1er congrès de l'UDPS, Masamba fixe l'opinion

Activités et documents officiels du parti au Congo
Répondre
Avatar du membre
Lacoste
Administrateur - Site Admin
Messages : 566
Enregistré le : mar. août 08, 2006 4:18 pm
Localisation : Udps

1er congrès de l'UDPS, Masamba fixe l'opinion

Message par Lacoste » ven. juin 04, 2010 8:45 am

Finies les spéculations autour du 1er congrès de l'UDPS, Remy Masamba ayant fixé l'opinion à ce sujet au cours du point de presse qu'il a tenu mercredi 2 juin 2010 à la résidence d'E. Tshisekedi. Une façon de prouver à tous qu'il ne pouvait se présenter en un tel lieu pour jouer une farce de mauvais goût. C'était en tant que coordonnateur principal de la commission chargée d' l'étude de l'organisation et de la tenue du 1er congrès de leur parti (UDPS), présentant ainsi le rapport ayant sanctionné la fin de la 1ère phase des travaux préparatoires.



Le point de presse de Remy Masamba s'est articulé autour des axes ci-après : le cadre juridique de la commission ; les missions dévolues à la commission ; la composition de la commission et de son bureau de coordination ; l'organisation du travail ; les résultats obtenus et les conclusions à tirer de cette première phase.

Abordant le point relatif au cadre juridique l'orateur a d'emblée fait savoir que d'aucuns avaient pensé que le 1er congrès de leur parti ne se tiendrait plus après plusieurs tentatives sans succès, qu'E. Tshisekedi, par sa perspicacité a voulu ainsi relever le défi, créant par la décision n°86/UDPS/PN/09 du 25 octobre 2009. Il a poursuivi pour indiquer qu'appelé en consultation à Bruxelles par son président national, il a accepté la mission que celui-ci lui a confiée, celle de conduire les travaux préparatoires du 1er congrès de leur parti.

S'agissant des missions dévolues à sa commission, Masamba a précisé qu'il s'agit de celles énumérées à l'article de la décision 086 créant ladite commission, à savoir : synthétiser et actualiser tous les travaux existants disponibles portant sur l'organisation et la tenue du 1er congrès de l'UDPS ; élaborer une étude de faisabilité de la tenue du 1er congrès sur le plan financier, matériel et organisationnel ; mettre en œuvre tous les paramètres humains ; matériels et financiers nécessaires à l'organisation du 1er congrès ; préparer les documents de travail à l'intention de congressistes et les soumettre aux organes centraux et de base pour avis et considérations ; proposer au président national les listes des délégués au 1er congrès et assurer la logistique pendant toute la durée du 1er congrès.

Pour ce qui est de l'organisation de travail, l'orateur a indiqué que la commission a été éclatée en 2 sous commissions à savoir : la sous commission politique, administrative et juridique et la sous commission gestion du congrès, non sans ajouter que chacune a produit son rapport, lequel a été soumis à la commission et qu'à son tour la commission a rédigé son propre rapport auquel sont annexés les documents soumis aux avis et considérations des organes centraux et de base.

Annonçant ainsi la fin de la première phase des travaux de la commission, Masamba a informé que la 2ème phase est consacrée au dépouillement et au traitement des amendements sur les textes qui seront soumis à la discussion et adoption lors du 1er congrès, 1er congrès dont la tenue est attendue avant décembre prochain.

Résultats

Sur les 6 missions dévolues à sa commission, Remy Masamba a fait savoir que 5 ont été entièrement accomplies et que la 6ème, celle d'assurer la logistique va se dérouler pendant toute la durée du 1er congrès.

Démentant toutes les rumeurs fantaisistes au sujet d'un soi-disant échec de sa commission, l'orateur a cité les résultats palpables suivants : les statuts modifiés et complétés ; le règlement intérieur ; le projet de société actualisé ; tous les textes essentiels pour l'organisation et la tenue du 1er congrès. Remy Masamba ne s'est pas fait prier 2 fois pour annoncer que c'est le président national lui-même, E. Tshisekedi qui procédera, dans les semaines à venir, aussi bien à l'ouverture solennelle qu'à la clôture des travaux du 1er congrès de l'UDPS.

Il a ajouté que leur parti entend donner une impulsion nouvelle à la démocratie, à mener le peuple au progrès social et à instaurer un véritable Etat de droit et sera un véritable centre d'excellence de la démocratie au pays. C'est par ici qu'il a remis, à titre symbolique, les exemplaires du rapport ayant sanctionné la fin des travaux de la 1ère phase à Albert Moleka, assistant du président Tshisekedi, à Valentin Mubake, président du comité national et à Bruno Mavungu, représentant d'Alexis Mutanda, secrétaire général empêché. Ainsi donc, c'en est fini du congrès organisé en avril 2009 à Righini et qui est qualifié de messe noire.

Répondant ensuite à la presse qui a voulu savoir pourquoi Tshisekedi a agi comme un monarque absolu en excluant les 5 hauts cadres sans même consulter le collège des fondateurs ; si l'UDPS avait tendu la main dans le sens de la réconciliation avec les exclus… Remy Masamba a répondu que le collège des fondateurs est une autorité morale, la sagesse au sommet, ne jouant aucun rôle sur le plan fonctionnel et que tout ce qui est fait par rapport à l'exclusion des hauts cadres, c'est pour préserver l'unité de commandement du président national.

Enfin, trois déclarations ont été lues à la fin de ce point de presse : la motion de l'UDPS/Bandundu désavouant Jacques Matanda ; la déclaration politique du collège des membres de l'UDPS pour soutenir les mesures disciplinaires prises et la motion de soutien de ressortissants du Sankuru à E. Tshisekedi.

Pour rappel, Remy Masamba était entouré de 2 adjoints, à savoir Tshimanga et Mbilya pour cette commission qui compte 29 membres.

V. Wakudinga/www.lobservateur.cd

Répondre