Les chaises vides font peur…

Toute l'actualité politique congolaise
Répondre [phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1275: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable
Avatar du membre
Lacoste
Administrateur - Site Admin
Messages : 566
Enregistré le : mar. août 08, 2006 4:18 pm
Localisation : Udps
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1275: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Les chaises vides font peur…

Message par Lacoste » mer. mai 14, 2008 4:28 pm

(Jacques Kimpozo Mayala)

L’Assemblée Nationale, privée pour la circonstance de son opposition, n’a pas accordé au gouvernement le « chèque en blanc » qu’il sollicitait implicitement à travers sa note d’information sur sa « Convention de collaboration » avec un groupement de 5 entreprises chinoises. Elle ne lui a pas non plus opposé de veto, comme l’exigeait ardemment l’opposition parlementaire lors de l’examen critique du dossier, le vendredi 09 mai.
La vue de nombreuses chaises vides dans la salle des Congrès du Palais du Peuple hier a donné des sueurs froides à des millions de compatriotes. Chacun s’est mis à se demander si derrière les contrats chinois ne se cachait pas effectivement un cheval de Troie pour la République Démocratique du Congo. Cet état d’esprit a sans doute été ressenti par certains députés de la majorité qui, involontairement peut-être, ont cherché à s’assurer, à travers la controverse de terminologie entre « Recommandations », « Résolutions » ou « Observations, que l’Exécutif n’allait pas brader les intérêts de la République.

Palais du Peuple


Bien que la plénière ait finalement adopté un panel de « Recommandations », la Représentation nationale a insisté sur l’impératif d’une évaluation à court terme (12 mois) du niveau d’exécution des engagements pris par les parties chinoises et congolaises.
Que pense le peuple de la « Convention de collaboration » entre gouvernants congolais et privés chinois ? Au-delà du débat contradictoire entre le ministre Pierre Lumbi et les députés qui a laissé un goût d’inachevé, le souverain primaire entend juger les signataires sur pièces. Comme l’a souligné le président de la séance et président du Bureau de l’Assemblée Nationale, Vital Kamerhe, le sérieux et la sincérité des uns et des autres seront appréciés à travers la visibilité des actions à mener dans les domaines des infrastructures et de l’exploitation minière.
Plutôt le partenariat sino-congolais produirait de nouvelles routes asphaltées, d’hôpitaux et universités modernes, des chemins de fer et des aéroports répondant aux standards internationaux, sans oublier des dividendes financiers pour l’Etat congolais, et davantage chaque compatriote pourrait se convaincre du bien-fondé de l’initiative signée Pierre Lumbi.
Les « bijoux de famille » sont-ils négociés à leur juste prix ou sont-ils vendus à vil prix, comme le soutenaient François Mwamba, Delly Sesanga et Gilbert Kiakwama, on ne va pas tarder à le savoir. Comme la grand-mère analphabète de Bitakwira, les Congolais se font violence pour banaliser le « cadre juridique » et espérer que celui-ci ne comporte pas des clauses désavantageuses pour la République.
En l’absence du « Comité de pilotage », où devaient siéger experts nationaux et internationaux, chaque village et chaque citadin congolais vont s’ériger en surveillants des chantiers à financer par la coopération sino-congolaise. Dans douze mois, cinq ans, dix ans ou 25 ans, on pourra se prononcer en connaissance de cause sur l’efficacité d’un carnet d’adresses dans une « joint venture » où la RDC a misé sur des gisements de cuivre et de cobalt valant, à première vue, plusieurs dizaines de milliards de dollars américains. Même si un large fossé a toujours existé entre les réserves minières et le stock réel des minerais, restons vigilants face aux termes de référence du contrat chinois.
Hélas, ce que l’on craignait est arrivé. Le gouvernement a préféré un passage en force au niveau de l’hémicycle du Palais du Peuple, où beaucoup des députés, même ceux de la majorité au pouvoir, sont restés se demander pourquoi tant d’encre et de salive ont coulé sur une matière « non constitutionnelle », où leurs avis et considérations n’ont aucune incidence sur un accord déjà signé. Le vœu de tous est que les « recommandations » formulées par les élus du peuple puissent interpeller les membres de l’Exécutif national dans ce qui parait désormais comme une question de vie ou de mort dans le combat pour la refondation d’un Etat moderne au cœur de l’Afrique.

Répondre [phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1275: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1275: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1275: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable