UDPS SG rapport d'activités du 20 mai au 31 août 2009

Activités et documents officiels du parti au Congo
Répondre
Avatar du membre
Alexis Mutanda
Messages : 16
Enregistré le : sam. févr. 17, 2007 12:32 pm
Localisation : Kinshasa

UDPS SG rapport d'activités du 20 mai au 31 août 2009

Message par Alexis Mutanda » lun. sept. 07, 2009 9:04 am

c. Le Secrétaire Général a signé la Décision N° 003/UDPS/DOPA/SG/09 portant nomination d’un Président du Comité Fédéral de l’UDPS à savoir Monsieur Roger Clément Ngoy SHABITANDA de l’UDPS Fédération de Muene Ditu sur base de la note du Président National du 17 Avril 2006 restée inappliquée ;

d. Le Secrétaire Général a signé la Décision N° 004/UDPS/ SN/SG/09 portant confirmation d’un Président du Comité Fédéral de l’UDPS à l’intérieur à savoir Monsieur Augustin MBOMBA Ngila de l’UDPS/ Sankuru sur base des élections organisées dans la Fédération ;

1.2.1 Le Lundi 08 juin 2009 :

a. Le Secrétaire Général a signé la "Décision N° 005/UDPS/DOPA/SG/TT/09 du 08 Juin 2009 portant suspension du Comité Fédéral de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS)" dirigé par M. Blandard TSHIMBOMBIO Bulanda Buimpe pour non reconnaissance par ce Comité des Décisions du Président National et pourrefus de collaborer avec les organes statutaires du Parti.

b. Le Secrétaire Général a signé la "Décision N° 006/UDPS/DOPA/SG/TT/09 du 08 Juin 2009 portant désignation des Membres d’un Comité Fédéral provisoire de l’Union pour la Démocratie et Progrès Social (UDPS) en remplacement du Comité Fédéral suspendu de l’UDPS/Kananga dirigé par M. Blandard TSHIMBOMBIO Bulanda Buimpe.

Sont désignés Membres du Comité Fédéral provisoire de l’UDPS/Kananga les personnes dont les noms suivent :
01. Jean Pierre KALAMBA Mulumba : Président Fédéral ;
02. Bruno MUKEBA : 1er Vice Président ;
03. Me NKANA Kayembe : 2ème Vice Président ;
04. BEYA Mbenga : 3ème Vice Président ;
05. Pasteur TULUMBE Kasau : Secrétaire Rapporteur ;
06. Béatrice KAPINGA : Secrétaire Rapporteur Adjt ;
07. Agnès NDAYA : Trésorière ;
08. Clément BAPIKA Tshilumbayi : Trésorier Adjoint ;
09. Marie Pierre KABASU : Relations publiques.

c. Le Secrétaire Général a signé la Décision N° 007/UDPS/DOPA/SG/TT/09 du 08 Juin 2009 portant confirmation du Comité Fédéral KANKU Kalala sur base du procès verbal de l’élection du Comité Fédéral de l’UDPS/USA-Sud du 29 Mars 2009.

d. Le Secrétaire Général a signé la Décision N° 008/UDPS/DOPA/SG/TT/09 du 08 Juin 2009 portant investiture du Comité Fédéral de l’UDPS/USA-Sud, sur base du procès-verbal de l’élection de ce Comité datée du 29 Mars 2009.

Sont investis Membres du Comité Fédéral de l’UDPS/USA-Sud les personnes dont les noms suivent :
01. KANKU Pierre Kalala : Président ;
02. Sébastien KONGOLO Lomba : 1er Vice Président ;
03. Emile LUMINGU Musungayi : 2ème Vice Président ;
04. Dr Patricia KAPINGA : 3ème Vice président ;
05. Alexandre TSHIBANGU Kazambu : Secrétaire ;
06. Joseph KATANGA Tshitenge : Finances du Parti ;
07. Dr Emile BULA : Chargé de la jeunesse.

1.2.2 Le Lundi 15 Juin 2009 :
Le Secrétaire Général a signé la Décision N° 009/UDPS/SNRE/SG/09 portant suspension du Représentant de l’UDPS à l’Extérieur en la personne de Monsieur MATANDA Jacques, Représentant plénipotentiaire de l’UDPS aux USA et à l’ONU pour s’être illustré sans discontinuer dans l’étalage abject des propos injurieux, irrévérencieux et calomnieux à l’endroit du Président National et des cadres du Parti auprès de qui il jouit pourtant de la confiance et qui sont de surcroît, ses supérieurs hiérarchiques et ce malgré les appels à la retenue qui lui ont été lancés.

1.3 PAR LE CHEF DU DEPARTEMENT DE L’ORGANISATION POLITIQUE ET ADINISTRATIVE

1.3.1 Le Secrétaire National chargé de l’Organisation Politique et Administrative
a signé la Décision 001/UDPS/SN/OPA/09 du 04 Mai 2009 portant investiture des Membres du Bureau de l’Assemblée fédérale et du Comité fédéral de l’UDPS/Tshilenge. Sont investis Membres du Bureau de l’Assemblée :

- M. Maurice LUBOYA Nsaka Abou : Président ;
- M. Faustin MBUYI Munu Tshimanga : 1e Vice Président ;
- M. David Tshibangu KABEYA : 2e Vice Président ;
- M. Roger Kanyinda KABUYA : 1er Secrétaire Rapporteur;
- M. Jean Willy Ntita : 2e Secrétaire Rapporteur

1.3.2 Le Secrétaire National chargé de l’Organisation Politique et Administrative
A signé la Décision 002/UDPS/SN/OPA/09 du 20 Mai 2009 portant investiture des Membres du Bureau de l’Assemblée fédérale et du Comité fédéral de l’UDPS/Mbuji-Mayi. Sont investis Membres du Bureau de l’Assemblée :

- Jean Nico Muamba KAMBA : Président
- 2. Gaston MBULA NGANDU : 1er Vice-président
- 3. Gilbert MUKUNA MUKUKULA : 2e Vice-président
- 4. Gaston ILUNGA : 1er Secrétaire rapporteur
- 5. Emérance NDAYA KABUYA : 2e Secrétaire rapporteur

1.3.3 Le Secrétaire National chargé de l’Organisation Politique et Administrative a
signé la Décision 003/UDPS/SN/OPA/09 du 20 Mai 2009 portant investiture des Membres du Bureau de l’Assemblée fédérale et du Comité fédéral de l’UDPS/Sankuru. Sont investis Membres du Bureau de l’Assemblée :

- Jean OKENDE : Président
- Philippe YOKO BOLESA : 1er Vice-président
- Jean NGEMGA OMOKODI : 2e Vice-président
- Paul NGONGO : 1er Secrétaire rapporteur
- Jean Pierre NGILA : 2e Secrétaire rapporteur

1.3.4 Le Secrétaire National chargé de l’Organisation Politique et Administrative a
signé la Décision 004/UDPS/SN/OPA/09 du 20 Mai 2009 portant investiture des Membres du Bureau de l’Assemblée fédérale et du Comité fédéral de l’UDPS/Kisangani. Sont investis membres du Bureau de l’Assemblée :

- Jean Pierre MUSAFIRI : Président
- François KALALA-KALALA : Vice-président
- Bily BOLAKONGA ILYE : 1er Secrétaire rapporteur
- Jacquie Yanzele YAYESOGBIA : 2e Secrétaire rapporteur

1.3.5 Le Secrétaire National chargé de l’Organisation Politique et Administrative a
signé la Décision 005/UDPS/SN/OPA/09 du 04 Juin 2009 portant investiture des membres du Bureau de l’Assemblée fédérale et du Comité fédéral de l’UDPS/Lubumbashi. Sont investis membres du Bureau de l’Assemblée :
- Jeamar MULUMBA Kabengele : Président
- Joseph ILUNGA Katad : 1er Vice-président
- Maurice BADIBANGA Tshiondo : 2e Vice-président
- MUKAYA : 1er Rapporteur
- Nelly MBUYI : 2e Rapporteur

1.3.6 Le Secrétaire National chargé de l’Organisation Politique et Administrative a
signé la Décision N° 006/UDPS/DOPA/09 du 27 Juin 2009 suspendant M. Raphaël KAPAMBU, Président Fédéral de l’UDPS/Tshangu pour insubordination caractérisée par le refus d’obtempérer aux instructions de la hiérarchie et pour s’être rendu coupable plusieurs fois des actes tendant à semer la confusion entre les Membres du Parti, en particulier la remise en cause du Mandat du Président National octroyé au Secrétaire Général dans le cadre de la CEI et de battre campagne contre l’enrôlement des combattants alors que lui-même s’est fait enrôler en cachette. Il s’est rendu en outre coupable de beaucoup d’autres bévues nuisibles à la bonne marche du parti ;

1.3.7 Le dimanche 9 Août 2009, une grande Assemblée générale extraordinaire a été convoquée dans la Fédération de Tshangu avec à l’ordre du jour « Désaveux du Président du Comité fédéral de l’UDPS Tshangu, M. Raphaël KAPAMBU Katukonki ». Environ 8 Présidents sectionnaires accompagnés de leurs membres respectifs (357 combattants) avaient pris part à cette rencontre. A l‘issue de cette Assemblée, les nouveaux dirigeants du Bureau de l’Assemblée fédérale et du Comité fédéral ont été élus. (ANNEXE 2)

Les résultats des élections se présentent de la manière suivante :

Bureau de l’Assemblée :
- M. TOKOLE Bononga Otise : Président
- M. MANYIKU Matshimbu Gilbert : 1ère Vice Président
- Mme NTANGA Mado : 2ème Vice Présidente
- M. MUKENDI Kasuma Christophe : Secrétaire Rapporteur
- M. Mme NSUDILA Mubenga : Rapporteur Adjointe

Bureau du Comité fédéral
- M. Valérien KAMANDA : Président
- M. NANGA Basugunane Franck : 1ère Vice Président
- M. KASONGA Ibrahim Hanif : 2ème Vice Président
- M. MUAMBA Bansendeka Georges : 3ème Vice Président

II. DU BUDGET DU PARTI

2.1 Présentation du Budget au Comité National

Le mardi 19 Mai 2009, conformément aux dispositions statutaires et réglementaires qui régissent la gestion des Finances du Parti, le Secrétaire général a présenté au Comité National, en présence des Membres du Secrétariat National, le Projet du budget 2009. Le Projet de budget se résume comme suit :
- Recettes : 408.065$,
- Dépenses : 568.857$,
- Impasse : 160.792$.

Un débat général a été ouvert ce jour de manière à permettre au Secrétariat National de préparer les réponses aux préoccupations des Membres du Comité national.

2.2 Réponses du Secrétaire Général aux questions des Membres du Comité National :

Le mardi 2 Juin, le Secrétaire Général, accompagné des Membres du Secrétariat National, présente la défense du budget qui est déclaré recevable. Le Président du Comité National, après avoir fixé les critères sur lesquels le budget doit être revu par le Comité National, déclare que ce Projet devient en ce moment propriété du Comité National. Il remet le projet à la Commission Economico-financière « ECOFIN » pour examen en promettant que le concours du Secrétaire National aux Finances sera requis.

2.3 Conclusions de la Commission Economico-financière :

La Commission a eu deux séances de travail expéditives avec les Secrétaires Nationaux chargés respectivement des finances et des relations extérieures. Après ces deux séances, « L’ECOFIN » a arrêté le budget à 17, 000,000$ US alors que les prévisions étaient celles annoncées plus haut.

Face aux incohérences relevées dans ce budget, la plénière demanda à L’ECOFIN de revoir ses calculs et de remettre une copie au Secrétaire National aux Finances.

Le lundi 15 Juin, L’ECOFIN remet une copie du travail au Secrétaire National aux Finances avec les prévisions budgétaires passant de 17, 000,000$ à 34, 000,000$.
Le mardi 16 Juin, avant la plénière du Comité National, une brève séance de travail a regroupé autour du Bureau du Comité National les Membres de l’ECOFIN et le Secrétaire national aux Finances. Au cours de cette séance, L’ECOFIN a exhibé un document dans lequel le budget passait de 34, 000,000$ à 18, 000,000$.

2.4 Adoption du Projet de budget au Comité National.
Malgré les objections formulées par le Secrétaire National aux Finances, le Bureau du Comité National et L’ECOFIN ont présenté le budget à la plénière du même jour qui l’a adopté à l’unanimité.

2.5 Démission du Secrétaire National aux Finances
Ecœuré par cette situation rocambolesque qui frise le sabotage, M. Joseph KAPIKA a présenté le 20 Juin 2009 sa démission de ses fonctions de Secrétaire National aux Finances et Budget. (ANNEXE 3)

Dans sa lettre de démission adressée au Président National du Parti sous couvert du Secrétaire Général avec copies au Comité National et au Cabinet du Président National il écrit : "Dans le souci de ne pas gêner le fonctionnement du Parti, je me fais le devoir de vous remettre ma démission. Celle- ci est justifiée par des divergences profondes que j’ai relevées lors du débat….. Par respect pour le Comité National et pour permettre au Parti de mobiliser les 18.000.000 $US, je m’efface afin que vous ayez les mains libres pour confier le département des Finances à ceux qui croient à ce chiffre que je considère comme un objectif à atteindre mais une utopie en 2009".

2.6 Conclusion

Cette situation a renforcé le malaise qui règne entre le Secrétariat National et le Comité National. Avec la démission de M. KAPIKA, le Parti est privé de l’expertise de ce cadre compétent, consciencieux qui a rendu de grands services au Parti depuis plusieurs années.

Le Secrétariat National est dans l’impossibilité de réaliser en six mois un budget aussi fantaisiste, alors que ses propres estimations budgétaires sont loin d’être réalisées et cela pour plusieurs raisons. Les Assises de Bruxelles ont recommandé de refaire le budget et demandé à M. KAPIKA de retirer sa démission et de continuer à servir le Parti comme par le passé.

III. DES ASSISES DE BRUXELLES TENUES DU 18 AU 22 JUIN 2009

3.1 Participation et objectifs des Assises

La délégation du Parti composée du Président du Comité National, M. Valentin MUBAKE , du Secrétaire Général, M. Alexis MUTANDA et du Secrétaire National aux Relations Extérieures, M. Félix TSHILOMBO a pris part aux assises de Bruxelles sur invitation de la Représentation de Belux.

Une quarantaine de cadres du Parti ont pris part aux Assises parmi lesquels des Représentants, des Présidents des Comités Fédéraux, des Présidents des Assemblées Fédérales entourés de leurs collaborateurs respectifs, sous le haut patronage de Monsieur Etienne TSHISEKEDI, Président National.

Les Assises se sont fixé comme objectifs d’examiner la situation dramatique qui prévaut actuellement sur l’ensemble du territoire national et d’analyser la crise qui a récemment secoué notre Parti et enfin préconiser des recommandations en guise de solutions. Une déclaration politique (ANNEXE 4) et un Rapport final (ANNEXE 5) ont sanctionné la fin des travaux.

3.2 Les Recommandations des Assises

3.2.1 Les Assises se sont penchées sur les trois objectifs du Parti retenus dans le programme d’action du Secrétariat National pour l’exercice 2009, à savoir :
- La redynamisation du Parti ;
- L’organisation du premier Congrès du Parti ;
- La participation aux élections à venir.

3.2.2 Après l’examen des points à l’ordre du jour, les Assises :

a. Soutiennent le programme d’activités du Secrétariat National adopté par le Comité National pour l’exercice 2009 ;
b. Exigent la neutralisation de la rébellion au sein du Parti. Elles demandent au Président National de consacrer par une décision l’exclusion du Parti des organisateurs d’une réunion abusivement dénommée « Premier Congrès de l’UDPS »;
c. Demandent à tous les Membres du Parti de s’acquitter de leurs cotisations ;
d. Recommandent que le Secrétaire Général propose à la signature du Président National 3 noms des Secrétaires Généraux Adjoints avec leurs préséances, en tenant compte du critère de compétence et d’équilibre régional ;
e. Demandent l’étoffement de l’équipe du Secrétariat National ;
f. Recommandent une nouvelle mise en place des Présidents des Comités Fédéraux tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays ainsi que des Représentants titulaires et Adjoints ;
g. Demandent au Secrétaire Général de trouver des solutions au problème des Fédéraux de Kinshasa ;
h. Recommandent aux Organes centraux de mettre en place une commission technique à proposer au Président National pour la préparation du Congrès, la collecte des fonds devant être terminée pour le 30 Septembre 2009. Elles demandent aussi que tous les documents existant et portant sur la préparation du tout Premier Congrès du Parti soient acheminés à la Direction Politique à Kinshasa ;
i. Recommandent l’enrôlement massif et immédiat des combattants en vue de la participation à toutes les élections à venir. Elles demandent au Parti de participer et de s’y préparer dès maintenant ;
j. Recommandent au Secrétariat National et au Comité National de diligenter des missions à l’intérieur pour mobiliser les combattants ;
k. Demandent à la Communauté Internationale et plus particulièrement aux USA d’assumer leur responsabilité en soutenant l’organisation d’un recensement de la population, conformément à la Loi OBAMA intitulé « Democratic Republic of the Congo Relief, Security and Democracy Promotion Act of 2006 »…….

3.2.3 Le Mardi 23 Juin 2009 : une délégation des participants aux Assises de Bruxelles parmi lesquels le Président du Comité National, le Secrétaire Général et le Secrétaire National aux relations extérieures a été reçue par le Président National. Au cours de cet entretien, la délégation a fait le rapport des travaux des Assises au Chef du Parti. Des photos souvenir ont été prises à cette occasion en compagnie de Maman Marthe ;

Le Mardi 30 Juin 2009, le Secrétaire Général regagne Kinshasa.

3.3 Restitution des Assises à la Permanence du Parti à Kinshasa

3.3.1 Le samedi 18 Juillet a eu lieu à la Permanence du Parti la restitution des
Assises de Bruxelles devant la presse et devant les combattants par le Président du Comité National, le Secrétaire Général et l’Assistant et Porte-parole du Président National,

3.3.2 Cette restitution a connu un grand retard dû spécialement au désaccord
Intervenu sur le contenu du rapport final à présenter aux combattants du fait qu’il existait trois à quatre versions différentes au niveau du paragraphe concernant la recommandation à faire au Président National sur les Membres du Comité National absentéistes. Ce paragraphe inséré dans le rapport final n’avait été discuté ni en plénière des Assises, ni à la Commission de rédaction ni même à la dernière plénière convoquée pour approuver le rapport final. Ce paragraphe ne devait donc pas figurer dans le rapport final compte tenu de l’importance de la question soulevée ;

3.3.3 Pour le Secrétaire Général, on devait présenter le Texte qui avait été lu et
approuvé par la plénière des Assises, tandis que pour le Président du Comité National, il fallait plutôt prendre en compte la dernière version envoyée par le Comité de suivi laquelle malheureusement ne rencontre pas l’unanimité-Voir messages du Représentant MPUILA de Belux (ANNEXE 6) ;

3.3.4 Etant donné que le Comité de suivi n’avait aucun pouvoir de se substituer à la
Plénière, il fut donc adopté de lire le rapport approuvé par la plénière et la dernière version de la Déclaration politique.

NOTA BENE : Les Combattants ont salué avec enthousiasme la recommandation des Assises sur l’enrôlement massif et immédiat des combattants en vue de la participation à toutes les élections à venir.

3.4 Note de l’Assistant et Porte Parole du Président National (ANNEXE 7)

Dans sa Note du 22 Juillet 2009 adressée au Représentant MPUILA en tant que Responsable de la juridiction où se sont déroulées les Assises de Bruxelles, l’Assistant et Porte Parole du Président National relève ce qui suit :

3.4.1 Concernant le rapport final, il indique que la Présidence ne prend en considération que le rapport final approuvé par la plénière des Assises le 22 Juin 2009, et rien d’autre ;

3.4.2 Concernant l’intégrité des participants, il indique que tous les participants aux Assises doivent être et restés solidaires avec les décisions du Forum en général, et avec celles concernant l’enrôlement et la participation du Parti à toutes les élections à venir, en particulier ;

3.4.3 Concernant le Comité de suivi, il indique que la Présidence Nationale tient à préciser que cet organe est interne et exclusif à la dynamique des Assises et qu’il ne peut en aucun cas devenir un organe de contrôle ou de direction voire d’évaluation des Organes statutaires du Parti.

3.4.4 En conclusion, il indique que la Présidence Nationale croit fermement que la conjugaison de la dynamique des Assises de Bruxelles et de celles d’autres rencontres des Combattants en cours de préparation au pays et à l’Extérieur constitueront à n’en point douter un réservoir riche d’idées, de recommandations et d’initiatives au sein des structures informelles du Parti qui, une fois mis à la dispositions des Organes centraux, traduiront la capacité du Parti à relever les défis auxquels il est confronté face aux enjeux de l’avenir.

3.4.5 Dans son message du 05 Août 2009 par SMS adressé aux Responsables des Organes centraux du Parti, l’Assistant et Porte Parole du Président National les informe que suite à de nouvelles priorités lui instruites, il ne pourra plus assister aux réunions dites de la « Tripartite » pour une période indéterminée. Il recommande à chacun de transmettre régulièrement au Président National ses rapports par écrit sur les activités de l’Organe.

IV. REVISION DU FICHIER ELECTORAL

4.1 Le Lundi 01 Juin 2009 :
Le Secrétaire Général rend publique la « Déclaration politique de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) » en rapport avec le Projet de Loi portant Organisation et Fonctionnement de la Commission Electorale Nationale Indépendante (C E N I)". (ANNEXE 8)

Dans cette déclaration, l’UDPS demande que deux postes dont l’un à l’UDPS soient attribués à l’Opposition dite non institutionnelle qui n’avait participé ni à la gestion de la Transition issue de l’Accord Global et Inclusif de Sun City ni au processus électoral de 2006 et que toutes les questions liées à l’organisation des élections soient résolues par consensus en lieu et place de vote.

Cette déclaration politique a été largement diffusée par la presse locale et envoyée officiellement aux Présidents du Sénat et de l’Assemblée Nationale, aux Présidents des Groupes parlementaires ainsi qu’aux principales ambassades à Kinshasa ;

4.2 Le jeudi 04 juin 2009 :
Réception du Mandat par lequel M. Etienne TSHISEKEDI, Président National de l’UDPS, agissant en vertu des articles 25 et 26 des Statuts et de l’article 50 du Règlement Intérieur de l’UDPS donne mandat à Monsieur Alexis MUTANDA, Secrétaire Général, de représenter le Parti auprès de la Commission Electorale Indépendante (C E I) dans le cadre des opérations de révision du fichier électoral.
(ANNEXE 9)
4.3 Procurations aux Présidents fédéraux
Actuellement, avec l’ouverture prochaine des opérations d’enrôlement en provinces, le Secrétaire Général prépare des procurations à envoyer aux Présidents fédéraux qui doivent à leur tour représenter le Parti dans le cadre des opérations de révision du Fichier électoral dans leurs Fédérations respectives (ANNEXE 10);

4.4 Le Samedi 13 Juin 2009 :
Dépôt par le Secrétaire Général en compagnie du Secrétaire National aux Finances et Budget, M. Joseph KAPIKA et devant la presse, de la liste des 286 témoins de l’UDPS au Bureau Urbain de la coordination ville de Kinshasa de la Commission Electorale Indépendante dans le cadre des opérations qui avaient déjà débuté depuis le 5 Juin dans la capitale ;

4.5 Le Mardi 14 Juillet 2009 :
Le Secrétaire Général accompagné d’une centaine de combattantes et combattants venus de quatre fédérations de Kinshasa se fait enrôler au centre d’inscription 10.117 situé au Complexe Scolaire Jonathan sur l’avenue Ebonda 41 à Binza Pigeon, dans la commune de Ngaliema. Plusieurs combattants lui emboîtent immédiatement les pas et se font massivement enrôler. Cet événement a été largement commenté par la presse locale, ce qui a poussé beaucoup de nos combattants à s’enrôler à leur tour.

4.6 Première tournée de l’UDPS dans les Bureaux d’enrôlement

Le Vendredi 24 Juillet, le Secrétaire Général, accompagné du Secrétaire National à l’Organisation Politique et Administrative et de la presse, effectue la première tournée d’évaluation dans quelques bureaux d’enrôlement dans les communes de Kitambo (1), Kasa-Vubu (1), Lemba (1), Masina (2), Ndjili(1) et Kinkole (1) pour se rendre compte du travail effectué par nos témoins ainsi que des plaintes formulées par les kinoises et kinois par rapport au déroulement des opérations en cours;

4.7 Première lettre de l’UDPS à la CEI

Le Lundi 27 Juillet 2009, le Secrétaire Général adresse sa première lettre au Président de la Commission Electorale Indépendante (C E I) avec copie pour information à Monsieur le Ministre de l’Intérieur, Monsieur le Représentant résidant du PNUD en RD-Congo, et à Monsieur le Coordonnateur de la C E I ainsi qu’au Représentant Spécial du Secrétaire Général de l’ONU en RD-Congo. (ANNEXE 11)

Dans cette correspondance, l’UDPS fait part au destinataire des anomalies constatées lors de la tournée effectuée par le Secrétaire Général le Vendredi 24 Juillet 2009 dans différents bureaux d’enrôlement à savoir :
- le démarrage tardif des opérations dans les bureaux d’enrôlement à cause de divers problèmes d’ordre technique constatés au début des opérations ;
- le retard avec lequel les agents de la C E I commis aux bureaux de révision du fichier électoral commencent le travail,
- les pratiques prohibées de monnayage de la part de certains agents chargés de la sécurité des lieux dont sont victimes les candidats à l’enrôlement ;
- la soumission de la délivrance des attestations de perte de pièces à une longue procédure avec comme conséquence le découragement des demandeurs pourtant pressés par le temps.

Au regard de ce qui précède, l’UDPS sollicite la prolongation des opérations de révision du fichier électoral dans la ville province de Kinshasa pour quelques semaines. Cette correspondance a fait l’objet d’une grande diffusion auprès des médias et auprès de principales ambassades accréditées à Kinshasa.

4.8 Première prolongation de la CEI

4.8.1 Le Mardi 04 Août 2009, dans un communiqué de presse signé par son Rapporteur Dieudonné MIRIMO Mulongo en date du 04 Août 2009, le Bureau de la Commission Electorale Indépendante rend publique sa Décision n° 015/CEI/BUR/09 du 04 Août 2009 portant prolongation des opérations de révision du fichier électoral dans la ville province de Kinshasa jusqu’au 20 Août 2009 à 17 heures. (ANNEXE 12)

Dans cette note, la CEI tient à rappeler à la population congolaise que la révision du fichier électoral est valable pour les élections urbaines, municipales et locales ainsi que les élections générales de 2011 et met en garde qu’il n’y aura plus une deuxième prolongation.

Il convient de signaler que l’Assemblée provinciale de Kinshasa et quelques partis politiques avaient emboité le pas à l’UDPS dans la demande de la prolongation.

4.8.2 Communiqué de presse du Secrétariat National :
Le Mercredi 05 Août 2009, le Secrétaire National, Chef du Département de l’Information et Presse Porte-parole du Parti, publie un communiqué aux termes duquel l’UDPS se félicite de la décision de la CEI de prolonger les opérations de révision du fichier électoral de deux semaines jusqu’au 20 Août 2009 consécutive à la demande du Secrétaire Général sollicitant cette prolongation. (ANNEXE 13)

Toutefois, l’UDPS demande à l’Autorité urbaine ainsi qu’aux Responsables de la CEI de veiller particulièrement aux points suivants :
- Délivrance rapide des documents administratifs requis ;
- Encadrement des agents commis à la sécurité ;
- Bon fonctionnement du matériel informatique utilisé dans les bureaux ;
- Respect de l’heure d’ouverture et de fermeture des bureaux ;

4.9 Deuxième tournée de l’UDPS dans les Bureaux d’enrôlement

La deuxième tournée d’évaluation que nous avons effectuée dans six bureaux d’enrôlement le Dimanche 16 Août dans la ville de Kinshasa ( Mont Ngafula Kimbondo, Salongo, Masina III, Mikonga , Nsele et Maluku), en compagnie des cadres de notre Parti, nous a permis de relever que les engouements des candidats à l’enrôlement s’amplifient tandis que les maux que nous avions dénoncés notamment le monnayage persistent.

Dans la deuxième lettre adressée au Président de la Commission Electorale Indépendante (CEI) le 18 Août avait pour but de tirer son attention sur le fait que priver les citoyens des Kinshasa de e faire enrôler revenait à leur priver de leur droit de voter qui est un devoir civique pour tout citoyen en âge de voter.
T donc il est de la responsabilité de cette Commission de faire tout ce qui est en leur faveur de permettre l’enrôlement de tout le monde.

4.10 Deuxième prolongation de la CEI

En réponse aux pressions conjointes de l’UDPS et de la population, le CEI a procédé à distribuer dans tous les Bureaux d’enrôlement des jetons à concurrence de deux mille par centre aux candidats à l’enrôlement non encore enrôlés. Tout le monde a jugé cette mesure insuffisante pour résoudre le problème. Donc, il reste encore beaucoup de compatriotes à Kinshasa qui ne sont enrôlés.

V.CONFERENCE DE PRESSE DU 1èr AOUT 2009

5.1 Le Samedi 1er Août 2009 :
Le Secrétaire Général tient un point de presse à la Permanence du Parti à Kinshasa/Limete sur les questions liées à la vie du Parti et à l’évolution de la situation générale du pays. Au nom du Président National, il remercie la presse d’avoir répondu à l’invitation. (ANNEXE 14)

Points saillants de la conférence de presse

5.2 Au chapitre de la vie du Parti :

5.2.1 le Secrétariat National, dans le cadre de la redynamisation de ses activités,
porte à la connaissance du public les décisions qu’il a prises depuis le mois de Juin 2009, portant nomination pour les uns, et confirmation à leurs postes pour les autres, des Présidents des Comités Fédéraux dans les Fédérations du Parti.

Il s’agit de Lubumbashi, Mbuji-Mayi, Kananga, Lulua, Bukavu, Kisangani, Bunia, Matadi, Boma, Inkisi et USA-Sud. Le Secrétariat national espère que ces mises en place se poursuivront a un rythme accéléré.

5.2.2 Du BUNEP : Toujours dans le cadre de la redynamisation des activités du
Parti, le Secrétariat National a retenu dans son programme la mise en place du Bureau National d’Etudes (BUNEP). Le Secrétariat National fait appel aux cadres du Parti intéressés de prendre contact avec lui pour la mise en place de ce cercle de réflexion par ailleurs recommandé par les Statuts du Parti ;

5.2.3 De la journée du 15 Août 2009 :
le Secrétaire Général annonce que les festivités seront organisées pour commémorer l’élection de M. Etienne TSHISEKEDI comme Premier Ministre à la Conférence Nationale Souveraine (CNS). Cette date est aussi consacrée à la jeunesse du Parti. Les festivités seront organisées sous le haut patronage du Président National sous la dénomination de « Les Universités saisonnières spéciales de la JUDPS-2009 » qui se tiendront du 10 au 20 Août 2009 avec la clôture prévue par un meeting populaire le Dimanche 23 Août 2009 au stade municipal de Masina ;

5.2.4 Le Secrétaire National à la communication et presse présente devant la presse
· la nouvelle carte de membre (ANNEXE 15)
· la fiche d’identification des Combattants (ANNEXE 16)
· la dernière édition du Bulletin la "Voix de l’UDPS" (Avril&Mai).

La nouveauté de la nouvelle carte par rapport aux précédentes est la présence de la photo du Président National. Par cette photo, la vraie UDPS, l’UDPS historique, se démarque désormais de celles fabriquées de toutes pièces. Par cette photo, nous voulons souligner qu’il n’y a qu’un seul Chef et un seul leader à l’UDPS.

En ce qui concerne la fiche d’identification, il a été demandé aux Organes de base de distribuer ces fiches aux combattants pour commencer à recenser les combattants du Parti en vue de mettre en place la banque de données du Parti ;

Quant au bulletin « Voix de l’UDPS », il a été recommandé aux combattants de s’en procurer entre autres comme archives, du fait que ces bulletins contiennent beaucoup d’informations sur le Parti. Le dernier bulletin couvre la période Avril et Mai 2009.

5.3 Au chapitre de la politique nationale :

Le Secrétaire Général a fait le constat catastrophique de la situation des droits de l’homme au pays, de la corruption qui gangrène toutes les Institutions de la République et tous les secteurs vitaux de l’Etat.

Il a évoqué le dernier Rapport de la Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme (FIDH) qui a dressé un tableau sombre de la situation des droits de l’homme en RD-Congo.

Il a déploré le silence de la Communauté internationale ; laquelle pourtant avait condamné de vive voix le massacre des étudiants à l’Université de Lubumbashi en Mai 1990 et exercé des fortes pressions sur le régime MOBUTU. Il en fut de même lors des massacres des chrétiens le 15 Février et le 01 Mars 1992.

Curieusement, la réaction du monde libre face aux massacres du Bas- Congo en 2008, aux massacres des kinoises et kinois le 10 Janvier 2005 et le 30 Juin de la même année a été trop timide. Cette politique de deux poids deux mesures semble encourager les autorités de Kinshasa.

L’UDPS espère qu’au regard de la prise de position du Président OBAMA à l’occasion de son premier séjour en Afrique, Mme Hillary Clinton vient exercer des pressions sur le régime de Kinshasa pour qu’il :

- respecte les droits humains et les libertés fondamentales ;
- libère la démocratie ;
- combatte réellement la corruption ;
- organise dans l’avenir des élections réellement libres, inclusives, démocratiques et transparentes ;
- défende par tous les moyens l’intégrité du territoire national et l’intégrité de son armée.

5.4 De la participation de l’UDPS aux élections
Le Secrétaire Général a rappelé à la presse que le Parti a levé l’option de participer à toutes les élections à venir et par conséquent, tout est mis en œuvre pour que les combattants s’enrôlent autant que possible

Il a rappelé à la presse la correspondance adressée à la CEI dans laquelle l’UDPS demande la prolongation de la période d’enrôlement dans la ville de Kinshasa de quelques semaines pour permettre à tout le monde d’accomplir son devoir civique ;

VI. VISITE DE Mme HILARY CLINTON EN RDC

6.1 Mme Hilary Clinton, Secrétaire d’Etat américaine a séjourné du lundi 10 au Mardi 11 Août 2009 en République démocratique du Congo. Arrivée à Kinshasa le lundi, elle s’est envolée pour Goma le Mardi pour y rencontrer Monsieur KABILA en séjour dans la province du Nord-Kivu.

A cette occasion, un Mémorandum du Parti lui a été adressé par le Secrétaire Général du Parti. En effet, préparé par les soins du Secrétariat National, ce mémo a été soumis à l’appréciation de la Présidence du Parti qui, deux jours après, a demandé au Secrétaire Général de le signer et de l’acheminer à l’ambassade des Etats-Unis à Kinshasa.
Une demande d’audience a été également adressée à Monsieur l’Ambassadeur à cette occasion pour expliquer de vive voix les préoccupations du Parti.

6.2 Contenu du mémo (ANNEXE 17)

- Le mémo commence avec une brève introduction sur la nouvelle politique
congolaise des Etats-Unis d’Amérique et sur le discours prononcé par le Président OBAMA à Accra au Ghana à l’occasion de son passage dans ce pays lors de son dernier voyage en Afrique ainsi que sur la Loi OBAMA intitulée « Democratic Republic of the Congo Relief, security, act and Democratic Promotion Act of 2006 »;
- Le mémo fait une brève présentation de l’UDPS et sa longue lutte de 28 ans pour
la restauration de l’Etat de droit et de la démocratie en RDC ;
- Le mémo donne ensuite une brève description du dernier processus électoral et
de ses conséquences néfastes sur la vie nationale : insécurité généralisée, corruption à tous les niveaux, manque de leadership à la tête des institutions, échecs des négociations et reprise de la guerre à l’Est du pays, ………
- Le mémo se termine par des conclusions et recommandations.

VII.POINT DE PRESSE DU 18 AOÛT 2009.

Le 18 Août 2009, le Secrétaire Général a animé une autre Conférence de presse à la Permanence du Parti pour trois objectifs principaux :
- Dénoncer l‘indifférence du Gouvernement congolais face au drame que pourrait créer la parution du virus AH1N1 en RDC et sensibiliser en particulier l’Organisation Mondiale de la santé (OMS) et sur laide des pays amis pour éradiquer ce fléau qui pourrait, si one prend garde, décimer des populations congolaises déjà affectées par d’autres fléaux ;
- Révéler à la presse et aux combattants le contenu du mémorandum envoyé à Mme Clinton lors de son passage au Congo ;
- Révéler le contenu de la deuxième lettre adressée à la CEI après la deuxième tournée du Secrétaire Général dans les centres d’enrôlement de Mont Ngafula, Salongo, Massina III, Mikonga, Nsele et Maluku. (ANNEXE 18)

VIII. COMMUNICATIONS AVEC LES FEDERATIONS EN PROVINCES

8.1 DISTRIBUTION DE LA REVUE « VOIX DE L’UDPS »

Le Secrétariat National a pris l’engagement de publier le bulletin « LA VOIX de L’UDPS » à raison d’un numéro tous les deux mois. Le dernier numéro 5bis couvrant différentes activités du Parti pour les mois d’Avril et Mai est sorti en mi-Juin 2009.

Quelques exemplaires de ce numéro ont été distribués aux participants des Assises de Bruxelles par le Secrétaire Général. La distribution à l’intérieur pose encore problèmes pour certaines fédérations comme à l’Equateur, dans le Bandundu et dans la province Orientale par manque des répondants sérieux. Les autres provinces sont servies régulièrement et gratuitement.

8.2 INTERVENTIONS SUR DES RADIOS COMMUNAUTAIRES

Le Secrétaire Général intervient sur certaines radios et télévisons de l’intérieur de manière assez régulière pour donner aux combattantes et combattants les nouvelles du Parti et les directives à suivre. A cette occasion, des interviews enregistrées à Kinshasa sont acheminées dans l’arrière-pays pour diffusion sur les télévisions locales. Parmi les villes et localités concernées nous pouvons citer :

8.2.1 Pour le Kasaï Oriental
- La ville de Mbuji-Mayi et environs (radios&TV)
- Ngandajika (radio);
- Muene Ditu et environs (radio);
8.2.2 Pour le Kasai Occidental
- Kananga et environs (radios)
- Tshikapa et environs (radios)
8.2.3 Pour le Katanga
- Ville de Lubumbashi et environs (radio)
- Ville de Kolwezi (radio&TV)
- Kasumbalesa (radio)
8.2.4 Pour le Bas Congo
- Kimpese, Kwilu Ngongo (radio&TV)
- Moanda (Radio&TV)
8.2.5 Pour le KIVU
- Goma (Radio&TV)
- Butembo (radio);
- Lubero (Radio);

IX. ACTIVITES DIVERSES

9.1 VISITE DE LA DELEGATION GRECQUE

Le Samedi 25 Juillet 2009, le Secrétaire Général a reçu dans son cabinet de travail une délégation des partenaires grecs conduite par M. Shabanza Mudjandanbu BALOJI, Représentant de l’UDPS en Grèce. Ces partenaires Grecs ont promis de soutenir l’UDPS et son Président National aux prochaines élections pour l’avènement de la démocratie et de l’Etat des droits en RD-Congo. Ils ont remis une invitation au Secrétaire Général à se rendre en Grèce pour approfondir les entretiens.

Cinq membres de ce groupe sont devenus membres d’honneur du Parti.

9.2 CONTACTS AVEC LE PNUD

9.2.1 Objectifs

Dans le cadre de la mise en œuvre des activités d’appui au renforcement des capacités des Partis politiques : la « Composante Gouvernance politique du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) » a organisé plusieurs journées d’informations, d’échanges, de formations et de débats sur divers sujets d’actualité politique dont l’enjeu est d’une importance capitale en cette période préélectorale dans notre pays.

Ces séminaires ont été animés par des Experts du PNUD bien choisis chacun selon leur spécialité.

L’UDPS, en sa qualité de fille aînée de l’opposition congolaise, a été sélectionnée et invitée à toutes ces rencontres. Sa participation a été vivement saluée par les organisateurs. Ses propositions ainsi que ses prises de position ont retenu l’attention de tout le monde aussi bien des organisateurs que celle des délégués des autres Partis politiques présents dans la salle.

9.2.2 La chronologie des rencontres :

9.2.2.1 Le Mardi 19 Mai 2009,
Dans la salle de réunion du Centre d’Affaires BAIE de Ngaliema (Chanic) Av Colonel Mondjiba à Kinshasa/Ngaliema. Les sujets traités au cours de cette réunion sont :

- Plan d’action et stratégie d’appui du PNUD aux Partis politiques ;
- Organisation interne (Démocratie interne) ;
- Organisation et fonctionnement d’un Parti politique ;
- Financement d’un Parti politique ;
- Les délégués des Partis politiques aux élections ;
- Les responsables de campagne ;
- Les gestionnaires des ressources ;
- Le recrutement des membres d’un Parti politique ;
- La communication ;
- Le genre et Partis politiques (les femmes candidates).

L’UDPS a été représentée à cette journée de formation par Mme Sophie ILUNGA Boende, Secrétaire Fédérale de la Lukunga et M. Claude KABALA, Président de la Section Binza Ozone.

En date du 12 Juin 2009, le Secrétaire Général de l’UDPS adresse la lettre 027/UDPS/SN/SG/MNM/09 à la Direction de la Gouvernance politique du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) dont l’objet "demande d’appui".

Cette lettre faisait suite à la participation de nos délégués à la Journée d’Information et d’Echange avec les Partis politiques organisée le 19 Mai 2009 et à l’entretien que ces derniers avaient eu ensemble avec les collaborateurs du Représentant du PNUD dans leurs bureaux sis 58 avenue de la Justice/Gombe le Vendredi 29 Juin 2009.

Par cette lettre, l’UDPS a sollicité l’appui du PNUD pour lui permettre de satisfaire à la demande sans cesse accrue de ses combattants lecteurs de la Revue intitulée « La Voix de l’UDPS », de former les formateurs dans les domaines à préciser selon nos besoins, d’acquérir le matériel informatique et de communication.

9.2.2.2 le Jeudi 4 et Vendredi 5 Juin 2009 :
Dans la salle de la paroisse Notre Dame de Fatima de Kinshasa/Gombe

Pendant ces deux jours, l’échange et les débats ont porté sur les thèmes précités déjà développés au cours de la première rencontre du 19 Mai 2009 signalée ci-haut.

Ont représenté le Parti à ce séminaire :

- Monsieur Théo TARAKA, Président du Parlement Debout/Victoire ;
- Mme Christiane NA-LUTETE, Membre du Comité National ;
- Dr Roger LISSA Temo, Membre du Comité National ;
- Mme Rosalie TUBIANGANE, Secrétaire Fédérale Adjointe de la Funa ;
- Monsieur Claude KABALA, Président Sectionnaire de Binza Ozone.

9.2.2.3 Le mardi 07 Juillet 2009 :
Dans la grande salle du Collège BOBOTO/Gombe
Sujet : Forum entre les Partis politiques, Société Civile et Médias

Outre les Partis politiques, les Représentants du Ministère de l’Intérieur, de la C E I, de la H A M et des Médias ont pris part à ce forum.

Ici, il s’agit d’un forum d’échange entre les Partis politiques, la Société Civile et les Médias de la ville de Kinshasa sur « la transparence dans le processus électoral : enjeux et rôles respectifs des différents acteurs dans la préparation des élections municipales, urbaines, locales et générales ».

Les Partis politiques se sont exprimés pour dénoncer les abus constatés et commis dans le passé par le Ministère de l’Intérieur, la C E I, la HAM et d’autres partenaires lors des élections de 2006.

L’objectif du forum :
- Créer un espace démocratique de partage d’informations sur les questions se rapportant aux élections locales et la préparation des opérations électorales à venir ;
- Enregistrer les recommandations et les suggestions pertinentes des acteurs susceptibles d’améliorer l’organisation des opérations électorales à venir ;
- Formuler des recommandations à l’endroit de la C E I, de la HAM, de Médias, des OSC et des partenaires en vue de parfaire la préparation des élections locales, gage de la réussite du processus de décentralisation.

Notre Parti a été représenté à ce forum par Mme Rosalie TUBIANGANE et Monsieur Claude KABALA.

9.2.2.4. Le Mercredi 08 et jeudi 09 Juillet 2009 :
Dans la salle Studio du Collège BOBOTO, Kinshasa/Gombe, 1er niveau.
Sujet : Séminaire de formation sur le financement des Partis politiques et les stratégies de mobilisation des fonds

C’était une formation technique destinée aux trésoriers, aux chargés de finances, comptables et auditeurs des Partis politiques. Elle poursuivait comme objectif « approfondir les connaissances de leaders nationaux et provinciaux des Partis politiques sur les différentes pratiques liées aux financements d’un Parti politique et de favoriser le développement d’approche stratégiques sur la gestion de mobilisation et de gestion des fonds pour le fonctionnement des Partis politiques et les campagnes électorales.

Les experts du PNUD ont mis l’accent sur :
- Les catégories de financement et techniques de mobilisation des fonds ;
- Les bonnes pratiques financières dans un Parti politique ;
- La nouvelle Loi sur le financement public des Partis politiques en RD- Congo.

Ont représenté le Parti à ce séminaire :
- Mme Christiane NA –LUTETE, membre du Comité National ;
- Joseph KAPIKA, Secrétaire National chargé des Finances et Budget du Parti ;
- Eugène MUBEYA, Secrétaire National chargé aux Mouvements des Jeunes ;
- Rosalie TUBIANGANE, Secrétaire Fédérale Adjointe à la Funa ;
- Claude KABALA, Président Sectionnaire de Binza Ozone.

Il faut noter également que le 12 juin 2009, le Secrétaire Général, Monsieur Alexis MUTANDA, s’est rendu au Bureau du PNUD de la Gombe dans le cadre d’une visite de travail où il a eu des entretiens avec Madame ANGELICA Damato, Coordinatrice de la Gouvernance Politique assistée des certains de ses experts. Le Secrétaire Général a été accompagné à cette occasion par Monsieur Claude KABALA, Président Sectionnaire de Binza Ozone.

Dans le même ordre des visites, Monsieur Daniel COULOUBALY de PNUD a rendu une visite de courtoisie au Secrétaire Général dans son Bureau du Boulevard 30 Juin/Gombe, en présence de Monsieur Bruno MAVUNGU, Secrétaire National à l’Organisation Politique et Administrative et de Claude KABALA. Les deux personnalités ont fait le tour d’horizon des points saillants qui nécessitent une collaboration entre l’UDPS et le PNUD. Il est aussi important de signaler que Monsieur COULOUBALY avait auparavant rendu une visite surprise à la Permanence du Parti à Limete, juste dans le but de découvrir les sièges de tous les Partis politiques de Kinshasa.

X. PROCES INTENTE PAR MONSIEUR INGILA KOVO CONTRE
LE SECRETAIRE GENERAL ET NEUF MEMBRES DU PARTI

10.1 RETROACTES ET FAITS DE LA CAUSE

L’affaire MPC/MUTANDA et consorts relative au dossier judiciaire inscrit sous le RMP 2281/PG-MAT/KAA/TL a comme genèse la Décision du Président National de réhabiliter les organes centraux dont le Secrétariat National dans leurs prérogatives statutaires.

A la veille du 26 Novembre 2008, jour donné pour celui d’agression de M. Kovo INGILA, M. Albert MOLEKA avait invité pour 13H00 les jeunes du Parti à une rencontre à la permanence du Parti pour les mettre en contact téléphonique avec le Président National en séjour à Bruxelles.

Informé de cet événement et à l’insu du Secrétariat National, les dirigeants du COC convoquent un séminaire de formation au même endroit, à partir de 11H00, animé par Raoul Nsolua, Mpetshi …..dans le cadre de la préparation du premier Congrès de l’UDPS. Ce qui fait que deux rencontres se chevauchaient à la permanence du Parti. D’où l’embouteillage.

En arrivant à la Permanence, l’Assistant et Porte-parole du Président National, M. Albert MOLEKA trouve les lieux occupés par des intrus. Après quelques échanges de parole, il sera séquestré sur le champ. Les jeunes parlementaires debout qui étaient dans les parages volent au secours de l’infortuné. Il s’en suit des échauffourées entre les deux camps, l’un à l’intérieur, et l’autre à l’extérieur.

Il s’ensuit un mouvement de masse que plus personne n’arrive à maîtriser. Arrive à la permanence entretemps un certain Kovo INGILA, membre du Comité national et très actif du côté COC. Connaissance de longue date de M. Moleka, il entre en contact avec lui et lui demande son aide pour sortir de la permanence de peur de se voir molesté par la foule furieuse des combattants qui étaient en dehors de la parcelle.

La police postée sur la 10ème rue à Limete non loin de la Permanence intervient. La police prend MOLEKA sous sa protection et l’accompagne à la résidence du Président National où se trouve son bureau. Entretemps, INGILA est prétendument agressé par les combattants comme il le déclarera plus tard.

Prétendant avoir été agressé, son véhicule endommagé et avoir perdu une somme de 4.400$US, un lap top, des caméras, quelques cellulaires à cette occasion, M. INGILA Kovo a déposé plainte au Parquet Général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Matete à charge de Monsieur Albert MOLEKA pour coups et blessures et destructions méchantes.

Cité gratuitement par le plaignant au cours de l’instruction, Monsieur Alexis MUTANDA, Secrétaire Général de l’UDPS sera également invité par le Parquet général à répondre du chef de tentative d’assassinat dans la personne de Kovo INGILA, alors qu’il n’était mêlé à l’événement ni de près ni de loin, n’ayant pas été sur les lieux ce jour là. Messieurs Nsolua, Mpetshi, Kayiba ….aident l’accusation à s’étoffer pour coûte que coûte incriminer le Secrétaire général.

Pendant ce temps, le plaignant INGILA se complait d’opérer une série d’arrestations dans les rangs des combattants de l’UDPS en complicité avec les éléments de la Police Nationale Congolaise et ceux des services spéciaux de la République sans un acte légal et en toute impunité, alors qu’il appartenait au Parquet Général saisi des faits de pouvoir agir conformément aux dispositions de l’article 15 du code de procédure pénale en vigueur en République Démocratique du Congo.
Il choisit de préférence les têtes d’affiche des Parlements debout et de la Force du Progrès de manière à neutraliser les activités du Parti.

Neuf combattants ont été ainsi incarcérés et après avoir passé des jours dans les différents cachots, ils sont acheminés au centre pénitentiaire de Makala. Six d’entre eux ont été libérés sous caution et les trois autres attendront longtemps à Makala le verdict du tribunal qui vient d’être prononcé.

10.2 LE PLAIGNANT KOVO ET LES TEMOINS DE LA PARTIE CIVILE

Le plaignant bénéficie du faux témoignage de certains membres du Parti qui prétendaient avoir vécu l’agression dont il dit avoir été l’objet. Il s’agit de :
Raoul NSOLUA, MPETHI Jean Robert, NKONGOLO à l’époque garde à la permanence dans le groupe de MIVILU, Mama TSHIYAMBA, ABUKA Seya Gédéon et KAYOMBO Bakadisasa ;

10.3 PREVENTIONS

10.3.1 A charge du Secrétaire général

« Avoir à Kinshasa, Capitale de la République Démocratique du Congo, dans la Commune de Limete, le 26 Novembre 2008, connaissant la conduite criminelle des malfaiteurs : Dieudonné MULUMBA et consorts qui ont exercés des violences contre les personnes et les propriétés, fournit habituellement à ces malfaiteurs logement, lieu de retraite et de réunion. Faits prévus et punis par les articles 22 et 23 du Code Pénal, livre premier ».

10.3.2 A charge de Dieudonné MULUMBA, Fils MUKAMBALA, TSHIANYI, KALONJI Boni, LUZAYADIO Séba, NKWA Louison, Papy-Prince NKONGOLO, MUKUNA Muteba.

- « Avoir, dans les mêmes circonstances de lieux et de temps que dessus dans une coopération directe et immédiate, selon l’un des modes de participation criminelle prévu par la Loi en tant que co- auteurs, volontairement porté des coups et fait des blessures sur la personne du nommé INGILA Kovo.
Faits prévus et punis par les articles 21- 22 du Code Pénal, Livre Ier et articles 43 et 46 du Code Pénal, Livre II. »

- « Avoir, dans les mêmes circonstances de lieu et de temps que dessus dans une coopération directe et immédiate selon l’un des modes de participation criminelle prévus par la Loi, entant que co- auteurs, méchamment détruit deux glaces de la Jeep runner version américaine de marque Toyota appartenant à Monsieur Kovo Ingila.
Faits prévus et punis par les articles 112- 110 du Code Pénal, Livre II. »

- « Avoir, dans les mêmes circonstances de lieu et de temps que dessus, frauduleusement soustrait une somme de 4.400$US, des appareils téléphoniques en l’espèce, un NOKIA E 90, SAMSUNG 300, un ordinateur portable, un appareil
de photo numérique de marque ACER, un appareil CAMERA de marque Sonny le tout pour une valeur indéterminée au préjudice du Sieur INGILA Kovo, et ce, à l’aide de violences. Faits prévus et punis par les articles 79 et 82 du Code Pénal, Livre II. »
(Annexe 18)

10.4 ARGUMENTS DES AVOCATS DE LA PARTIE CIVILE

La partie civile a basé ses preuves sur les témoignages et les séquences du film pris lors dés événements et les dires de Ingila Kovo. Ses avocats se sont époumonés sur la prétendue Force du progrès qui aurait été à la base des méfaits alors que la Force du progrès n’est pas au banc d’accusé comme groupe. Ils ont donné comme preuve les images filmées de ces incidents alors que le film ne contenait aucune preuve de l’intervention des prévenus. Les témoins ont été confondus dans leurs propres témoignages qui étaient plutôt des montages grossiers imaginés pour inculper des innocents.

10.5 PLAIDOIRIE DU COLLECTIF DE LA DEFENSE

10.5.1 Arguments du Collectif de la défense
Les avocats du collectif de la défense ont relevé la difficulté dans le chef de leurs confrères de la partie civile à soutenir la cause. Ils ont brillamment démontré que les témoignages présentés ainsi que les films produits ne tenaient pas debout devant l’examen. Maître BONDO a même parlé du dilemme non pas cornélien mais shakespearien parce que dramatique dans lequel les avocats de la partie civile se trouvaient.

Comme corollaire à la plaidoirie, il a tendu au Président du Tribunal le dernier rapport de la FIDH où M. Raoul NSOLUA, témoin à charge, déclare avoir été torturé par le pouvoir en place, contrairement à ce qu’il dit au Tribunal d’avoir été molesté par la Force du Progrès. Maître BONDO a même demandé au Procureur de l’arrêter séance tenante pour avoir discrédité la République auprès de la Communauté Internationale par ce mensonge. Le Procureur ne l’a pas arrêté.

Intervenant à son tour, Maître Jacquemin SHABANI a dit que c’est par mythomanie que le Ministère public a été saisi de cette affaire de la même manière que le tribunal. Car, a-t-il poursuivi le fait de cette cause, ce sont les liens existant entre la partie civile/Parquet de Grande Instance de Matete à coups d’espèces sonnantes et trébuchantes.

10.5.2 Verdict du Tribunal Jeudi 20 Août 2009

a. En ce qui concerne le Secrétaire Général
Le Tribunal dit non établie en fait comme en droit l’infraction de recel de malfaiteurs mise à la charge du prévenu MUTANDA. Le déclare non coupable et l’acquitte purement et simplement de cette prévention.

b. En ce qui concerne les autres prévenus :
Le Tribunal dit non établies en fait comme en droit les infractions de vol à l’aide de la violence, de destruction méchante et de coups et blessures volontaires au bénéfice du doute et faute de preuves à charge de chacun des prévenus, les déclare non coupables et les acquitte purement et simplement et les renvoie aux fins de poursuites judiciaires sans frais. Met ¾ des frais de la présente instance à charge du Trésor public et ¼ sera payé par la partie INGILA Kovo dans le délai légal en ce qui concerne cette dernière à défaut, il subira 7 jours de contrainte par corps.

10.5.3 Considérations finales:

Les audiences au centre pénitentiaire de Makala ont débuté le 27 Mai 2009 et se sont poursuivies jusqu’au 6 Août 2009 accaparant l’attention et l’énergie de trois avocats du Parti, de neuf combattants actifs du Parti et du Secrétaire Général sans compter la présence de l’Assistant et Porte-parole du Président national et tant d’autres combattants qui voulaient apporter leur soutien moral aux prévenus.

Le plaignant, aidé et encouragé par le groupe de l’ex COC s’est surpassé dans les montages mensongers commencés sur les écrans de télévision et poursuivis au cours des audiences. L’intention de discréditer, d’humilier, de neutraliser les activités du Parti et exposer en public leur détermination à méconnaitre les décisions du Président national de réhabiliter le Secrétariat national et de dissoudre le COC. L’intention de se faire payer les dommages et intérêts non mérités n’était pas étrangère à toutes ces actions. C’est cela que tout le monde a compris après ces trois mois de procès.

XI. CONSIDERATIONS SUR LES ELECTIONS LOCALES, MUNICIPALES ET URAINES

11.1 Point de vue de la Présidence du Parti

Le point de vue du Président National a été ouvertement publié pendant le point de presse du 14 Mars 2009 au sujet de l’enrôlement et de la participation du Parti à toutes les élections à venir ;

11.2 Point de vue du Comité national :

Au courant du mois d’Avril 2009, une vive discussion a eu lieu au sein du Comité National pour savoir si oui ou non l’UDPS devait participer aux élections municipales, urbaines et locales. Planchant sur l’argument que le lien que le pouvoir en place établit entre l’enrôlement des électeurs en cours de réalisation pour parachever la mascarade électorale en cours de réalisation et les élections générales inéluctables de 2011 fait partie des mécanismes conçus pour assurer la survie politique de ce pouvoir. Et donc, il faut s’enrôler uniquement pour 2011 et non pour les élections municipales, urbaines et locales.

Cette option a été adoptée par une des plénières du Comité National. Elle continue d’être défendue par quelques ténors de cet Organe statutaire.
Il faut avouer que ce point a été et reste encore aujourd’hui un des points qui est à la base du malaise entre les deux organes statutaires du Parti.

11.3 Au Secrétariat national :

Les arguments suivants ont été développés en faveur de la participation à toutes les élections à venir, y comprises les élections municipales, urbaines et locales, à savoir :

a. Ces élections permettront à nos membres d’acquérir l’expérience des campagnes
électorales, la connaissance des lieux et de tester la capacité du Parti à se choisir des candidats valables afin de préparer les stratégies pour les élections générales ;

b. Ces élections permettront à nos combattants de base d’accomplir leurs ambitions
politiques après tant d’années de luttes et de sacrifices, au lieu de leur demander d’attendre les élections prochaines qui n’auront lieu que cinq après. Les élections présidentielles et législatives n’intéressent qu’une infime partie des cadres du Parti;

c. Après de graves déceptions sur les performances des hommes au pouvoir sortis
Des élections de 2006, le peuple congolais réclame la participation de l’UDPS et de son chef charismatique dans les arènes du pouvoir. Il serait maladroit pour un parti politique de ne pas tirer profit d’une situation qui lui est favorable ;

d. Le positionnement de nos combattants dans les collectivités, les secteurs, les
territoires et les districts sera bénéfique pour les candidats du Parti aux élections présidentielle et législatives en particulier et au peuple en général ;

e. L’annonce de la participation aux élections municipales, urbaines et locales est un
élément catalyseur pour une mobilisation massive des masses populaires. Le peuple congolais déçu par le pouvoir en place et regroupé autour de l’UDPS pourra être utilisé dans les revendications futures avec plus d’efficacité. L’exemple de Kinshasa est très éloquent à ce sujet ;

f. Les partenaires politiques de l’UDPS, à l’instar du Parti socialiste suédois, l’ANC
du Président ZUMA et d’autres conseillent vivement à l’UDPS de participer aux prochaines élections, faute de quoi le Parti risque de ne pas obtenir des soutiens souhaités pour l’organisation de son Congrès et sa participation aux futures élections ;

g. Le régime actuel au pouvoir ne jouit plus des mêmes soutiens internationaux
comme en 2006, la preuve a été donnée par les positions du nouveau chef de la Maison blanche et de sa Secrétaire d’Etat qui ont indiqué clairement leur position contre les régimes corrompus et réfractaires au respect des droits humains ;……

XII. FORMATION

12.1 Formation des Témoins aux opérations d’enrôlement

Le 04 Juillet 2009, une quarantaine de membres du Parti, désignés témoins dans différents bureaux d’enrôlement dans la ville de Kinshasa ont été soumis à une séance de formation organisée par une ONG de défense des droits humains d’inspiration chrétienne.

Cette formation avait essentiellement porté sur la connaissance de la Constitution de la RDC, en particulier sur :
- La loi portant organisation, attributions et fonctionnement de la Commission Electorale Indépendante,
- L’Arrêt rendu le 27 Août 2007par la Cour Suprême de Justice à la suite de la requête en prolongation du mandat de la CEI ;………..
La formation a aussi porté sur les droits et devoirs des témoins des Partis politiques affectés aux centres de révision du Fichier électoral.

Cette formation a té initiée et supervisée par le Secrétaire National Justin TSHIBAMBE, Chef du Département des Relations avec les Forces Socio-politiques.

12.2 Formation des Agents de la Sécurité

Durant trois mois, soit du Dimanche 26 Avril au Dimanche 06 Août 2009, le Département de Renseignements, Sécurité et Sureté a organisé une formation des combattants commis aux services de sécurité du Parti sous la supervision de M. Albert KAPEPA DUNIA, Chef du Département. Les enseignements étaient dispensés tous les Dimanches de 14H30 à 17H30’.

Le programme était conçu en vue de permettre à chacun de se familiariser avec les tâchas quotidiennes de la profession, d’adopter des attitudes et d’acquérir des habitudes propres au métier. Donc, de les rendre aptes à participer activement à la sécurité du Parti.

Les candidats inscrits au cours étaient au nombre de 95, Mais 66 candidats seulement ont été déclarés lauréats pour avoir suivi régulièrement les cours et avoir pris part aux exercices inscrits au programme.

Il était prévu de sanctionner ces cours par des brevets si des fonds nécessaires sont trouvés.

XIII. JOURNEE DE LA JEUNESSE DU 15 AOUT 2009

13.1 le Secrétaire Général avait déjà annoncé dans un communiqué remis à la presse le 1èr Août 2009 que les festivités allaient être organisées pour commémorer l’élection de M. Etienne TSHISEKEDI comme Premier Ministre à la Conférence Nationale Souveraine (CNS). Cette date est aussi consacrée à la jeunesse du Parti.

Le Communiqué était ainsi libellé « Sous le haut patronage de Monsieur Etienne TSHISEKEDI wa MULUMBA, Président National de l’UDPS et au nom de la Jeunesse du Parti (JUDPS) et les mouvements associatifs (les Parlements Debout, la Force du Progrès, la Nouvelle Génération Etienne TSHISEKEDI, le Labo Tshangu, la JUDPS estudiantine…) la JUDPS organise du 10 au 20 Août 2009, les Universités Saisonnières Spéciales de la JUDPS dénommée "Spéciale JUDPS 2009" à l’occasion de la journée commémorative de l’élection de Son Excellence Etienne TSHISEKEDI au poste de Premier Ministre à la Conférence Nationale Souveraine (CNS), journée dédiée à la Jeunesse du Parti ».

13.2 Déroulement des travaux

Du mardi 11 au Jeudi 20 Août, les jeunes de Kinshasa se sont réunis à la Permanence pour réfléchir entre eux sur les grands défis du moment :
- La situation générale du pays,
- Sur le futur Congrès du Parti ;
- Sur les élections à venir et
- Sur la redynamisation du Parti.

Les travaux ont réuni environs 450 combattants de Kinshasa avec la participation d’un membre de la JUDPS/Mbuji-Mayi et un de la JUDPS/Bandundu dans un esprit large de compréhension et d’efficacité. La fidélité au Président National a transpiré à travers les différentes interventions pour culminer avec un rapport final (ANNEXE 19) et une Déclaration politique (ANNEXE 20) qui ont sanctionné la fin des travaux.

12.4 Meeting du 23 Août au stade municipal

Le président du Comité fédéral de Tshangu, M. KAMANDA avait écrit le 27 Juillet 2009 à Mme la Bourgmestre de la Commune de Masina et le 07 Août au Gouverneur de la ville pour réserver le stade municipal de Masina/Pascal pour organiser cette manifestation avec le concours des groupes de la Jeunesse du Parti, organisateurs de la « Spéciale JUDPS 2009 » Toutes les mesures étaient prises pour sa réussite.

A une semaine près, Monsieur Raphaël KAPAMBU, ancien Président du Comité fédéral adresse à son tour une demande à l’hôtel de ville pour organiser une manifestation similaire à l’espace Karay, Q.12 C/Ndjili sur le Boulevard Lumumba à quelques mètres du stade municipal.

Dans sa correspondance du 21 Août 2009, le Vice Gouverneur de la ville annule les deux manifestations au motif « que les deux courants antagonistes ne peuvent se réunir le même jour, à des endroits proches l’un de l’autre, au risque de créer un environnement propice à l’agitation ».

Cette confusion créée de toute pièce par un groupe organisé en campagne contre l’enrôlement des combattants et contre la participation de l’UDPS aux élections municipales, urbaines et locales passe de tout commentaire.


Fait à Kinshasa le 31 Août 2009

Alexis MUTANDA

Secrétaire Général
Alexis Mutanda
Président de la CEP

Répondre