Les congolais sont les premiers responsables de la Tragédie congolaise

Répondre
Avatar du membre
Tshipamba Mpuila
Messages : 387
Enregistré le : ven. août 11, 2006 7:29 pm
Localisation : BELGIQUE

Les congolais sont les premiers responsables de la Tragédie congolaise

Message par Tshipamba Mpuila » jeu. juin 01, 2017 3:41 pm

Les congolais sont les premiers responsables de la Tragédie congolaise

⦁ Deux tristes records mondiaux : durée et ampleur des systèmes déshumanisants, avilissants, génocidaires et prédateurs

Le 1er Record mondial détenu par la RDC est la durée de la Tragédie Congolaise : six siècles de durée.

Notre Peuple erre dans le Désert depuis six siècles : c’est depuis le 16ème Siècle à ce jour. Aucun autre peuple dans le Monde entier n’a erré comme le Peuple Congolais pendant six siècles dans les Désert, les souffrances, les humiliations, la désolation et le deuil permanents.

Durant ces six siècles, les systèmes déshumanisants, avilissants, génocidaires et prédateurs se sont imposés, nous ont assujettis et nous imposé leurs lois.

Ces systèmes sont :

⦁ L’esclavage lors du commerce triangulaire et l’esclavage pour l’ivoire ;
⦁ La colonisation ;
⦁ La néo-colonisation ;
⦁ Les tyrannies successives et
⦁ Les pillages des richesses naturelles nationales.

Durant six siècles, notre Peuple a été confronté :
⦁ à la négation du caractère sacré de la vie ;
⦁ à la négation de la dignité humaine ;
⦁ à la négation de l’intégrité physique ;
⦁ à la négation de la liberté, de l’indépendance, de la souveraineté nationale, des libertés individuelles et publiques et des droits fondamentaux, civiques, politiques, sociaux, économiques et culturels : Les Congolais ont été considérés et traités comme des esclaves apatrides dans leurs propre pays et comme du bétail ;
⦁ à la négation de l’identité propre : civilisation et Culture de nos Ancêtres ;
⦁ aux crimes de toutes sortes y compris aux crimes contre l’humanité et crime de génocide, au pouvoir-hors-la-loi, aux conflits armés fratricides, aux massacres y compris aux massacres massifs, aux fosses communes (charniers), aux tortures, aux arrestations arbitraires, aux expropriations extrajudiciaires, aux arrestations arbitraires, aux détentions illégales, aux violences sexuelles, à l’insécurité généralisée, aux déplacements forcés des personnes, à l’enrôlement des enfants dans les groupes armés, aux traitements cruels, inhumains et dégradants…..
⦁ à l’absence de l’Etat de droit démocratique ;
⦁ aux visées expansionnistes de certains pays voisins (le Rwanda et l’Ouganda) : Parmi ces visées figurent l’annexion de la RDC, l’extermination de la population autochtone de la RDC, le repeuplement du Congo par les Rwandais et les Ougandais ; le pillage des richesses naturelles de la RDC pour développer le Rwanda et l’Ouganda ;
⦁ aux alliances de ces pays avec certains milieux internationaux ;
⦁ à la médiocrité d’une partie de la population congolaise : cette médiocrité s’est manifestée chez les Compatriotes issus de tous les partis politiques, de toutes les organisations de la Société Civile (journalistes, religieux, musiciens, écrivains, chefs coutumiers, professeurs d’université, étudiants, fonctionnaires de l’Etat, commerçants, parlementaires, sénateurs, ministres, gouverneurs des provinces…), de toutes les tribus, de toutes les provinces, de toutes catégories et de toutes les couches du Peuple Congolais).

Ces systèmes sont concomitants depuis le 16ème siècle jusqu’à ce jour.
Nous viendrons ultérieurement sur l’ampleur extrême et de violence extrême de ces systèmes ainsi que sur leurs conséquences catastrophiques.

⦁ Les Congolais sont les premiers responsables de la Tragédie Congolaise

Pour réussir à nous imposer ces systèmes durant six siècles et les exercer avec une ampleur extrême, les auteurs de ces systèmes ont bénéficié de la médiocrité criante et flagrante d’une grande partie des Congolais, c’est-à-à-dire du concours, de la complicité et de la trahison de nombreux Compatriotes issus de toutes les tribus, de toutes les provinces et de différentes catégories et couches de la Population Congolaise.

C’est le ver qui est dans le fruit qui est l’ennemi le plus dangereux, le plus nuisible et le plus grand de tous les ennemis. Il affaiblit et détruit la bonne santé et les moyens d’auto-défense du fruit et permet aux ennemis extérieurs d’entrer facilement dans le fruit et de faire très facilement leur besogne de fossoyeurs, d’affameurs, de bourreaux et d’assassins, de pilleurs….

L’un des exemples historiques est la Guerre du Vietnam (1955-1975). Les Américains, malgré leur puissante Armée et leur technologie avancée, n’ont pas su vaincre au Vietnam, ils ont dû se retirer puisqu’ils se sont heurtés contre la cohésion interne, la résistance, la détermination et la lutte de tout un peuple contre eux.

Les étrangers ne peuvent jamais occuper un pays, s’y installer confortablement et durablement dans le pays occupé, devenir les fossoyeurs de l’Etat, les affameurs, les bourreaux et les assassins du Peuple, les pilleurs des richesses naturelles du pays occupé s’ils ne bénéficient pas du concours, de la complicité et de la trahison des fils du pays occupé.

Pour notre Pays, pensons notamment :

⦁ aux Kapitas fournisseurs d’esclaves ;
⦁ aux Kapitas médaillés coloniaux
⦁ aux Kapitas post- coloniaux ;
⦁ au Groupe de Binza ;
⦁ à la Famille Politique Présidentielle du MPR Parti-Etat ;
⦁ aux Congolais membres du Conglomérat AFDL/CPP/PPRD/MP ;
⦁ aux Congolais signataires des Accords de Lemera ;
⦁ aux Congolais membres du Rassemblement qui, malgré les manifestations de notre Peuple, la Déclaration de 25 Cadres de l’UDPS et nos mises en garde répétées à travers des documents dans lesquels nous donnions des preuves tirées de l’Histoire nationale et internationale (preuves de la naïveté, de la lâcheté, de l’imprudence et de la complicité de signer un accord avec un tyran), se sont entêtés et ont signé le funeste Accord de la Saint-Sylvestre qui a prolongé le mandat constitutionnel de l’un des plus grands criminels du Monde à la tête de notre Pays ;
⦁ aux Congolais membres de la CENI (dirigée par des religieux : Apollinaire Malu Malu Muholongu, Daniel Ngoy Mulunda, Corneille Nangaa) qui font preuve d’une complicité et d’une complaisance et d’une trahison insupportables :

Les Présidents successifs de cet Organe et ses membres devaient garder l’impartialité et l’indépendance nécessaires et donner la preuve du patriotisme exemplaire et de la conscience démocratique irréprochable. Ils ont facilité la persistance à la Présidence de la RDC d’un émigré clandestin, mercenaire étranger, criminel et ennemi de notre Peuple et de notre Pays. Ils devaient annoncer d’avance qu’ils n’accepteront pas, quoi qu’il en coûte, la candidature d’hippolyte kanambe pour un 3ème mandat à la Présidence de notre Pays :

⦁ puisque la Constitution l’interdit ;

⦁ puisque notre Peuple s’y oppose et a payé de son sang lors des manifestations et a manifesté cette opposition le 19 Décembre 2016 par les bruits des casseroles, des clairons et des tambours ;

⦁ puisque l’Accord de la Sylvestre a été un désastre catastrophique (on ne signe jamais un accord avec un tyran : par la définition même de l’accord et du dialogue ; les preuves irréfutables tirées de l’Histoire nationale et internationale le démontrent) ;

⦁ puisqu’un accord ne peut jamais contredire ni violer la Constitution ;

⦁ puisqu’il est un étranger (rwandais de père et de mère), un émigré clandestin et illettré arrivé furtivement dans notre pays en 1997 sous une fausse identité ; caché comme une vipère aux morsures mortelles dans les valises de l’AFDL ; et devenu quatre ans après (2001) Président de la RDC – c’est le Paradoxe des paradoxes ; c’est la première fois qu’une telle ignominie est arrivée dans toute l’Histoire mondiale. Cette ignominie est arrivée non seulement à cause des Etrangers, mais surtout à cause de la médiocrité d’une grande partie de l’Elite Congolaise. C’est le comble de cynisme ;

⦁ puisqu’il s’est révélé, durant les 16 années de son pouvoir 2001-2017), être l’un des plus grands criminels de l’Histoire Mondiale : il a transformé la crise congolaise dans l’une des pires tragédies politiques, économiques, sociales, humaines et humanitaires mondiales après la 2ème Guerre Mondiale (Diagnostic des Experts internationaux et nationaux dans le Livre « Réformes au Congo (RDC) : attentes et désillusions », L’Harmattan 2009 ; selon les mêmes Experts dans le même Livre : « La RDC est un cas d’école en matière de la faillite de l’Etat » : il est le premier responsable, le commanditaire, l’auteur et le co-auteur de tous les crimes commis en RDC depuis son arrivée en RDC (il n’a fait qu’occuper de hautes fonctions : Commandant en Chef des Troupes terrestres de l’AFDL ; Président de la République) ;

⦁ puisqu’il est devenu un milliardaire (15 milliards de dollars US) grâce aux détournements des deniers publics et aux pillages des richesses naturelles de la RDC pendant que le Peuple Congolais est appauvri à l’extrême ;

⦁ puisqu’il a fait, le 09 Février 2004 au Sénat belge, l’éloge solennel, public et officiel de l’esclavage et de la colonisation dont notre Peuple a très atrocement souffert et qui sont qualifiés des plus grands des crimes contre l’Humanité, du Scandale du Siècle, de la Honte Internationale ; de la ruée qui a défigurée la conscience humaine… ;

⦁ puisqu’il a déclaré, dans son interview au New York Time le 03 Avril 2009 qu’il n’y a pas autour de lui plus 10-15 Congolais patriotes, compétents et valables pour travailler au service de leur Pays, mais curieusement, c’est avec les mêmes collaborateurs qu’il a continué à travailler jusqu’à ce jour ;

⦁ puisqu’il a fait des dons importants à certains pays voisins et construit des universités et quartiers entiers dans ces pays (le Rwanda, l’Ouganda, la Tanzanie…) pendant que la RDC est devenu un pays de l’antiquité et de la préhistoire ; que la jeunesse congolaise est déscolarisée, que le peuple congolais est appauvri à l’extrême… : il démontre chaque jour par ses actes qu’il est un mercenaire travaillant pour les intérêts exclusifs des certains pays voisins ; qu’il est un ennemi avéré de notre Peuple et de notre Pays,

⦁ Aux Congolais membres de la CENI qui devaient déclarer aussi qu’ils n’accepteraient comme Candidatures que celles qui seront conformes au Profil des Dirigeants définis par la CNS ;

⦁ aux Congolais membres des Services de Sécurité, de la Police et de l’Armée, de la Cour d’Ordre du régime de Mobutu et du régime de l’AFDL/CPP/PPRD/MP jusqu’à ce jour : les tortionnaires, les bourreaux et les assassins des autres Congolais dans des prisons, des cachots clandestins…. ;

⦁ A tous les Congolais présents dans les Institutions du Pays qui devaient annoncer que leur mandat est déjà constitutionnellement caduc et démissionner…..

Revenons à la CENI : la CENI aurait dû annoncer que pour les autres Candidats, elle n’acceptaient plus des candidats de tous ceux qui ont été impliqués dans les crimes politiques et économiques et qu’elle n’acceptera que les Candidats conformes au Profil des Dirigeants des Dirigeants définis par la CNS

III. Rappel du Profil des dirigeants définis par la Conférence Nationale Souveraine
1. Transition:
a) Critères généraux:
⦁ être de nationalité congolaise;
⦁ être nationaliste;
⦁ être de bonne santé physique et mentale;
⦁ être de notoriété publique et crédible, intègre et de bonne moralité;
⦁ être compétent;
⦁ n'être pas impliqué dans des assassinats ou des crimes politiques et économiques;
b) Critères spécifiques:
1) Premier Ministre:
⦁ être âgé d'au moins 40 ans;
⦁ être un véritable démocrate;
⦁ avoir une compétence appuyée d'une instruction suffisante cumulée avec une expérience professionnelle d'au moins dix ans dans des postes de responsabilité;
2) Membres du Gouvernement:
⦁ être âgé d'au moins 35 ans;
⦁ avoir une compétence appuyée d'une instruction suffisante cumulée avec une expérience professionnelle d'au moins dix ans;
⦁ Membres du Parlement de Transition:
⦁ être âgé d'au moins 35 ans;
⦁ avoir une compétence appuyée d'une instruction suffisante ou une expérience professionnelle d'au moins dix ans.
2. Troisième République
a) Critères généraux:
⦁ être patriote;
⦁ être de moralité éprouvée;
⦁ être compétent;
⦁ être crédible, honorable et intègre;
⦁ avoir le sens de la responsabilité;
⦁ avoir le sens de la dignité;
⦁ avoir le sens de l'Etat de droit;
⦁ avoir le sens de l'honneur et du devoir;
⦁ avoir le sens du bien commun;
⦁ avoir l'esprit d'initiative, de justice, d'altruiste, de solidarité;
⦁ n'être pas impliqué dans des assassinats ou des crimes politiques et économiques

b) Critères spécifiques pour les hautes fonctions tenant à un mandat public ou électif:
⦁ être de nationalité congolaise d'origine;
⦁ être d'une intégrité morale éprouvée;
⦁ jouir de toutes ses capacités physiques et mentales;
⦁ avoir une compétence appuyée d'une formation intellectuelle éprouvée et/ou d'une expérience professionnelle suffisante.
Cfr. : Résolutions de la CNS proposées notamment par la Commission d’Ethique de la CNS.
Fait le 02 Juin 2017.
Dr François Tshipamba Mpuila
GSM 0032-493-325 ; E-mail : tshipamba.mpuila@yahoo.fr.

Répondre