Déclaration Politique de la Présidence

Répondre
Avatar du membre
Léonard Mpoyi
Messages : 15
Enregistré le : mer. janv. 28, 2015 5:10 pm

Déclaration Politique de la Présidence

Message par Léonard Mpoyi » jeu. sept. 24, 2015 1:16 pm

Comme il n'y a que l'émotion qui appelle forcément une réponse politique à la question posée. Et, pourtant la question principale demeure : Qu'est ce qu'on fait face à l'ampleur du problème relevé ?
La réponse du désespoir et la mise en place du mécanisme dictatorial devient un cliché insoutenable au sein de l'UDPS qui encore une fois justifie la crise de l'élite politique capable de penser, de gérer et de refléchir sur les échecs et défaites en series de ce Parti qui s'est transformé en organisation non-gouvernementale. L'UDPS est-elle capable de gérer le Congo du demain avec la méthode de l'auto-exclusion, une mesure facultative qui concerne que la conscience de celui qui accepte de s'auto-exclure. N'est-il pas aussi nécessaire et indispensable de préciser que nul ne peut s'exclure de l'organisation pour laquelle il a investi toute sa jeunesse et sa vie, sur la simple déclaration de chambre de Monsieur Mavungu et sa bande des " opiner du bonnet". N'est-il pas ridicule que la Présidence du Parti statue qu'après 5 ans pour constater l'auto-exclusion des membres? N'est-il pas inéffectivité de cette fameuse Présidence qui manque d'activité et de la créativité ?

Chers tous,

Ces cadres qui encore une fois de plus prouvent leur doutes intimes d'assurer leurs responsabilités face au cancer de la corruption et des violations de valeurs fondamentales sur lesquelles notre combat trouve son fondement et son sens.
Le fiasco du chantier de l'UDPS -ASBL se poursuit et la continuité du MPR emporte l'ensemble des responsables politiques de l'UDPS en clown des " opiner du bonnet ".

L' incompétence des cadres de l'UDPS et la soumission totale irrefléchie de la classe dirigeante de ce Parti demeurent le seul resultat de la lutte de l'UDPS pendant 33 ans . Le Parti fait du sur place, sans l'échequier des membres, sans caisse et sans argent, il tourne en rond en chantant toujours qu'il est populaire ! Les drames se succèdent , tous l'ont remarqué que le signataire de cette déclaration dite politique de la présidence n'est même pas en contact politique avec celui qu'il prétend soutenir et représenter. L'exemple excellent de sa déclaration recente sur le dialogue avec le régime en contradiction patente avec son chef est éloquent et justifie la cacaphonie honteuse, l'incompétence et l'incapacité de Monsieur Mavungu de donner les vraies solutions au problème de la gestion du Parti.

Socieux de relever les défis persistants que sont la gestion du parti , la dégradation des valeurs sur lesquelles nous nous sommes tous unis et retrouvés dans l'UDPS, la déviation de notre objectif politique;

Désireux de faire face aux nouveaux enjeux auxquels notre parti est confronté pour, d'une part , répondre à la demande exprimée par le peuple congolais,le 19,20 et 21 janvier 2015 chasser le régime finissant du pouvoir et, d'autre part , procéder à une restructuration de l'UDPS en vue d'améliorer son organisation et son mode de fonctionnement comme parti moderne, afin de promouvoir l'émergence de la jeunesse congolaise mobilisée autour de la prise du pouvoir pour mettre en oeuvre le projet de société et créer une ouverture forte et durable de la coopération régionale et internationale du Congo.

Ceci dit, notre vision se fondant sur les principes qui régissent les Statuts du Parti UDPS et son combat, cette déclaration politique de la Présidence issue de la griffe de Monsieur Mavungu est nulle et , l'engage que lui-même et avec ceux qu' ils se sont enfermés dans sa chambre pour faire ladite déclaration.

Conformément à la déclaration politique des 25 membres faisant l'objet de ce constat de l'auto-exclusion de Monsieur Mavungu et son équipe, le Président Tshisekedi lui, sait pértinement que les présents Statuts de l'UDPS ne peuvent être amendés que par le Congrès en sa session plénière et que, ces 25 membres se distinguent des autres combattants flatteurs dont la culture des textes fait défaut, a-t-il déclaré sourire aux lèvres en se félicitant que son enseignement a trouvé un fondement dans certains de cadres. Voilà pourquoi cette déclaration flatteuse ne concerne que Monsieur Mavungu lui même.

Quel est le signe qui nous indique que nous sommes libres et nous prônons la liberté ? Nous pensons sûrement au Président Etienne Tshisekedi qui nous a permis de nous rendre jusqu'ici et nous a encouragé à avoir la culture de respect de textes... Cette déclaration politique dite de la Présidence de Monsieur Mavungu lui rend très triste, que ce Monsieur qui a lutté à ses côtés de décennies à une époque où regne l'injustice, des congolais traités comme du bétail à cause de manque de la culture de respect de textes continue à s'investir davantage dans l'ingnorance de ce principe fondé sur la lutte politique de Tshisekedi. Est-il puisque cette violation est commise par Tshisekedi lui même ?

A ceux qui sont scéptiques quant à la route à suivre, je dirai : " Aussi longtemps que Président Tshisekedi tient à son principe de la culture du respect des textes, il s'en rejouit et se félicite de notre action qui saura faire avancer la cause de l'UDPS".
Félicitations à tous les membres de l'UDPS, spécialement les 25, qui encouragent et font vivre le rêve de Tshisekedi d'un Congo meilleur. Ce principe n'est pas seulement un slogan ou symbolique mais fait de Tshisekedi une partie de la richesse du Congo où nous nous sommes tous enracinés.
Félicitations aux 25 membres de l'UDPS qui ont su grâce à leur déclaration politique être des guides et gardiens des acquis de la pensée de Tshisekedi pour retransmettre ce concept de courage à la génération future, c'est de cela que Tshisekedi se rejouisse et se félicite.

En conclusion, cette déclaration renforce encore une fois plus notre conviction sur la détermination de ce groupe d'individus voués à violer sans cesse les Statuts du Parti en se réservant le droit de l'excès et l'abus du pouvoir. Monsieur Mavungu n'a aucune qualité de prendre une mesure de l'auto-exclusion des membres au sein du Parti. Encore une fois le renforcement des capacités de violations de Statuts qui continuent et, méritent de sanctions graves si notre Parti était encore géré.

Léonard Mwadiamvita Mpoyi
Combattant de la Liberté
Représentant Honoraire de L'UDPS
+ 47 48237523

Oslo, 23.09.2015




Etienne Tshisekedi avait auto-exclu les députés de l'UDPS qui siègent au Parle et ment de Kanambe. Ceux-ci et celle-là (sa propre petite sœur) continuent à se prévaloir membres de l'UDPS. Quid du Bureau Politique de l'UDPS dirigé par le vénérable et inutile Mavungu?
Se donnant une fausse conscience et hypocrite-fourbe-flatteur de l'Aile Familiale, il réapparait aujourd'hui en couchant ses inepties à la place publique tout en ignorant totalement les Statuts qu'il ne connait d'ailleurs aucunement pour appeler sa feuille de choux Déclaration Politique.
Quel article des Statuts issus du Congrès de 2010 ainsi que ceux falsifiés par Le Docteur en droit parle de l'Auto-exclusion des membres du Parti?
Le chien aboie, la caravane continue et l'ignore superbement.
A quand l'action en justice pour le groupe parlementaire de l'opposition conduit par Badibanga, député de l'UDPS?
Que Mavungu commence par demander à ces députés leurs cartes de l'UDPS ainsi que leurs insignes.
Ce chiffon dit déclaration politique de l’Aile Familiale ne nous émeut aucunement. Bien au contraire...
De omni re scibili, et quibusdam aliis ( le pretentieux qui croit tout savoir).

Urbain Kang.

Répondre