Retombées de l’affaire Jean-Pierre Bemba : Les Kinois

Toute l'actualité politique congolaise
Répondre [phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1275: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable
Avatar du membre
Lacoste
Administrateur - Site Admin
Messages : 566
Enregistré le : mar. août 08, 2006 4:18 pm
Localisation : Udps
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1275: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Retombées de l’affaire Jean-Pierre Bemba : Les Kinois

Message par Lacoste » mer. mai 28, 2008 11:31 am

Retombées de l’affaire Jean-Pierre Bemba : Les Kinois partagés
(J.R.T.)

«Un gros poisson dans les filets de la CPI », « Jean-Pierre Bemba dans la nasse », « le chairman du MLC arrêté », « Le sénateur Jean-Pierre Bemba devant ses juges », « Jean-Pierre Bemba rattrapé par l’histoire », c’est par cet échantillon des titres de la presse congolaise sur l’affaire de l’arrestation du président du MLC, replié en une sorte d’exil au Portugal, d’abord pour des raisons médicales, ensuite, pour des mobiles politiques, que la population congolaise a été mise au parfum du déclenchement des poursuites judiciaires contre le sénateur congolais Bemba Gombo devant la Cour pénale internationale.

Dans les rues de la capitale, Kinshasa, les réactions sont mitigées et l’inquiétude se lit sur la plupart des visages, même si la ville observe sans extérioriser ses sentiments.
Le micro baladeur du Phare a en effet circulé hier et pu récolter une mosaïque de réactions qui traduisent l’état d’esprit au sein de la population. Dans l’ensemble, si les uns se réjouissent de cette affaire, comme l’amorce de la guerre contre l’impunité assurée jadis aux différents belligérants, les autres sont inquiets parce qu’avec le procès de Jean-Pierre Bemba, c’est la réouverture des pages sombres de l’histoire des rébellions congolaises.

Shango, opérateur économique : « Dans cette affaire, je souhaite que la justice soit faite que tous les criminels encore en liberté, aussi bien ceux oeuvrant dans les institutions républicaines, que ceux peuplant la plupart des partis politiques, soient poursuivis pour leurs forfaits, notamment les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité. N’oubliez pas que le bilan macabre de différentes rébellions qui dépasse deux millions de morts, des milliers des blessés et autant des victimes de viols.
Ces crimes, a-t-il ajouté, ne doivent pas demeurer impunis. « Pour nous la population, notre vœu le plus cher est que la Cour pénale internationale aille jusqu’au bout de sa logique judiciaire. Elle ne doit ni ménager les dirigeants au pouvoir, ni les chefs militaires, les donneurs d’ordre contraires aux instructions des responsables politiques ! »

Mlle Moseka : « Qu’on le libère, parce que ce n’est pas lui qui a donné des ordres de piller, de tuer et de violer la population.
Y a-t-il eu un ordre précis de Jean-Pierre Bemba enjoignant à ses troupes de semer la mort et la désolation, à la suite de la demande du président Jean Félix Patassé ? Je ne pense pas. Repousser les rebelles qui voulaient s’emparer de Bangui, telle est la mission confiée aux militaires de Jean-Pierre Bemba. C’est cette périlleuse mission quia été menée dans une ville où régnaient à la fois des règlements de comptes entre Centrafricains, la confusion et l’anarchie ? Ne serait-ce pas pour saper cette action militaire, qu’on a fomenté ces crimes pour pousser la population banguissoise à désavouer le régime de Patassé et ses protecteurs ? Tout est possible. Ce procès, s’il est équitable, pourra permettre peut-être de découvrir ce montage»

Mme Mamie Kapinga : « L’arrestation de Jean-Pierre Bemba n’est pas une bonne chose pour la RDC, parce que sur cinq prévenus africains, quatre viennent de notre pays. C’est une honte qui ne doit pas nous réjouir. Au lieu de prêcher par de bons exemples, de respect des droits de l’homme et de bonne gouvernance, la RDC a produit et continue à générer les pires des dirigeants politiques du continent. C’est le déshonneur à l’échelle continentale ! Je n’en dirais pas plus ! »

Ferdinand Kimolo, enseignant, est de ceux qui saluent l’arrestation de Jean-Pierre Bemba. « Dieu a exaucé les prières de milliers des victimes » « Il ne doit plus exister sur la planète terre, deux camps distincts, celui des criminels affublés d’une quelconque étiquette, qui se croyent tout permis tuer, piller et violer, sans être poursuivis et celui des innocents que l’on peut tuer, piller les biens et violer les femmes et enfants, sans que les auteurs soient sanctionnés »
« Mon Dieu, pourquoi le sang des morts de Makobola, Kasika, Kisangani, Goma, Bukavu et autres, ne crie t-il pas vengeance au Ciel ? » Ces injustices de l’histoire politique doivent être réparées pour la postérité.

Jean-Paul Bomolo, économiste, sent derrière cette affaire, le parfum de la manipulation et des poursuites ciblées.
« Comment comprendre que la CPI s’est désintéressée des dossiers brûlants comme le génocide des hutus rwandais sur le territoire congolais ? » Cette affaire a été débattue lors de plusieurs réunions de la communauté internationale. Le conseil de sécurité avait même consacré certaines sessions à ce dossier.
Des accords pour enquêter qui n’ont pas connu de lendemain, l’effacement des traces, la disparition des témoins gênants, la volonté de faire oublier cette affaire est manifeste.
Aujourd’hui qu’on a arrêté Jean-Pierre Bemba pour des faits commis après ce génocide, n’est-ce pas là des manifestations de cette volonté et des poursuites ciblées ? Pourquoi avoir attendu le ras le bol du MLC quant à ses démarches et l’amorce du futur dialogue entre les sénateurs et les députés, sur les conditions sécuritaires et l’accord politique organisant le retour de Jean-Pierre Bemba ?

Bobo ne cache pas son inquiétude. Vite, il crie à l’injustice dont est l’objet, la province de l’Equateur. On veut liquider tous ses leaders. Tenez ! Après l’artiste-musicien Evoloko Atshuamo, jeté en prison pour une affaire de flirt, aujourd’hui, Jean-Pierre Bemba est la nouvelle cible. Quand il s’agit des arrestations des gens de l’Equateur, dans certains milieux, on fête. Les sadiques doivent savoir que la roue de l’histoire continue à tourner. Elle ne s’arrêtera pas seulement à la province de l’Equateur ! Soyez-en sûrs.

Kabongo wa Kabongo, étudiant, ne s’explique pas pourquoi cet acharnement contre le leader du MLC. « Quand les militaires de la Monuc ont été épinglés pour des viols sur des mineures, le trafic d’armes pour acheter de l’or et du coltan, quel est ce dirigeant de la mission onusienne en RDC, qui a fait l’objet des poursuites judiciaires ? N’est-ce pas qu’avec les armes échangées par les éléments de la Monuc contre les substances précieuses , qu’on continue à entretenir l’insécurité à l’Est de la RDC ? La justice doit s’appliquer de manière égale à l’égard de tout le monde. Autant pour tous les trafiquants d’armes européens, arabes et asiatiques avec lesquelles on a tué des millions de personnes, autant aussi pour les milices et leurs dirigeants. Et ce sera justice !

Répondre [phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1275: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1275: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1275: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable