De la Convocation du Congrès de l’UDPS 2017

Répondre
Avatar du membre
Tshipamba Mpuila
Messages : 404
Enregistré le : ven. août 11, 2006 7:29 pm
Localisation : BELGIQUE

De la Convocation du Congrès de l’UDPS 2017

Message par Tshipamba Mpuila » sam. déc. 23, 2017 2:44 pm

BUREAU D’ETUDES, EXPERTISE ET STRATEGIES DE L’UDPS

BEES 05/11/2017


De la Convocation du Congrès de l’UDPS 2017
Ce Congrès est un congrès sui generis :

⦁ Il est un Congrès de l’Unité et de la Réunification de plusieurs Tendances de l’UDPS. Il est donc hors question de se poser la question de savoir qui a la prérogative et la légitimité statutaires de convoquer un Congrès car ces diverses tendances de l’UDPS suivent des Statuts différents. L’un des objectifs de ce Congrès est d’unifier tous ces différents Statuts en préservant les éléments positifs contenus dans tous ces Statuts et en les élevant dans un Synthèse supérieure qui désormais nous régiront nous tous à la sortie de ce Congrès.

⦁ Quand une maison est en feu ou envahi par un brigand, tous les enfants de la maison ont, individuellement et/collectivement le devoir et le droit de prendre l’initiative d’éteindre le feu et de sauver la maison et toute la famille ou de mettre le brigand hors d’état de nuire. Et il n’y a aucune règle juridique, morale ou spirituelle qui peut interdire aux enfants de la maison de recourir à tous les moyens à leur disposition pour ce faire. Cela est d’autant plus impérieux que le feu peut se répandre et brûler tout le village ou que le brigand a le projet d’exterminer tout le village et de piller de tous les biens du village. N’a-t-on pas vu, au niveau mondial, face au péril nazi, les ennemis des idéologies opposées (les capitalistes et les communistes dépasser leurs conflits idéologiques et de se coaliser pour mettre l’Allemagne nazie hors d’état de nuire ?

⦁ Celui qui, tout en étant confortablement assis dans son salon tout en contemplant comme un spectateur acosmique, indifférent et éthéré la Tragédie Congolaise et appelle « dissident » tout ce qui est en train de se faire d’éminemment merveilleux, positif et constructif pour l’Unité et la Réunification de l’UDPS et qui attend qu’une telle initiative parte par magie et nécessairement de Limete (le siège d’une des tendances de l’UDPS n’a rien compris des racines de l’UDPS et de toutes les leçons accumulées dans l’Histoire Mondiale ni de l’impatience et de l’attente profondes qui habitent dans tous les Congolais de voir l’UDPS retrouver le plus rapidement son Unité et redevenir effectivement la Force Motrice, l’Ame et le Catalyseur du Changement démocratique dans notre Pays et permettre à notre Pays un Géant effectif de l’Afrique et du Monde :

L’UDPS est née, en tant que Mouvement d’Opposition démocratique, non à Limete mais à partir de l’intérieur même de l’Assemblée Nationale du MPR Parti-Etat grâce à La Lettre Ouverte adressée le 1er Novembre 1980 au Président Mobutu ;
L’UDPS a été créée en tant qu’un parti politique démocratique organisé et structuré le 15 Février 1982 à la Résidence de M. Vincent M’Bwankien, Sise au numéro 3535 /14, Avenue de la source, à Macampagne dans la commune de Ngaliema à Kinshasa. 

Le Génie créateur M. Joseph Ngalula Mpandanjila a donné la 1ère partie du Nom: L’Union pour la Démcratie
De la Fibre sociale de M. Vincent M’Bwankien a jailli la 2è partie du Nom : Et pour le Progrès Social.

Socrate est un philosophe grec du ve siècle av. J.-C. (né vers -470/469, mort en -399). Il a été considéré comme un « dissident » par « Les Sages, les Bien Pensants, les Philosophes et les Notables de son Temps ». Il a été même jugé et condamné à mort (Il devait boire la ciguë, un poison). Il est aujourd’hui considéré comme le plus grand de tous les philosophes ; l’un des créateurs de la philosophie morale et l’un des penseurs les plus illustres de l'histoire de la philosophie.
Jésus a été jugé comme un « dissident » par les Scribes et les Pharisiens, jugé et condamné à mort. La foule fanatisée, manipulée et instrumentalisée a même préféré qu’on libère Barabas, un truand qui causait la désolation et le deuil partout mais qu’on crucifie Jésus, qui était Innocent. Aujourd’hui, il y a 2,18 milliards de chrétiens dans le Monde (Ceux qui reconnaissent en Jésus leur Sauveur, leur Libérateur, leur Leader spirituel et leur Modèle de vie), soit 1/3 de la population mondiale, formant le premier groupe religieux devant les musulmans.

Jésus lui-même, n’avait-il pas un jour chassé du Temple ceux qui avaient transformé la « Maison de son Père » en un lieu du triomphe de la corruption, du matérialisme, de toutes sortes de trafic, des transactions commerciales et de fraude »! N’avait-il pas dit que le temps viendra où Dieu ne sera pas enfermé dans une maison mais où les Vrais Croyants invoqueront son Nom en Esprit ! N’avait-il pas prêché la Bonne Nouvelle sur la Montagne, et partout où il trouvait des hommes ouverts d’esprit et de cœur, disponibles à l’écouter, humbles de cœur… !

Le Christianisme n’est-il pas à la base considéré comme une « dissidence » du Judaïsme ! Que pense-t-on de ces 2,18 milliards des chrétiens dans le Monde (1/3 de la population mondiale) ?

Galilée, Deng Xiaoping, Gorbatchev, les Treize Parlementaires… n’ont-ils pas été considérés comme des « dissidents » ?

Parlons de l’un d’entre eux : Deng Xiaoping

Deng Xiaoping a vidé la coquille communiste de son contenu dogmatique économique pour édifier la Chine du XXème siècle.

L’homme qui a fait de la Chine potentiellement la 2ème puissance économique du Monde n’est pas Mao Zedong, le géant tutélaire, mais un quasi-nain de 1,55 mètre dont l’œuvre politique majeure a été accomplie après qu’il eut soixante-quinze ans et eut surmonté trois disgrâces, quatre années de « rééducation » comme ouvrier de base en province et de grandes épreuves familiales dues à son engagement politique.

Ce qui était primordial pour lui en économie, c’était de produire les richesses avant même de savoir comment les distribuer : « Peu importe qu’un chat soit noir ou blanc, pourvu qu’il attrape des souris ».
Deng est devenu le symbole du pragmatisme, il a ouvert la Chine à l’économie de marché et préparé sa pleine intégration dans la mondialisation. Il a donné la priorité à l’économie, aux questions concrètes et à la compétition internationale.

Il a ouvert la Chine au Monde en envoyant plus de 400 000 étudiants chinois faire des études supérieures dans les universités occidentales. C’est ainsi que la Chine moderne se développe sur la base du libéralisme économique : le libéralisme économique chinois est l’héritage direct de Deng Xiaoping, l’homme de progrès.

Que n’a-t-on pas dit et écrit contre les 25 Hauts Cadres de l’UDPS ?

Et pourtant, aujourd’hui, ces 25 Hauts de l’UDPS sont les seuls à détenir les Dernières Volontés de M. E. Tshisekedi et Sa Vérité sur la Crise qui a secoué le Parti de 2013 à 2015. Ils ont une copie du Document de l’Audition de M. E. Tshisekedi par l’Officier de la Justice belge (une justice impartiale et indépendante) grâce aux trois jours que la Justice belge nous avait octroyés pour aller dans ses Locaux et prendre connaissances des Déclarations de la Partie adverse.

Dans ce Document, M. E. Tshisekedi a donné totalement raison aux 25 Hauts Cadres de l’UDPS : Il n’était pas l’Auteur authentique, lucide et conscient de toutes les décisions et de tous les documents portant sa signature et publiés entre 2013 et 2015. Il a découvert ces décisions et ces documents pour la première fois quand l’Officier de la Justice belge les a étalés devant lui (nous les avions apportés à la Justice belge). Et E. Tshisekedi est allé même plus loin dans les accusations contre certaines personnes de la maffia qui s’était agglutinée autour de lui pendant qu’il était malade et affaibli.

Les 25 Hauts Cadres lui ont donné la Chance de s’innocenter devant l’Opinion et la Postérité en portant plainte contre lui-même, de son Vivant, pour qu’il parle lui-même. Et il a saisi cette chance.

Pourquoi par la voie de la Justice ?

La maffia agglutinée autour de M. E. Tshisekedi malade et affaibli avait enfermé ce dernier dans une Tour d’Ivoire; construit un Grand Mur et dressé un Grand Rideau de Fer autour de lui pour le rendre totalement inaccessible.

Elle (maffia) s’évertuait chaque jour à utiliser un cachet portant la signature de M. E. Tshisekedi et inonder l’Opinion d’une avalanche de faux documents portant sa signature, documents vidant l’UDPS de sa substance et de son A.D.N. spécifique propre et de ses Piliers les plus solides car ces documents portaient sur :

⦁ Le déviationnisme, les tripatouillages et les falsifications des Statuts ;
⦁ Les nominations et les révocations anti-statutaires (puisqu’effectués entre 2013 et 2015), des ex-communications, des radiations et des irradiations des Membres, Hauts Cadres et Responsables politiques sûrs ; qui sont parmi ceux qui ont intériorisé la vision, les valeurs et les idéaux de l’UDPS ; consenti d’énormes sacrifices ; déployé tant d’efforts ; porté le Combat de l’UDPS et du Peuple Congolais dans leur cœur, leur esprit et sur leurs épaules ; ont contribué à la visibilité et au rayonnement de l’UDPS ; mobilisé les Membres et le Peuple ; soutenu loyalement et fidèlement le Leader E. Tshisekedi jusqu’à le hisser au Sommet de son Combat …

Ces décisions et document ont déstabilisé et affaibli les Fédérations-phares du Parti (Canada, France, Belgique, Allemagne…), démoralisé les Membres…

L’affaiblissement de l’UDPS (Force Motrice, Ame et Catalyseur du Combat de libération nationale) a entraîné l’affaiblissement, l’émiettement et le morcellement de toutes les Forces politiques et sociales nationales de progrès.

Nous sommes restés imperturbables puisque nous savions très bien ce que nous faisions ; nous avions eu des preuves irréfutables que toutes ces Décisions et tous ces Documents étaient des faux. Mais il fallait qu’E. Tshisekedi lui-même se prononce là-dessus, de son Vivant.

Tout cela appartient au passé et à l’Histoire car nous allons vers l’Unité de tous les Membres et du Parti. Nous ferons tout ce qui dépend de nous pour ne pas poursuivre ce Procès et le clôturer.

La légitimité du Congrès de l’UDPS 2017 dépend de la représentativité des tendances et des courants qui y seront présents ainsi que de la pertinence et justesse des décisions qui y seront prises, tout comme ce fut le cas de la CNS : Mobutu, devenu un simple citoyen sans aucune légitimité ni politique ni juridique, a été contraint de convoquer la CNS. Et la légitimité de la CNS est liée à la représentativité de l’ensemble de la Société Congolaise et à la pertinence et justesse de ses Résolutions.

Fait le 05 Décembre 2017.

Pour le BEES
Dr François Tshipamba Mpuila
GSM 0032-493-325-104. ; E-mail : tshipamba.mpuila@yahoo.fr

Répondre