Notre Position sur l’Unité et la Réunification de l’UDPS

Répondre
Avatar du membre
Kalonji Flori
Messages : 7
Enregistré le : sam. déc. 26, 2009 3:27 pm

Notre Position sur l’Unité et la Réunification de l’UDPS

Message par Kalonji Flori » jeu. mars 30, 2017 3:42 pm



UNION POUR LA DEMOCRATIE ET LE PROGRES SOCIAL
UDPS
PARTI POLITIQUE
CANAL HISTORIQUE - PATRIMOINE NATIONAL
Notre Position sur l’Unité et la Réunification de l’UDPS


Nous faisons remarquer, avant toute chose, qu’en ce qui nous concerne les défis auxquels nous sommes confrontés au niveau politique national et au niveau de l’Unité et de la Réunification du Parti, nous n’avons pas attendu la disparition précipitée mais prévisible d’Etienne Tshisekedi pour :

• Dénoncer les abus graves, en l’occurrence : le blocage de l’application des Résolution du 1er Congrès de l’UDPS, le déviationnisme par rapport aux textes fondamentaux du Parti, l’immixtion de la famille biologique érigée en organe suprême du Parti dans la vie et le fonctionnement du Parti, la phagocytose de tout le Parti, la falsification des textes statutaires et règlementaires, faux et usage des faux, la révocation illégale des Représentants, les nomination illégales, la gestion maffieuse, opaque et criminelle des fonds du Parti ;

• Inviter tous les Membres, Cadres et Responsables politiques à un Mini-Conclave de l’autocritique pour envisager la survie, la viabilité, l’essor, la renaissance, l’aggiornamento, la perestroïka, la glasnost dans le Parti… ;

• Réfléchir ensemble sur les formes et modalités modernes de l’Unité et de la Réunification du Parti kPenser à la Réunification Renouveler le Leadership du Parti ;

L’Unité de notre Grand Parti Politique, Patrimoine National, « Union pour la Démocratie et le Progrès Social », en sigle UDPS, est une nécessité absolue et impérieuse car la survie, la viabilité et l’essor de l’Organisation en dépendent.

Mais que signifie l’Unité de toute organisation ?
C’est avant tout l’intériorisation, par tous les Membres, des Fondements de l’organisation, c’est-à-dire :
• La Vision, le Projet de société, les Valeurs, les Idéaux, la Culture des Textes, les Objectifs, les Intérêts, les Textes statutaires et règlementaires, la Charte d’Ethique, la Charte de la Bonne Gouvernance et la Charte de la Solidarité ;
• Les Institutions et les Organes tant au niveau central qu’au niveau des Fédérations et de la Diaspora
• Le Leadership démocratique, humaniste, compétent, responsable et pragmatique démocratiquement élu par tous les Membres ou leurs Représentants lors d’un Congrès : le choix des Responsables de l’Organisation se fait sous l’égide de l’Organe technique ad hoc, en l’occurrence la Commission Electorale Nationale et les Commissions Electorales Fédérales sur base du Profil et des Critères collectivement définis par tous les Membres lors d’un Congrès et consignés dans les Textes de l’Organisation.
La professionnalisation du fonctionnement de l’Organisation grâce à la responsabilisation des Cadres compétents et responsables et à la mise en place d’un Bureau d’études, expertise et stratégies ; le Think Tank, le Brain Trust.

Un Think tank (mot anglais), groupe de réflexion ou laboratoire d'idées (en français) est généralement une structure regroupant des experts. L'activité principale d'un Think tank est généralement de produire des études et d'élaborer des propositions dans tous les domaines selon les besoins, les objectifs, les intérêts, les défis, les enjeux et les moments (Momentum).
Le Think est comparé au laboratoire d'idées qui réunit des professionnels au sein d'une structure formalisée et qui produit de façon systématique des études et des rapports. Il réunit, souvent autour d'une Personnalité politique ou d'un parti politique, des personnes de bonne volonté désirant réfléchir sur une base non professionnelle à des problèmes relevant des politiques publiques.
Dans les pays du monde anglo-saxon, Think tank est aussi nommé Brain Box, Brain Trust ou Think Factory. En 2012, 6 603 Think tanks étaient répertoriés dans le monde contre 6 480 Think tanks en 2010.
La création de Think tanks a été massive de la fin des années 60 au début des années 2000. Au plus fort de la croissance, vers l'année 1996, il se créait dans le monde près de 150 Think tanks par an.

La convocation des Assises Ordinaires ou Extraordinaires de l’Organisation se fait dans les délais prévus dans les Textes Statutaires et Règlementaires par l’Organe approprié (Congrès, Convention Démocratique, Président National, Secrétaire Général, ¾ des Fédérations et des Membres… etc.)

L’Unité sera une Force et non une farce si elle n’est pas l’Unité des faibles mais si au contraire elle est l’Unité des Forts, c’est-à-dire l’Unité des Hommes de Progrès, des Hommes d’Etat, des Hommes qui privilégient le triomphe de l’Intérêt Commun, des Hommes sûrs, intègres, loyaux les uns envers les autres, convaincus, convaincants, responsables, démocrates et humanistes ; des Hommes qui ont l’humilité et la reconnaissance envers l’Héritage historique, la contribution des Anciens et des Compagnons de lutte pour la Cause noble et juste commune ; des Hommes habités par une même identité de vision, le même projet de société, la même culture des textes, le même respect de la Charte d’Ethique, de la Bonne Gouvernance, de la Solidarité, des textes statutaires et règlementaires, le même attachement aux objectifs et aux intérêts communs.

Nous souhaitons qu’une telle Unité soit bénéfique et se réalise au lieu de constituer une massification nivelatrice par le bas, de rassembler un ramassis, un conglomérat, un agrégat des éléments contradictoires, incohérents, inconciliables et qui amèneront encore inéluctablement à d’autres conflits interminables, des crises et divisions,

Il faut sans complaisance faire une autocritique préalable, objective et profonde sur nous-mêmes, sur tout le passé de l’UDPS, sur le parcours de chacun de nous et sur des causes de la crise et des divisions actuelles.

A notre avis, l’autocritique ci-haut évoquée nous a révélé que la crise au sein de l’UDPS était inévitable, nécessaire et salutaire. Et sans cette autocritique préalable, les mêmes Membres, Cadres et Hauts Responsables politiques qui sont à la base des divisions actuelles et des déchirements au sein de l’UDPS se retrouveront de nouveau dans la Salle du Conclave, vêtus de la peau de l’agneau, et créeront tard les mêmes divisions et déchirements sans jamais se remettre eux-mêmes en cause, s’amener et se corriger, mais en se présentant eux-mêmes comme des victimes ou comme des saints et mais en incriminant très lourdement les autres… ainsi de suite. L’Organisation ne vivra qu’au rythme de ces conflits, épuisera le meilleur du temps et des énergies à colmater les brèches et à résoudre ces conflits et n’accomplira jamais ses tâches pour lesquelles les Treize Parlementaires, les Fondateurs, les Co – Fondateurs et les Pionniers ont créé l’Organisation et les tâches pour lesquelles la Population a placé ses espoirs en elle.

Tirons-en des conclusions appropriées d’autant plus que certains d’entre nous ne peuvent pas arriver à Kinshasa aussi longtemps que le pouvoir actuel est en place à cause de leur Combat contre ledit pouvoir. Personne ne saura garantir leur sécurité et leur protection. Et pourtant ils souhaiteraient être personnellement et physiquement présents dans la Salle des débats et participer très activement aux débats.

En outre, vu la répression systématique, aveugle et impitoyable à laquelle se livre le pouvoir en place contre les Opposants en tant que Citoyens individuels et contre tout rassemblement des Opposants, qu’est-ce qui nous garantit que les Participants au Conclave ne soient pas des proies sans défense ni protection livrées en pâture aux escadrons de la mort du pouvoir en place ou que le Conclave projeté de l’UDPS ne soit pas un lieu de prédilection gratuitement et naïvement offert par les Organisateurs au pouvoir en place pour venir procéder aux arrestations arbitraires, aux massacres de masse et pour faire disperser les Participants à coups des gaz lacrymogènes et mortellement toxiques, matraques, bastonnades….

Compte tenu de ce qui précède, les tendances différentes dans la Grande Maison et Famille Politique de l’UDPS et évoluant parallèlement les unes par rapport aux autres vers le triomphe des mêmes objectifs et des mêmes intérêts se justifient. Ce n’est pas un appauvrissement mais une richesse et le résultat du pragmatisme comme cela a été le cas au sein de l’ANC et comme c’est le cas dans presque tous les partis politiques démocratiques que nous connaissons ici en Occident.

Dans l’avenir, si le rapprochement entre toutes ces différentes tendances s’impose face aux défis et aux enjeux que nous allons rencontrer, nous pourrons nous réunir et étudier les modalités de ce rapprochement.

Avant de conclure, nous constatons que les invitations à la participation au Conclave de Kinshasa sont accompagnés d’un calendrier déjà préétabli par les Organisateurs (Le nombre des jours que durera le Conclave) mais sans un document de travail, de différents sujets et thèmes et sous-thèmes qui seront abordés pour que les participants s’y préparent d’avance.

Enfin, nous pensons que l'unité d'une organisation ou d’une société peut se construire, non nécessairement ni uniquement telle que nous l’avons toujours conçue, mais sur l'accueil et le respect de la différence.

L’un des enjeux majeurs aujourd'hui est avant tout de réapprendre aux hommes à vivre ensemble et à se parler. Et nous les Hommes, Cadres et Responsables politiques nous avons là un vrai rôle à jouer.

La Base est trop rarement prise en compte dans son ensemble. Nous cristallisons les différences entre les Cadres, les Leaders et les Responsables politiques qui deviennent l'unique élément identitaire et même sans une différence de tendances idéologiques enrichissantes pour l’ensemble de l’organisation mais sur base des conflits des caractères, des humeurs, des ambitions personnelles et entraînent la Base derrière tel ou tel leader sur base des accointances qui n’ont rien à faire avec la vision, le projet de société, les valeurs, les idéaux mais sur base de l’appartenance familiale, tribale, ethnique, régionale…

Comprenons-nous bien : renvoyer les Membres à leurs groupes de différences idéologiques peut être un moyen de maîtriser la diversité, mais cela ne doit pas entraîner un cloisonnement stérile qui pousse à l'individualisme et empêcher une vraie intégration.

N’est-il pas plus sage, plus pragmatique de laisser les différentes tendances évoluer parallèlement comme elles évoluent aujourd’hui tout en visant les mêmes objectifs, quitte à nous retrouver tous ensemble dans les mêmes salles de temps en temps lors des colloques, congrès d’une telle ou telle tendance comme c’est courant à la fédération de Belgique Les membres qui viennent de différentes tendances se retrouvent et s’expriment avec la même liberté et la même facilité. Nous partageons les mêmes canaux des medias sans que l’on s’en offusque. C’est déjà la réunification sans préalables. Bientôt, les conditions de sécurité seront réunies à Kinshasa et nous tous pourrions avoir l’opportunité de nous retrouver ensemble. C’est sera l’occasion de donner au parti un leadership consensuel et de procéder aux choix d’un Candidat Unique lors de l’Election Présidentielle et des candidats de toute la Famille - UDPS aux élections locales, régionales, législatives.

Telle est notre position à l’Assemblée de la Fédération de Belgique le 25 mars 2017.

Dr Flori Kalonji

Flori Kalonji Yamilamba Dr, Secrétaire rapporteur
Comité sectionnaire Udps, Bruxelles et Environs

Répondre