LES ENJEUX DU MOMENT....

Toute l'actualité politique congolaise
Répondre
Avatar du membre
Léonard Mpoyi
Messages : 15
Enregistré le : mer. janv. 28, 2015 5:10 pm

LES ENJEUX DU MOMENT....

Message par Léonard Mpoyi » ven. sept. 11, 2015 4:10 pm

Chers tous,

Pour retrouver le sens exact du texte dit la déclaration des 25 membres de l'UDPS, il faut s'autoriser dès lors à aller au delà de son examen littéral pour envisager non seulement une réponse s'il ya mais toutes les circonstances qui ont eu à entourer la rédaction du texte, afin de déterminer avec exactitude l'intention réelle des auteurs relativement au cas litigieux.
Ne vous lancer pas dans des diatribes inutiles et insensées et, pourtant la déclaration porte sur le principe de la lueur d'espoir , du changement ou de démocratie.
- demande des états des lieux comme dans toute organisation politique démocratique après les élections.
- constatation d'un dysfonctionnement,
- l'absence prolongée du PP, cause de l'anarchie et de prise des décisions par les personnes non autorisées ,
- manque d'orientation et de ligne politique du Parti,
- l'absence de l'UDPS sur le terrain et manque et défaut son leadership en tant que parti d'opposition,
- la gestion financière opaque du parti,
Ainsi, pourrions nous être en contradiction de témoignage des valeurs que nous défendons?

Chers amis et mécontents à la déclaration des 25 membres de l'UDPS, si la démocratie est le changement , l'on est en droit d'espérer que la déclaration des 25 membres redonnera un sens à cette construction solidaire, qui n'est pas concue comme une machine de guerre dans l'UDPS, mais qui aspire modestement à partager avec le peuple congolais une lueur d'espoir d'une vraie démocratie prônée par notre Parti.
Les données que recouvre la déclaration des 25 membres de l'UDPS doivent conduire les vrais démocrates au sein du Parti à ne pas se contenter de paroles de bonne volonté teintées de mots solidaires : ( respect de culture des textes, Etat de droit, repartitions du revenu national etc...) alors qu'en pratique rien n'est conforme à ces paroles.
Ces 25 membres ont pu constater que cette apparente situation ne pouvait être imputée exclusivement au régime que nous combattons , mais trouve également ses racines dans notre Parti et, il faut la combattre et la denoncer avant qu'elle se fortifie.

Il est sans intérêt, pour ceux qui ont en charge l'avenir, de ne pas s'en tenir aux faits qui se sont agencés selon une logique d'échecs de fonctionnement et de faillite imparable.
Il est si facile de s'accomoder aux principes de flatterie teintés d'amour de facade tout en minimisant les actes les plus odieux contre les valeurs fondamentales que nous défendons en s'octroyant beaucoup plus de mandats d'exclure les autres sous pretexte que l'on porte encore de galons sans valeur correspondante de l'idéal du Parti. " Les 25 membres ne sont plus de l'UDPS, le soi-disant 25 membres, ils n'ont aucune qualité "etc... tels sont les mots que nous lisons dans le discours de nouveaux kapita qui ne répondent jamais au problème de fond soulevé par les 25 membres.

Chers amis,
Le conclave ou mini-conclave n'est pas antistatutaire, nous sommes en matière non prévues par les Statuts et, cependant par conséquent, dans une nouvelle situation des mesures spéciales. Le conclave ou mini-conclave devient par excellence un cadre à la lumière du principe qui règle la situation de non-droit que les dispositions statutaires en vigueur ne prévoient pas.
A l'image de la situation actuelle du Parti, le Sécretaire Général désavoué par la base du Parti, le Président de la Commission électorale faisant défaut suite à l'auto-exclusion et la non existante de la Convention Démocratique, le Président nous l'avons tous constaté, absent et affaibli par la maladie et plus grave, les décisions sortent de son cabinet à l'ignorance totale des membres de la présidence, ainsi donc, le mini-conclave ou le conclave reste le seul cadre non seulement pouvant agir au nom des valeurs et de l'intérêt général du Parti mais aussi sur la base du caractère obligatoire pour des règles légales et conventionnelles.

Enfin, beaucoup sont ceux là qui sont d'accord avec les 25 membres, qui s'inscrivent implicitement dans l'esprit et la lettre de la déclaration, mais qui prêchent la morale et la sagesse en disant qu'il ne fallait pas denoncer publiquement ou ce n'était pas le moment, nous comprenons leur suggestion tout en leur disant que dans la politique la morale ou la sagesse n'est demeure pas en conséquence la seule réponse sur l'impression de trahison des valeurs.
C'est de substance qu'il est question dérsomais: il s'agit de déterminer de quelle manière le Parti doit fonctionner. Impuissante à peser sur le terrain, l'UDPS agit de manière isolée sans l'aval du peuple , c'est le sens et la portée politiques et juridiques de cette organisation qui demeurent cependant incertains et tendent à sa disparition qui nous ont poussé d'agir afin de redonner la lueur d'espoir à notre peuple qui attend beaucoup de ce Parti.
C'est là le sens de la mission de cette génération des 25 membres et cadres de l'UDPS.

Assez de démagogie! Assesz de faux débats ! Assez de diatribes ! Evitons les clivages dont le seul but est de relativiser les objectifs de construction ou de consolidation de l'unité nationale tout autour des valeurs qui nous ont toujours unies.

Et, enfin , avant de se lancer à la course de réponse à la déclaration des 25 membres, examinons ensemble si les valeurs fondamentales que nul n'a le droit de remettre en cause n'ont pas été respectées par les 25 membres et cadres de l'UDPS , sous peine d'être l'outil de la mort lente , ou subite , de notre Parti.
Ainsi, combattre ces 25 membres ou les mépriser relève d'une attitude suicidaire et, en tout cas, d'une complicité objective du grand mouvement de laminage de notre patrimoine commun.

Léonard Mwadiamvita Mpoyi
Combattant de la Liberté
Représentant Honoraire de l'UDPS
Mob. + 47 48237523

Oslo, 10.09.2015

Répondre