Que le Rassemblement et la CENCO cessent de discréditer l’Elite Congolaise

Répondre
Avatar du membre
Tshipamba Mpuila
Messages : 417
Enregistré le : ven. août 11, 2006 7:29 pm
Localisation : BELGIQUE

Que le Rassemblement et la CENCO cessent de discréditer l’Elite Congolaise

Message par Tshipamba Mpuila » mar. févr. 21, 2017 6:13 pm

UNION POUR LA DEMOCRATIE ET LE PROGRES SOCIAL
UDPS
PARTI POLITIQUE
CANAL HISTORIQUE - PATRIMOINE NATIONAL

Que le Rassemblement et la CENCO cessent de discréditer l’Elite Congolaise, de trahir notre Peuple et de souiller la Mémoire de nos Martyrs
Nous sommes profondément dégoûtés, choqués et attristés par le spectacle hideux et répugnant offert à l’opinion nationale et internationale par le Rassemblement et la CENCO.

Les membres du Rassemblement s’entredéchirent en ce moment dans un combat impitoyable, sanglant et meurtrier pour avoir l’insigne honneur et le privilège de voir leurs efforts déployés, les souffrances endurées et les sacrifices consentis tout au long d’une lutte âpre et héroïque de plusieurs décennies d’années aboutir enfin à la plus haute des promotions et la plus sublime des distinctions de leur vie, c’est-à-dire au couronnement et au sacre tant désiré en étant nommé, par le sous-traitant esclavagiste, le premier garçon de courses dudit sous-traitant esclavagiste.

Premier garçon des courses : expression choquante remplacée par l’appellation pudique, décente et supportable de premier ministre.
Ce couronnement et ce sacre seront célébrés avec des feux d’artifice et des liesses populaires par la cohorte des esclaves volontaires, heureux et consentants qui s’agglutinent dans la Basse- Cour du sous-traitant esclavagiste, dudit sous-traitant esclavagiste au sein du pouvoir d’occupation étrangère, coloniale, tyrannique, génocidaire et prédateur.

Ce spectacle a d’abord consisté à hisser à l’Olympe le sous-traitant analphabète.

L'Olympe est une montagne où les 12 dieux grecs se réunissaient. Le Mont Olympe est la plus haute montagne de Grèce où se réunissaient les dieux Grecs pour se divertir et discuter. On y organisait des banquets où le nectar coulait à flot et où on consommait l'ambroisie qui les rendait immortels. Le sommet de l'Olympe entièrement caché par les nuages, était invisible aux mortels, c'est pourquoi les dieux s'y étaient installés.
Le sous-traitant esclavagiste à qui tous ces honneurs sont rendus est un pion de père rwandais et de mère rwandaise placé en RDC par ses géniteurs, tuteurs et parrains politiques et militaires rwandais et ougandais à la tête d’un pouvoir d’occupation étrangère, esclavagiste, colonial, tyrannique, génocidaire et prédateur. Il a été parachuté dans le Palais Présidentiel Congolais en 2001 par les forces étrangères et n’a jamais gagné une seule élection transparente dans notre Pays. Grâce à certains Délégués congolais corrompus au Dialogue Inter- congolais (Sun City, Afrique du Sud, 2002-2003) et à deux hold-up électoraux successifs spectaculaires (2006 et 2011), il a tenu à la Présidence de notre Pays et arriver au terme du 2ème et dernier mandat constitutionnel le 19 Décembre 2016.

Par des manifestations, notre Peuple s’est opposé, jusqu’au sacrifice suprême, à toute révision constitutionnelle et à toute autre procédure susceptible de prolonger le mandat constitutionnel du sous-traitant au-delà du 19 Décembre 2016.

Les Congolais réunis sous le Label du Rassemblement ont tourné le dos aux aspirations profondes et légitimes de notre Peuple, à la libération nationale, à l’Indépendance, à la Souveraineté nationale, à l’avènement d’un Etat de droit démocratique, à l’améliorations des conditions de vie de la population, à la dignité humaine, à l’honneur, à la fierté, nationale, à la reconnaissance de soi et à l’estime de soi. Ils se sont battus tels des forcenés et des esclaves volontaires, heureux et consentants avec toutes leurs forces, toutes leurs énergies, tout leur cœur, leur ardeur, révérence, enthousiasme, empressement et dévouement contre la détermination du Peuple Congolais de se libérer. Ils ont signé le sinistre Accord du 31 Décembre 2016 prolongeant le mandat du sous-traitant esclavagiste au-delà du 19 Décembre 2016.

A l’instar d’une cinquantaine de Résolutions de l’ONU sur la RDC et d’une multitude d’Accords issus des négociations nationales et régionales, l’Accord signé le 31 Décembre 2016 ne sera jamais appliqué. Cet Accord ouvre la voie à un pouvoir à vie pour le sous-traitant esclavagiste.
Grâce à ce même Accord, certains de signataires dudit Accord ont accédé au Bol de la Soupe de la Grande et Vulgaire Mangeoire par le biais du gouvernement Badibanga : gouvernement budgétivore de 68 ministres et vice-ministres dont la durée annoncée est d’un an et dont la mission consistera à organiser des élections ! Ces élections ne seront pas organisées.

Dans cette lutte, ces compatriotes ont entraîné leurs familles, leurs enfants et nombreux jeunes, c’est-à-dire des serfs car nés des parents esclaves volontaires, heureux et consentants et éduqués dans le lieu naturel de la servitude volontaire, en prison, dans la caverne.
Le sous-traitant esclavagiste est ainsi grâce à l’Accord du 31 Décembre 2016 devenu plus légitime que jamais. Son prestige et son pouvoir sont accrus.

Le même Accord a attisé, accru et potentialisé son arrogance, sa férocité, sa cruauté, a rage, sa soif de sang humain, son avidité de pouvoir, sa capacité de nuisance et de destruction. Lui seul a le pouvoir sur les escadrons de la mort basés en RDC.
Pour bien inaugurer son nouveau mandat, il a donné des ordres à ses escadrons de la mort d’exterminer les populations du Kasaï et du Bas-Congo et de réprimer dans le sang toute manifestation en RDC.

Aucun des membres du gouvernement Badibanga n’a un moyen contraignant sur le sous-traitant esclavagiste pour respecter l’Accord. Aucun membre du gouvernement n’a un pouvoir effectif et réel sur les escadrons de la mort (bataillons de l’Armée Patriotique Rwandaise, services de sécurité, policiers et leurs complices congolais) : tous habillés en uniformes des FARDC et des policiers et dont la mission est d’exterminer les populations autochtones de la RDC et faire en sorte que les populations étrangères du Rwanda et de l’Ouganda deviennent, par la politique de repeuplement, deviennent des propriétaires de la RDC.

A part M. Azarias Ruberwa, ses compatriotes et tous les caciques du PPRD présents dans ce gouvernement (Le PPRD est majoritaire avec dix ministères), tous les membres du gouvernement sont des éléments décoratifs pour le sous-traitant esclavagiste.

Que la CENCO s’inspire notamment de l’exemple du Pape Jean Paul II.

Étudiant polonais en philologie, il a joué dans un groupe de théâtre antinazi et est entré au séminaire clandestin en 1942. Ordonné prêtre en 1946, après des études à Rome et en France, il est devenu prêtre en Pologne communiste en 1948 auprès de la jeunesse. Après sa thèse sur l'amour, particulièrement conjugal, le cardinal Sapieha l’a nommé à l'université. Il est devenu, en 1958, le plus jeune évêque polonais. Il s'est opposé au matérialisme, notamment en demandant une église à Nowa Huta.

Pendant Vatican II, sa maîtrise des langues et de la théologie ont fait de lui le porte-parole de l'épiscopat polonais, ce qui l’a fait remarquer par le futur Paul VI. Archevêque, puis cardinal en 1968 (le plus jeune), il a défendu les ouvriers face au régime communiste, défendant les droits de l'homme et il s’est intégré à la curie où, à la demande de Paul VI, il a prêché avec charisme les exercices spirituels de 1976. Il a reçu des voix lors du conclave d'août 1978. À l'issue du conclave d'octobre 1978, qui s’est tenu suite à la mort brutale de Jean-Paul Ier, il a été élu sur proposition du cardinal König. Il a été le premier pape non italien depuis le pape hollandais Adrien VI en 1522 et le premier pape polonais de l’histoire du catholicisme.
En tant que pape, il s'est opposé à l'idéologie communiste et par son action, notamment en Pologne, il a favorisé la chute du bloc de l'Est. Sa volonté de défense de la dignité humaine l’a conduit à promouvoir les droits de l’homme. Il a amélioré les relations du catholicisme avec les juifs, les orthodoxes, les anglicans et les musulmans. Il a été à l’origine de la première réunion internationale inter- religieuse d’Assise en 1986, réunissant plus de 194 chefs de religion.

Son pontificat (26 ans, 5 mois et 18 jours) est à ce jour le troisième plus long de l’histoire catholique après celui de saint Pierre et Pie IX. II a parcouru plus de 129 pays pendant son pontificat, plus de cinq cents millions de personnes ayant pu le voir durant cette période, et institué de grands rassemblements, comme les Journées mondiales de la jeunesse. Il a béatifié 1 340 personnes et canonisé 483 saints, soit plus que pendant les cinq siècles précédents.

Jean-Paul II est généralement considéré comme l’un des meneurs politiques les plus influents du xxe siècle. Plus encore, il est présenté de plus en plus comme le modèle de la nouvelle évangélisation, portée par l'ensemble de sa vision pastorale et incarnée jusque dans sa sainteté de vie. 
Béatifié le 1er mai 2011 par son successeur le pape Benoît XVI, puis canonisé par le pape François le 27 avril 2014, il est considéré comme saint par la religion catholique et fêté le 22 octobre, date de son intronisation pontificale.

Les hommes, les femmes et les forces de progrès de nationalité congolaise et les vrais partenaires du Peuple Congolais doivent se coaliser et libérer la RDC.

Fait le 21 Févier 2017.
Dr François Tshipamba Mpuila
E-mail : tshipamba.mpuila@yahoo.fr.


Répondre