Le 31 Décembre 2016 : JOUR DU DEUIL NATIONAL

Répondre
Avatar du membre
Tshipamba Mpuila
Messages : 387
Enregistré le : ven. août 11, 2006 7:29 pm
Localisation : BELGIQUE

Le 31 Décembre 2016 : JOUR DU DEUIL NATIONAL

Message par Tshipamba Mpuila » dim. janv. 29, 2017 11:42 am

UNION POUR LA DEMOCRATIE ET LE PROGRES SOCIAL
UDPS
PARTI POLITIQUE
CANAL HISTORIQUE - PATRIMOINE NATIONAL
Le 31 Décembre 2016 : JOUR DU DEUIL NATIONAL
JOUR DU TRISTE EXPLOIT DE LA MP


C’est le jour où les Forces patriotiques et démocratiques congolaises basées à l’intérieur de notre Pays et regroupées sous le Label du désormais tristement célèbre « Rassemblement » et de l’Opposition politique congolaise ont, en signant en toute lucidité et toute conscience l’Accord du 31 Décembre 2016 avec la MP, courbé l’échine sans aucune raison (Elles ont le soutien populaire et de nombreux partenaires puissants et influents) et capitulé devant un sous-traitant esclavagiste et devant la MP, un instrument politico-militaire du pouvoir étranger, esclavagiste, colonial, tyrannique, génocidaire et prédateur, un pouvoir-hors-la-loi, un pouvoir qui a provoqué sur la Terre de nos Ancêtres l’une des pires tragédies mondiales connues dans le Monde après la Deuxième Guerre Mondiale.
C’est le jour de la Défaite totale et cinglante pour les Forces démocratiques congolaises basées à l’intérieur de notre Pays.
Nombreux Congolais ne veulent pas entendre cette vérité impopulaire et indésirable ou refuser de la voir en face ou l’oublier, ils préfèrent enfuir leur tête dans le sable comme le fait l’autruche. C’est pourtant trop vrai, évident, clair et distinct.
Au Rwanda et en Ouganda, cet Accord a dû provoquer une explosion de liesses populaires, une effervescence de joie et de satisfaction, un sentiment de fierté et de grandeur devant une domination avérée et confirmée sur le Grand Congo, son Territoire, sa Population, ses Biens et ses Richesses.
Tout le Combat pour la libération nationale est fini à l’intérieur de notre Pays. Les Forces patriotiques et démocratiques congolaises réunies sous le Label du « Rassemblement » ont déposé les armes ; elles ont accepté de faire du « Rassemblement » une annexe dans la Basse- Cour de la MP et de se précipiter au Bol de la Soupe de la Grande et Vulgaire Mangeoire.
Le Rassemblement n’a droit qu’à la Soupe car c’est le sous-traitant esclavagiste qui a le contrôle de l’Armée, des Services et de la Police, il a donc le pouvoir de vie et de mort sur tous ceux qui sont à la Grande et Vulgaire Mangeoire. Seul, il décidera de ce qu’il peut appliquer ou ne pas appliquer de l’Accord. Il n’y a aucun mécanisme contraignant qui pèsera sur lui.
Le Rassemblement est minoritaire partout (Assemblée Nationale, Gouvernement, Sénat…).
Le triste Exploit de la MP : La MP est majoritaire au sein du « Gouvernement ». Pour quelle raison ? En fait, la MP a réussi l’exploit d’annihiler sur place en RDC l’existence de toute opposition et a fait du Rassemblement une annexe dans sa Basse –Cour.
Etant majoritaire, seules ses options et ses vues passeront et seront appliquées. La MP a réussi à inviter le Rassemblement à la Grande et Vulgaire Mangeoire et ne lui donnera que la Soupe. Et puis, pourquoi tant de ministres, pour une année et pour un pays en crise ? Même pour un mandat de cinq ans, pourquoi tant de ministres ? Voyez pour votre éclairage, en pièces jointes, la Composition des Gouvernements français et allemands, pays pourtant stables, modernes, prospères et constamment sur les rails de progrès. C’est manquer d’intelligence quand on refuse d’imiter ce qui génère des performances ailleurs.
Cfr. : CONGOFORUM, 26 01 17 Actualités.cd - Accord Politique, consensus trouvé : 53 ministères; 18 au Rassemblement et 21 pour la MP

« Les composantes en discussion autour de la CENCO ont revu à la hausse l’effectif des membres au sein prochain gouvernement de transition en vue de régler le problème de partage qui se posait », a renseigné à ACTUALITE.CD un négociateur.
« Ainsi le nombre des ministres et vice-ministres passe de 46 postes à 53 », a informé la même source.

Les parties prenantes sous l’œil impatient des prélats catholiques sont tombées d’accord pour l’attribution des 18 ministères et 3 vice- ministères à la Majorité présidentielle (MP). Treize ministères et 3 vice- ministères pour le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, et 8 ministères et 3 vices ministères pour l’opposition au dialogue de la cité de l’union africaine. Le même compromis consacre l’attribution de deux ministères et 1 vice ministère pour l’opposition républicaine (OR), et 2 ministères et 1 vice ministre pour la société civile signataire de l’accord du 18 octobre et non signataire. Les parties débattent à l’instant sur le mode de désignation du premier ministre qui sera issu du Rassemblement. Stanys Bujakera

La fin va s’accélérer si la Diaspora Congolaise et le Peuple Congolais ne font rien :
⦁ La RDC va être officiellement déclarée et reconnue comme un département, une province ou une annexe du Rwanda.

⦁ Le Génocide du Peuple Congolais va se parachever et devenir complet. Il y aura encore beaucoup d’autres carnages, massacres et charniers. Le Peuple Congolais, muet, triste, trahi, délaissé, abandonné, meurtri et brisé s’enfoncera dans les ténèbres. Grâce à la politique de repeuplement en cours, la RDC sera officiellement déclarée et reconnue une propriété privée des Rwandais.

⦁ Le sol, le sous-sol, les richesses naturelles du Rwanda déjà propriétés de l’AFDL selon les Accords de Lemera (Art. 1 et 2) et selon les Statuts de l’AFDL (Art. 23). Déjà, le Rwanda est le premier exportateur mondial du coltan sans en être producteur sur son propre territoire.
L’Accord n’est pas et ne peut pas être au-dessus de la Constitution. Or, la Constitution en vigueur est taillée sur la mesure du sous-traitant esclavagiste, elle fait de lui un tyran inamovible et intouchable. Cfr. : Annexe.
Depuis le 31 Décembre 2016, un désastre de première grandeur s'est abattu sur la RDC depuis :
⦁ La naissance d’un Mouvement d’Opposition démocratique par la Lettre Ouverte des Treize Parlementaires adressée le 1er Novembre 1980 au Président Mobutu ;

⦁ La création de l’UDPS le 15 Février 1982 en tant qu’un parti politique démocratique structuré et organisé ;

⦁ Les Consultations populaires de Janvier-Février 1990 ;

⦁ Le Discours historique de Mobutu le 24 Avril 1990 abolissant le MPR-Parti-Etat et son rôle dirigeant et instaurant le pluralisme politique et syndical ;

⦁ L’émergence des forces patriotiques et démocratiques politiques et sociales à l’intérieur et à l’extérieur de notre Pays dès le 24 Avril 1990 ;

⦁ La tenue de la Conférence Nationale Souveraine (7 Août 1991-6 Décembre 1992) et ses Résolutions historiques qui ont été les Fondements d’un Etat de droit démocratique moderne et prospère ainsi que ;

⦁ Tout le Combat mené par l’ensemble de notre Peuple pendant tant d’années contre le monolithisme politique, social et moral ainsi que contre les systèmes avilissants et déshumanisants tels que l’esclavage, la colonisation, la tyrannie, le génocide et la prédation des richesses naturelles nationales.
Fait le 27 Janvier 2017.
Dr François Tshipamba Mpuila
GSM 0032-493-325-104 ; GSM 0032-492-100-276
E-mail : tshipamba.mpuila@yahoo.fr.

Répondre