Commentaire de l'article "Tshisekedi, comment il a dit non au dialogue à Bruno Mavungu devant Marthe et son fils Félix"

Répondre
Avatar du membre
Léonard Mpoyi
Messages : 15
Enregistré le : mer. janv. 28, 2015 5:10 pm

Commentaire de l'article "Tshisekedi, comment il a dit non au dialogue à Bruno Mavungu devant Marthe et son fils Félix"

Message par Léonard Mpoyi » jeu. déc. 10, 2015 10:23 pm


Chers amis,

Dans le quotidien, nous tenons les uns aux autres l'actualité politique du Congo sur le dialogue avec inquiétude , témoignons de la solidarité envers notre peuple, victime de la médiocrité de l'élite politique , cadres du parti UDPS en qui , le peuple congolais a placé son esperance. Nous réflechissons sur la marche du parti sous l'ombre de double leader qui ne dit pas son nom. Cela ne nous a pas pu empêcher nous, les 25 cadres vaillants combattants de l'UDPS de faire tout ce qui est en notre responsabilité et notre devoir politiques pour contrer les imposteurs afin qu'ils n'accomplissent pas leurs turpitudes au détriment de notre peuple.

Le dialogue de l'ombre de double est une oeuvre mise en place de la politique de l'image resonnant le son de musique mal accordée par " Missi dominici" un envoyé de maître. Sous l'image politique, l'envoyé de maître appuye chaque fois sa parole avec la musique resonnante de son double, pour rassurer et assurer au peuple que ce qu'il dit sort de son maître qui est par richochet leur maître. Et, ca marche.
Ca marche puisque malgré les convictions tacites et latentes, démenties par les faits probants, soulevés dans la déclaration de 25 cadres de l'UDPS, beaucoup des cadres de l'UDPS continuent à entretenir le flou artistique et politique que le Président Tshisekedi est toujours au commande du Parti et pourtant les faits demontrent à chaque instant que "quelqu'un prend son image et décide en son nom et en son insu. Ce qui justifie en outre, la valse de déclarations .
La démocratie fait peur au médiocre. C'est ainsi qu'il doit tout faire pour ne pas chômer.

Nous savons pertinemment que la construction de preuves et, par conséquent solides que le parti n'a pas son leader et va mal , réside dans la conscience de tous et nous déplorons leur capacité de reflexion atrophiée dans l'exercice de leurs responsabilités politiques en tant que les dirigeants du Congo de demain.
Ces cadres font moins avec moins. Acta est fabula. "Farce est jouée"
"Adversus periculum naturalis ratio permittit se defendere" Gaïus. Face au danger , la raison naturelle permet de se défendre. Qu'attendez-vous?
Celui qui se tait pour ne pas désavouer un acte honteux ou un acte de conspiration n'est pas pour autant loin de la conspiration.
L'article confirme que la volonté contrainte n'en est pas moins une volonté. Le Président Tshisekedi est-il contraint au dialogue ? Et, à qui profite ce crime ? Telle est l'interrogation que tout notre peuple se pose en lisant cet article!

Le dialogue nous l'avons dit est un ballet politique des menteurs !

Léonard Mwadiamvita Mpoyi
Combattant de la Liberté.
Représntant Honoraire de l'UDPS

Répondre