Page 1 sur 1

Conflits sanglants entre les Congolais sur une constitution étrangère

Publié : dim. sept. 06, 2020 3:25 pm
par Tshipamba Mpuila
Il faut le vivre pour le croire. Les nouvelles générations n’y croiront pas facilement et traiteront cet épisode réel de notre vie actuelle comme une fable écrite et racontée par un farceur, mais qui ne correspond à aucun fait réel et historique (fait situé et daté). Et pourtant, c’est malheureusement vrai, réel et historique.

Presque tous les Congolais affirment avec force que la RDC est un pays indépendant et souverain et qu’ils tiennent beaucoup à cette indépendance et à cette souveraineté.

Mais personne n’est capable de nous expliquer avec conscience patriotique aiguë, pertinence et cohérence, fierté nationale, sens de dignité et de grandeur et preuves irréfutables à l’appui par quelle magie et par quelle alchimie un pays indépendant et souverain peut être géré par une constitution étrangère et de nous citer un seul pays au monde, à part la RDC, qui se trouve dans cette situation paradoxale et contradictoire.
Et pendant que les Congolais s’entre-accusent, s’entredéchirent et s’entretuent sur le respect ou les violations de la constitution étrangère, les mêmes Congolais gardent dans leurs tiroirs leur propre constitution (CNS, Constitution de la Transition et Projet de Constitution pour la 3ème République).
Nous avons plusieurs fois rappelé que tolérer d’être gérés par une constitution étrangère annihile automatiquement notre indépendance et notre souveraineté et que c’est une acceptation du mépris que ceux qui nous ont imposé une constitution étrangère ont de notre dignité humaine, de notre liberté, de nos droits et de nos libertés, de notre indépendance et de notre souveraineté, de notre droit de nous auto-déterminer et de notre capacité de rédiger nous-mêmes notre propre constitution.

Pire encore, le texte « adopté » par l’Assemblée Nationale n’a pas été publié par le Journal Officiel de la RDC. Le Journal officiel a publié un texte modifié dans la clandestinité et dans l’obscurité par quelques députés maffieux qui, après la clôture de la Plénière, se sont réunis dans l’antichambre de la Salle des Plénières du Palais du Peuple.
Concentrons-nous sur la constitution en vigueur en RDC, revisitons pour la nième fois l’analyse et les critiques des Experts sur ladite constitution.

Fait le 03 Septembre 2020
Dr François Tshipamba Mpuila
GSM : +32-493-325-104
E-mail : tshipamba.mpuila@yahoo.fr