Etienne Tshisekedi L’Absorbant, l’Inhibiteur, le Destructeur et l’Obstacle

Répondre
Avatar du membre
Tshipamba Mpuila
Messages : 417
Enregistré le : ven. août 11, 2006 7:29 pm
Localisation : BELGIQUE

Etienne Tshisekedi L’Absorbant, l’Inhibiteur, le Destructeur et l’Obstacle

Message par Tshipamba Mpuila » ven. déc. 23, 2016 7:06 am

UDPS PARTI POLITIQUE
CANAL HISTORIQUE – PATROINE NATIONAL
Etienne Tshisekedi
L’Absorbant, l’Inhibiteur, le Destructeur et l’Obstacle


Nous avons cru à tort, longtemps, qu’E. Tshisekedi était un démocrate, un opposant, un résistant, l’Avocat du Peuple Congolais, mais qu’il ne se trompait que sur les stratégies de faire triompher la Cause noble et juste de notre Peuple. Mais voici les faits :
⦁ Le Testament du défunt Général Bumba Mwanz Nathanaël
Dans son Testament légué à la Postérité, le défunt Général Bumba Mwanz Nathanaël révèle comment, après le blocage par Mobutu, le 1er Décembre 1992, de l’application des Résolutions de la Conférence Nationale Souveraine (CNS), il est allé voir M. E. Tshisekedi élu le 15 Août 1992 à la CNS Premier Ministre du Gouvernement de Transition. Il a prévenu E. Tshisekedi qu’il s‘apprêtait à neutraliser militairement Mobutu grâce aux soldats et officiers militaires acquis au Changement démocratique. Cet entretien s’était déroulé la nuit entre E. Tshisekedi et le Général Bumba Mwanz Nathanaël.
Le lendemain matin, Mobutu, très fâché, a rapporté cet entretien au Général Bumba et lui a dit que sa source d’information était E. Tshisekedi !
⦁ Embrouiller et démobiliser la Population avec des messages contradictoires et subtils
C’est E. Tshisekedi qui est derrière Samy Badibanga, ami intime de son fils Félix Tshilombo Tshisekedi. L’UDPS familiale a eu la Primature à travers M. Samy Badibanga suite aux négociations et accords secrets entre l’UDPS familiale et le pouvoir finissant.
Dans ces accords, ils ont rassuré le sous-traitant esclavagiste d’exercer un 3ème mandat contre la Constitution et de prolonger la Tragédie Congolaise et même de l’aggraver.
Dans son message de « fin de pouvoir de kanambe », il se contredit :
Il parle de la fin du pouvoir du sous-traitant esclavagiste tout en encourageant la CENCO à poursuivre les négociations entre le Rassemblement et ce même pouvoir illégal et illégitime afin de trouver un compromis. Pourquoi négocier avec un pouvoir illégitime et illégal ?
Le compromis dont il parle vise le maintien officiel du sous-traitant esclavagiste à son poste de Président de la République (ou Azarias Ruberwa, le frère siamois de kanambe, qui est le vrai Patron du Gouvernement- Badibanga en lieu et place de kanambe) et la Primature qui revient à l’UDPS familiale par le canal de M. Samy Badibanga.
Il demande au Peuple de réclamer pacifiquement ses droits et ses libertés pour éviter le bain de sang alors que le sang coule tous les jours, le Pays est transformé en un vaste cimetière ; il est plein de charniers et le Peuple subit un génocide tous les jours par diverses stratégies et doit se défendre par tous les moyens et avec le maximum de moyens à sa disposition pour survivre.
⦁ Blocage de la modernisation des structures et du fonctionnement de l’UDPS
Pour disposer des pouvoirs absolus et illimités au sein de l’UDPS, E. Tshisekedi a bloqué l’application des Résolutions du Congrès de l’UDPS tenu à Kinshasa du 10 au 14 Décembre 2010 : La Convention Démocratique du Parti, toutes ses prérogatives et ses Commissions y compris la Commission de contrôle des finances et de compte, la Commission d’arbitrage des conflits….
⦁ Déviationnisme, tripatouillages et falsifications des Statuts de l’UDPS : il a de lui-même quitté l’UDPS Parti politique et la Présidence de ce Parti en créant une ONG, une Entreprise privée
E. Tshisekedi s’est mis au-dessus du Congrès du Parti en modifiant les Statuts le 25 Janvier 2013. Les Statuts du Parti sont la Constitution du Parti. Quelle garantie offre-t-il de respecter la Constitution et les Textes légaux de notre Pays s’il devient le Président de la République et de ne pas agir comme tous les tyrans que nous avons combattus.
Dans ses modifications, il a enlevé à l’article 10 la phrase qui fait la quintessence et la nature d’un parti politique, à savoir : la conquête, l’exercice et la conservation démocratique du pouvoir pour réaliser son projet de société.
Et il a pris une décision juridiquement inexplicable par laquelle il excluait (????) de son ONG ainsi créée les Membres et Cadres qui ont pris acte de son abandon de l’UDPS Parti Politique et de la Présidence du Parti alors que ces Membres et Cadres étaient, eux, en tant que Gardiens du Temple, restés dans l’UDPS Parti Politique, Canal Historique et Patrimoine National et n’avaient donc pas suivi E. Tshisekedi dans son ONG !!!
⦁ Entretien de la confusion dans l’opinion en continuant à engager l’UDPS Parti Politique dont il a pris congé et cela sur les matières d’une grande importance
Sans clarifier sa situation actuelle devant l’opinion d’être devenu depuis le 25 Janvier 2013 le Président de son ONG et sans consultation préalable d’un quelconque Congrès (ordinaire ou extraordinaire, de l’UDPS Parti Politique – Voir les Articles 3, 16 et 17 - ou de son ONG – Voir les Articles 3, 16 et 17- , E. Tshisekedi joue au roublard et au Sisyphe (l’homme qui s’est cru être le plus rusé de tous les temps) : il a tout seul engagé à la fois le Parti Politique dont il n’est plus Membre et Président et son ONG (dont il viole aussi les Articles 3, 16 et 17) dans les négociations et signé les Accords ayant une grande importance politique et des conséquences graves sur la crédibilité et la nature démocratique de l’UDPS Parti Politique de deux Organisations précitées.
En effet, ces négociations et ces Accords, contrairement à la Constitution et à la volonté populaire (Nos Compatriotes ont accepté de mourir les 19, 20 et 21 Janvier 2015 pour s’opposer à toute révision constitutionnelle et à toute prolongation du mandat du pouvoir actuel au-delà du délai constitutionnel) permettent au pouvoir finissant de prolonger son mandat au-delà du délai constitutionnel et d’aggraver la Tragédie congolaise.
⦁ Nominations illégales, gestion financière chaotique, opaque et désastreuse et rôle de sa famille biologique dans le Parti
E. Tshisekedi a violé l’Article 62 des Statuts légaux du Parti Politique relatifs aux Dispositions transitoires finales (les Dispositions transitoires finales sont remplacées dans les Statuts de l’ONG par les mandats) en procédant aux nominations illégales des Présidents Fédéraux en 2015 (c’est-à-dire au-delà de 2013).
E. Tshisekedi a créé par ces nominations illégales le désarroi, l’affaiblissement et la démobilisation des Membres dans les Fédérations-phares victimes de ces nominations : Canada, France et Belgique). Il a détruit l’attachement, la sympathie, l’enthousiasme et l’adhésion de nos Compatriotes envers l’UDPS dans ces trois pays.
Et sa gestion financière des fonds du Parti a été chaotique, opaque et désastreuse. Il n’en a jamais fait un moindre rapport aux membres.
Il a fait de sa famille biologique l’Organe suprême de l’UDPS. Elle perçoit les fonds du Parti ; participe aux négociations avec le pouvoir ; décide du choix des cadres à promouvoir et à sanctionner. L’un des membres de la famille biologique d’E. Tshisekedi est l’Homme-Parti : il est à la fois le Président National, le Secrétaire Général, le Secrétaire aux Relations Extérieures, le Secrétaire National à la Mobilisation, le Secrétaire National à la Propagande, le Secrétaire National à l’Organisation…).
⦁ E. Tshisekedi est l’Aimant absorbant de toutes les énergies populaires congolaises déployées pour la libération congolaise : il a absorbé toutes ces énergies et les a neutralisées.

⦁ Il est l’Inhibiteur :

⦁ Il inhibe les actions libératrices de notre Peuple : il bloque la libération du Peuple Congolais. Il épuise le Peuple en le faisant sortir dans les rues lors de ses retours au Pays et de ses Meetings pour exhiber sa popularité mais sans jamais menacer le pouvoir tyrannique de façon réelle et palpable.

⦁ Il bloque depuis plusieurs années toute la place réservée au Leadership de l’Opposition politique en général et au sein de l’UDPS en particulier (UDPS qui est l’Ame, la Force Motrice et le Catalyseur du Changement démocratique).

⦁ Il empêche l’émergence de vrais Leaders patriotes et démocrates au sein de l’Opposition et de l’UDPS.

⦁ Il focalise sur lui toute l’attention populaire et appelle vers lui tous les moyens y compris les moyens financiers nécessaires au déploiement des actions et des stratégies appropriées de libération nationale : il a été un avant-centre d’une équipe de football qui a gaspillé volontairement toutes les occasions de marquer des buts et de permettre ainsi à l’équipe de remporter la victoire.

⦁ Il s’est octroyé le Monopole de contrôle du Peuple à qui il ordonne de rester calme, de ne pas sortir dans les rues, de ne pas user du droit de légitime défense alors que le Pays est devenu un vaste cimetière.

⦁ Il est le Destructeur :
Il détruit l’Opposition en général et l’UDPS Parti politique, (Patrimoine National, Canal Historique) en particulier : faux statuts qui font de l’UDPS une ONG, slogans démobilisateurs à la population (Venez m’accueillir nombreux et participer à mes meetings, mais rentrez calmement chez-vous, dormez comme des bébés, le tyran partira de lui-même en douceur…).
⦁ Il est l’Obstacle :
Il a été depuis longtemps l’Obstacle Principal à la libération nationale et au Changement démocratique.
Fait le 20 Décembre 2016.
Dr François Tshipamba Mpuila (E-mail : tshipamba.mpuila@yahoo.fr.

Répondre