BANZA MUKALAY SUNGU OU LA MORT D’UN ENRAGÉ TRAÎTRE ET VAGABOND POLITIQUE !

Répondre
Avatar du membre
Harmel Kaninda
Messages : 19
Enregistré le : lun. nov. 11, 2013 2:26 pm

BANZA MUKALAY SUNGU OU LA MORT D’UN ENRAGÉ TRAÎTRE ET VAGABOND POLITIQUE !

Message par Harmel Kaninda » mar. mai 24, 2016 7:05 am



Image
Par Willy Fram Toutou
Udps-Médias

Les jours se succèdent mais ne se ressemblent plus jamais . C’est le cas de Baudouin BANZA MUKALAY SUNGU , dinosaure et ancien mobutiste , ancien 1er vice président du Mouvement Populaire de la révolution ( MPR , Part- État ) , éternel commissaire d’état à l’Information sous Mobutu et ministre de la culture et des Arts jusqu’à sa mort dans le gouvernement de MATATA sous Joseph KABILA ! Comment en était -il arrivé là , nul ne sait . BANZA MUKALAY vient de tirer sa révérence à 63 ans , le 14 mai 2016 dans une clinique ordinaire de Kinshasa ( Clinique Ngaliema Center ) ,un centre médical situé no 4197 de l’Avenue de la montagne ( Carrefour Kintambo-Magasin ).
Rappelons que pendant la deuxième république , Banza Mukalay a parachuté dans le sillage de Mobutu d’une manière surnaturelle : du simple enseignant dans une école secondaire au Katanga à la deuxième personnalité de la république , il faut être Banza MUKALAY ;

Nous ne nous trompons pas quand nous disons qu’il était la deuxième personnalité de la deuxième république . Le syllogisme est facile à comprendre : au temps de la deuxième république , il faudrait d’abord être président du MPR ( Mouvement Populaire de la Révolution ) , Parti -État et de droit président de la République , donc il faudrait être vice-président du MPR et de droit vice président de la République .

Notre Sungu MUKALAYI BANZA , pour ceux qui ne savent pas , c’est lui qui a pris la parole au palais du peuple pour applaudir les mérites du Président de la République JOSEPH KABILA dont le mandat termine le 19 décembre 2016 prochain , pour avoir fait et alors tout fait pour que le deuil de l’artiste de renommé mondiale ( PAPA WEMBA le KURU ) soit tenu avec faste et dans l’honneur depuis la Cote d’Ivoire où il a rendu l’âme jusqu’à Kinshasa la capitale de la République du Congo son pays natal ! C’est par son propre vouloir, celui de KABILA que SHUNGU WEMBADIO a été décoré à titre posthume au grade de Grand Officier dans l’Ordre national des héros nationaux Kabila- Lumumba . Une ordonnance présidentielle a été signée en ce sens par Joseph KABILA et rendue publique à la Radio-télévision nationale congolaise (RTNC).
Si les morts parlaient , nous osons croire que notre premier Héros national , Patrice Émery LUMUMBA dans sa tombe pouvait le faire en donnant son avis sur cette »prolifération » de ce mérite , et pouvait nous dire à haute voix s’il validait la décoration et l’ordonnance signée ! Mais hélas !

Le pouvoir , quand tu ensorcelles et drogues!
Ce qui m’a fait mal , ce que j’ai vu ce jour de deuil de papa Wemba , un homme très fatigué , qui marchait très difficilement à pas de tortue et à l’aide d’une canne sous forme de béquille qui n’arrivait pas à bien articulé les mots quand bien même qu’on puisse lui reconnaître le caractère enrhumé de sa voix depuis la deuxième république , mais ce jour là du 02 mai 2016 , cette voix là était celui d’un homme fatigué et terrassé par la maladie .
Nous nous rappelons que dans son allocution prononcée au cours de cette cérémonie Baudouin Banza Mukalay, a proposé que la date du 24 avril (jour du décès de Papa Wemba) soit proclamée journée nationale de la musique congolaise. Il avait tout de suite oublié que la date du 24 avril était collée dans la mémoire des congolais parce qu’étant celle de la fin du monopartisme et du début de la démocratisation du pays décrété par son patron SESE SEKO qu’il applaudissait jusqu’à s’essouffler . Il a oublié que ce jour , Mobutu son premier patron pleura !

Faut-il en rire ou en pleurer ?
Comme le ridicule ne tue pas au Congo , Mende Omalanga , le très controversé ministre de l’Information et chanteur du clan Kabila est passé à la RTNC pour annoncer le décès de son collègue en ces termes : « Je la peine d’annoncer à notre peuple la mort du ministre de la Culture et des Arts , monsieur BANZA MUKALAY SUNGU , mort survenue à la Clinique Ngaliema Center , juste au moment où le gouvernement s’apprêtait à l’évacuer à l’étranger pour y suivre des soins médicaux appropriés ! Que de la honte pour ce gouvernement !

Nous ne sommes pas de médecins bien – sûr , mais à voir de près Banza MUKALAY et le temps de sa souffrance , on ne sera pas loin de la vérité si on disait qu’il est mort d’un poison à long terme .

Qui tue par l’Épée périt par l’Épée
Depuis la mort de BANZA MUKALAY , les mémoires fortes de souvenir sont allées fouillées dans son passé politique . Elles persistent et signent : BANZA qui meurt du « poison » avait aussi par le passé , au temps de la deuxième république été utilisé pour éliminer par le poison son oncle : KALUME MWAN’A KAHAMBUE , l’ancien président du Conseil législatif ( parlement zaïrois ). Ce dernier a laissé la terre des hommes d’une manière atroce . La famille Kalume garde encore de très mauvais souvenirs de cette mort inopinée !

Le décès de Banza , une leçon pour ceux qui aiment le gain facile !
Étant africain , nous avons beaucoup de respect pour nos morts , mais n’exagérons pas , les morts qui ne se respectent pas pendant leur vie , pourquoi voulez-vous qu’ils soient respectés au moment de leur mort . Pour les chrétiens , ils savent comme nous que la mort de Judas l’apôtre traître de Jésus – Christ était un non -événement , non seulement pour les autres apôtres mais aussi tous les autres disciples et hommes et femmes épris de paix et de justice qui suivaient Jésus – Christ .

Banza , même mort , il reste traître et complice du pouvoir sanguinaire !
Pour ce qui nous concerne , Banza Mukalay ne mérite pas notre compassion et notre honneur , il a contribué et participé à l’installation de ce pouvoir d’occupation qui est assis sur de bases frauduleuses sans légitimité populaire . Nous ne serons pas si méchants si nous disons que son âme repose dans la tourmente !
Être traître de son peuple et complice d’un pouvoir sanguinaire comme celui installé au Congo aujourd’hui est un meurtre qui mène en enfer !

De toutes les façons , la mort de Banza Mukalay n’est pas plus chère que le massacre de nos frères et sœurs de Beni dont le gouvernement est co- responsable et complice des ces atrocités .
Au lieu de s’en occuper et toute honte bue , ils bourdonnent aux oreilles de notre peuple avec un film en séries dénommé : les mercenaires de KATUMBI ! Du grand n’importe quoi !
Le peuple en a marre d’un pouvoir obsédé par sa rivalité avec des opposants qu’il en oublie ses responsabilités . Comment peut-on gouverner et parler encore au peuple comme il y a soixante-dix ans .
Les Congolais d’aujourd’hui sont plus cultivés , plus éduqués , ont d’avantage d’esprit critique . Or ces aspirations à participer et à être écoutés ne sont pas prises en compte .

Nous y reviendrons .

Paix chez-vous

Willy Fram Toutou
Udps-Médias

Répondre