul M. Kabongo Albert. Ce qui peut s'avérer correct vu qu'il faut aux victimes, une preuve d'appartenance au parti. Et la dame qui nous informe promet de nous chercher la preuve des liens qui impliqueraient les personnes susmentionnées.
Comme vous pourriez le remarquer, je fais usage du conditionnel car les personnes citées bénéficient de la présomption d'innocence. Nous tenons à informer l'opinion qu'une enquête est ouverte en interne. Et que quiconque connaîtrait une ou plusieurs personnes qui auraient été victimes de ce stratagème et les noms de leurs auteurs, puisse nous faire parvenir le plus rapidement possible ces informations. Comme affirmé plus haut, le PN suit cette affaire de près, pour ensuite saisir la justice française afin que la lumière soit faite.
J. MUNTUABU L. LUABEYA
Miso gaaa

Répondre