L’OCC en voie de liquidation

Toute l'actualité politique congolaise
Répondre [phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1275: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable
Avatar du membre
Ngandu Bukasa Etienne
Messages : 438
Enregistré le : mar. juin 03, 2008 7:53 am
Localisation : Belgique
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1275: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

L’OCC en voie de liquidation

Message par Ngandu Bukasa Etienne » ven. juin 13, 2008 6:33 am

(Kenge Mukengeshayi)

L’accusation est gravissime. Signataires : les délégués syndicaux de l’Office Congolais de Contrôle. Avec pour principale cible le ministre des finances, Athanase Matenda Kyelu, coupable, selon eux, de vouloir liquider, ni plus ni moins, leur entreprise.

Un engagement avec le FMI

Les délégués syndicaux n’ont, du reste, pas porté les gants dans leur lettre datée du 2 mai 2008 adressée aux présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat. Ils y dénoncent un complot ourdi, expliquent-ils, par certaines firmes internationales contre l’OCC. Comme preuve, ils brandissent la lettre N° CAB/MIN/FINANCES/CTR/SHUL/NGA/2008 du 24 avril 2008, dans laquelle le ministre des finances demande à ses collègues du portefeuille et de l’économie et commerce de « mettre en œuvre l’engagement du gouvernement vis-à-vis du FMI consistant à transférer, avant fin juin 2008, les activités douanières de l’OCC à l’OFIDA ».
Dans leur correspondance aux présidents des deux chambres du parlement, les délégués syndicaux de l’OCC reviennent abondamment sur les textes créant et organisant le fonctionnement de l’OCC et de l’OFIDA , définissant et spécifiant les statuts, la nature, l’objet ainsi que la mission de chacune des deux entreprises, avec un accent particulier sur le contrôle de qualité, de quantité et de conformité des marchandises dévolu à l’OCC. D’abord pour apporter la preuve de la différence des activités des deux entreprises. Ensuite pour démontrer que l’OCC n’exerce pas d’activités douanières.
Du coup, ce détour par les textes fondateurs ainsi que le rappel des missions spécifiques des deux entreprises permettent de mettre en exergue les graves conséquences qui surviendraient de la disparition de l’Office Congolais de Contrôle, notamment la multiplication des risques pour la santé des consommateurs, la transformation de la RDC en pays dépotoir, la circulation de statistiques incomplètes tant à l’importation qu’à l’exportation, etc.
Ce n’est pas tout. Dans une lettre datée du 9 juin, la délégation syndicale de l’OCC rappelle à l’intention du ministre de l’économie et commerce plusieurs autres sollicitations dont leur entreprise est l’objet de la part de structures concurrentes : la tendance du Centre National d’Expertise (CNE) à vouloir étendre son contrôle à d’autres produits miniers qu’il considère comme des substances précieuses relevant de ses prérogatives ; la pression de l’ASIC sur le contrôle des produits miniers ; la position inconfortable de l’OCC au guichet unique, occasionnant la sous-évaluation à son détriment.

Des négociateurs qui posent problème

Jusque là, le seul signe encourageant aux yeux des délégués syndicaux de l’OCC est la volonté du Premier ministre de ne pas laisser l’OCC s’installer dans la tourmente. Dans sa lettre adressée le 31 mars 2008 au ministre de l’économie et commerce, Antoine Gizenga Fundji s’inquiète justement du fait que la réduction du tarif à l’importation de l’OCC de 3% CIF à 1’5% CIF soit incompatible avec la survie de l’entreprise et sa capacité contributive au budget de l’Etat. Mais dans sa réponse datée du 17 avril, si André-Philippe Futa est globalement d’accord avec l’analyse du Premier ministre, c’est d’abord pour rappeler que la réduction du tarif avait été décidée en Conseil des ministres, avant d’avancer des propositions susceptibles à ses yeux d’offrir une solution dans la durée. Il s’agit notamment de la mise en place des laboratoires de virologie ; du contrôle technique des routes ; du contrôle de la qualité de l’eau de la Régideso ; de la rentabilisation des prestations liées au contrôle des produits pétroliers ; de la recherche d’une accréditation internationale pour élargir l’espace d’intervention en dehors des limites territoriales.
Reste évidemment la grande question soulevée par la lettre du ministre des finances, à savoir celle de la capacité des experts congolais à négocier face aux institutions internationales comme le FMI. S’agissant des domaines aussi sensibles que la sécurité et la santé, on eut en effet souhaité voir la RDC entonner l’arlésienne de la souveraineté au lieu de donner l’impression de se déculotter devant les injonctions du FMI. Dans le cas d’espèce, on est notamment en droit de se demander si la solution consisterait à renforcer l’OCC ou à le réduire à sa plus simple expression face aux risques encourus par les consommateurs et l’Etat congolais.
Ngandu Bukasa Etienne
Mail: etngandu@udps.be
Administrateur Forum Udps.be

Répondre [phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1275: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1275: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1275: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable