Traité de Nice. Le Meilleur de tous les Accords signés jusqu’à ce jour entre les Congolais et les Partenaires

Répondre
Avatar du membre
Tshipamba Mpuila
Messages : 380
Enregistré le : ven. août 11, 2006 7:29 pm
Localisation : BELGIQUE

Traité de Nice. Le Meilleur de tous les Accords signés jusqu’à ce jour entre les Congolais et les Partenaires

Message par Tshipamba Mpuila » dim. juil. 23, 2017 2:38 pm

Traité de Nice
Le Meilleur de tous les Accords signés jusqu’à ce jour entre les Congolais et les Partenaires

Nous revenons ce jour sur le Traité de Nice à cause de certaines réactions des Compatriotes Congolais qui ont lu notre Document du 16 Juillet 2017 intitulé Le « Rassemblement » est un Allié Masqué du Mercenaire Brigand rwandais entré dans la Maison Congolaise».

Ce Document a provoqué un débat démocratique ouvert parmi les Congolais :

1. Réactions positives

Aucun Compatriote n’a apporté sur le « RASSEMBLEMENT » les informations contraires aux nôtres pour nous faire changer de position par rapport à cette Organisation ni réfuté un seul de nos arguments.
Certains Compatriotes nous ont donné totalement raison et félicités.

Bien que le patriotisme soit une attitude noble et juste qui honore celui qui en est habité et la source du sacrifice par cette seule raison qu’il ne compte sur aucune reconnaissance quand il fait son devoir par amour pour sa patrie, les encouragements et les félicitations constituent un stimulant puissant pour les patriotes et signifient pour eux qu’ils ne sont ni seuls à comprendre l’enjeu ni incompris de tous puisque qu’étant trop loin en avant des autres Compatriotes. Il y a donc osmose entre nous et tant d’autres Compatriotes. Et puisque l’Union des forts fait la force, la victoire est possible et pointe même à l’horizon.

2. D’autres Compatriotes m’ont demandé pourquoi nous ne nous rendons pas sur le terrain pour combattre l’occupant.

Nous rappelons que nous avons commencé notre Combat politique sur le terrain contre la tyrannie, à l’Université de Kinshasa en 1974, au moment où Mobutu était au Sommet de sa Gloire et de sa Puissance. Ce Combat mené avec nombreux autres Etudiants de Kinshasa, de Lubumbashi et de Kisangani et ensuite avec les autres Professeurs Assistants et les Professeurs, a réveillé, mobilisé les Etudiants, les Professeurs Congolais et Etrangers, les Religieux, les Chancelleries basées à Kinshasa et la Population de Kinshasa et des Provinces et a produit des résultats positifs concrets entre 1974 et 1985. Nombreux acteurs avec qui nous avons mené ce Combat sont encore vivants.

Arrivés ici en Belgique en 1985 grâce une bourse d’études post- universitaires de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé, une des Institutions spécialisées de l’ONU), nous avons poursuivi ce Combat politique jusqu’à ce jour au sein de l’UDPS et de la Diaspora Congolaise. Nous avons occupé plusieurs fonctions au sein de l’UDPS/Extérieur. Nous avons été parmi les Délégués de la Diaspora Congolaise au Dialogue Inter- congolais (Afrique du Sud, Sun City, 25 Février 2002-03 Avril 2003). Nous avons été dans plusieurs pays pour participer aux Manifestations populaires organisées par nos Compatriotes ; donner des Conférences sur la Tragédie Congolaise, négocier avec les Partenaires….

Nous avons été notamment au Niger, en Afrique du Sud, en Italie, en France, en Hollande, au Luxembourg, en Allemagne, en Irlande, en Autriche, en Suède, au Danemark, au Canada, aux Etats-Unis…. Nous pouvons prolonger la liste.

La Tragédie congolaise est d’origine interne et internationale. Le Travail abattu par nos Compatriotes à l’intérieur de notre Pays et à l’Etranger revêt une importance capitale et presqu’équivalente. Ne négligeons aucune dimension.

Dans l’Histoire, il existe des cas où la libération est venue de l’Extérieur. Cfr. : Etats-Unis par rapport aux pays européens occupés par l’Allemagne nazie…. Dans notre cas, le lâchage, par nombreux Décideurs Internationaux, du pouvoir d’Occupation étrangère qui sévit dans notre Pays, les sanctions internationales contre ledit pouvoir… ont des résultats non négligeables.

Et bien qu’étant ici à l’Etranger, nous sommes en contact permanent avec les Combattants de Liberté à Kinshasa et dans toutes les Provinces de notre Pays jusques dans les collectivités et les villages.

3. Traité de Nice

Nous sommes étonnés de constater aujourd’hui l’indifférence des Congolais pendant que l’Ile de Mateba est devenue une Propriété privée de la Famille du Mercenaire Brigand rwandais et tous nos villages, nos collectivités, nos provinces et tout le Territoire National (sol, sous-sol) sont devenus la Propriété exclusive du Rwanda et de l’Ouganda alors que les Congolais, devenus tous par ce fait des esclaves apatrides, avaient fait de l’Ile de Mateba et du Traité de Nice une question de vie ou de mort.

Nous affirmons que le Traité de Nice est le Meilleur des Accords signés jusqu’ici par les Congolais et les Partenaires pour les raisons ci-après :

1) Le respect de la Volonté Souveraine de notre Peuple :

a) La Volonté souveraine librement exprimée par notre Peuple lors de l’Election Présidentielle du 28 Novembre 2011, c’est-à-dire la Victoire éclatante d’Etienne Tshisekedi, a été l’une de nos exigences a Nice et a été reconnue, respectée et acceptée par tous les Congolais Participants aux négociations et tous les Partenaires.

b) L’application des Résolutions de la Conférence Nationale Souveraine (CNS, 7 Août 1991-6 Décembre 1992), qui sont les Fondements d’un Etat de droit démocratique moderne et prospère, a été l’une de nos exigences à Nice et a été reconnue, respectée et acceptée par tous les Congolais Participants aux négociations et tous les Partenaires.

c) La Consultation par le Référendum populaire, avant l’application de la demande formulée par nos Partenaires relative à l’Ile de Mateba : notre Peuple sera appelé à se prononcer (le Peuple une fois libéré grâce à l’action conjointe des Partenaires et des Compatriotes signataires du Traité).
L’organisation du Référendum populaire viendra après la défense par nous de l’ensemble des Documents qui constituent le Traité et qui l’accompagnent, c’est ce que notre Peuple va décider qui sera ensuite présenté aux Partenaires.
En effet, il existe plusieurs Documents signés à Nice et qui accompagnent le Traité de Nice. Ces Documents sont notamment :
a) Les Fondements inattaquables et irréfutables de notre Action ;
b) Le Plan d’industrialisation de l’Ile de Mateba ;
c) La Construction d’un Hôpital ultra- moderne à Mateba pour que les Congolais n’aillent plus se faire soigner à l’Etranger ;
d) Le Plan Marshall pour arrêter la Tragédie Congolaise, mettre l’ensemble du Congo sur les rails du Progrès et faire du Congo l’un des pays émergents : Ce Plan est appelé « CONGO ASSISTANCE ». Nous l’avons déjà montré à certains Compatriotes et ils ont déclaré, en voyant la qualité et l’ampleur de ce Plan, qu’ils n’ont jamais vu un autre Plan aussi meilleur ou supérieur à ce Plan pour notre Pays. Tout cela sera présenté au Peuple Congolais au moment de notre Victoire.

Les Compatriotes signataires de ces Documents sont des démocrates (respectueux de la volonté souveraine de notre Peuple). Les Documents signés doivent nécessairement et inéluctablement parcourir le trajet ci-après avant leur application :

- Vulgarisation des Documents dans les différentes couches et catégories de l’ensemble de notre Peuple ;
- Débat démocratique ouvert et contradictoire dans les partis politiques, les organisations de la Société Civile et à travers les Médias (télévisions, radios, journaux…) ;

2) La Solution Finale qui sera appliquée visera le respect des volontés de deux parties contractantes (Peuple Congolais et Partenaires) et des intérêts partagés et sera adoptée après une consultation référendaire.


4. Que signifie un Traité ?

Un traité, en Droit International Public, est un contrat conclu entre plusieurs sujets de droit international. L'accord écrit traduit l'expression des volontés concordantes de ces sujets de droit, en vue de produire des effets juridiques régis par le droit international.

En droit international public, un traité est le nom que l'on donne aux contrats. Seuls peuvent conclure ces contrats ceux qui sont dotés d'une personnalité morale de droit international et qui disposent du treaty making power (TMP). Il s'agit le plus souvent des États.

Les Congolais signataires du Traité de Nice n’étaient pas l’Etat Congolais et n’étaient pas les Mandataires de l’Etat Congolais. Ces Compatriotes Membres de plusieurs partis politiques et de la Société Civile de notre Pays repérés par les Partenaires pour leur haute lutte pour le Changement démocratique ont été invités par les Partenaires pour des discussions, des négociations et la signature du Document.

Chaque Congolais a le devoir et le droit sacré de participer aux actions, aux conférences, aux discussions et aux négociations entre les Congolais ou entre les Congolais et les Partenaires pour la libération de notre Pays.

Le Document de Nice a été signé comme étant le Traité en guise de préfiguration de ce qu’il allait devenir une fois le Congo libéré par l’action conjuguée des Partenaires et des Congolais signataires du Contrat.

Donc, l’Etat Congolais qui va en définitive signer le Traité avec les Partenaire est l’Etat d’un Congo libéré.

Fait le 20 Juillet 2017.
Dr François Tshipamba Mpuila
E*mail : tshipamba.mpuila@yahoo.fr.

Répondre