CONFERENCE DE PRESSE DU SECRETAIRE GENERAL DU 23/03/2011

Activités et documents officiels du parti au Congo
Répondre
Avatar du membre
Ngandu Bukasa Etienne
Messages : 439
Enregistré le : mar. juin 03, 2008 7:53 am
Localisation : Belgique

CONFERENCE DE PRESSE DU SECRETAIRE GENERAL DU 23/03/2011

Message par Ngandu Bukasa Etienne » jeu. mars 24, 2011 4:22 pm

Mesdames et Messieurs de la presse ,

La période préélectorale dans laquelle se trouve notre pays avec les opérations d'enrôlement des électeurs et l'élaboration de la loi électorale, exige de nous une attention et une observation accrues pour relever les anomalies constatées à ce stade. Les dénoncer et les porter à la connaissance de l'opinion par le canal idéal que représente votre noble corporation constituent, pour notre Parti, une obligation.

Loin de nous l'intention de créer inutilement du bruit, mais, l'UDPS est plutôt animée par un devoir de servir de vigile du peuple ; avertir et interpeller, exiger et veiller aux corrections qui garantiront transparence, justice et équité de ce processus. Telle est notre intention.

La restriction des libertés d'expression, de réunion et d'organisation des activistes de la société civile et de l'opposition politique en, violation des lois de la république ne garantissent pas un climat apaisé, seul gage pour la réussite de ce processus.
Aussi, l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social, se met de jour en jour, en ordre de bataille, non seulement pour concourir aux échéances électorales mais aussi pour garantir aux citoyens Congolais un scrutin libre, transparent et démocratique.

Ainsi, nous allons au cours de cette communication parler de :

DES OPERATIONS PRE-ELECTORALES
DES DROITS HUMAINS ET DES LIBERTES POLITIQUES
DE L'UDPS EN CAMPAGNE DE MOBILISATION

Mesdames et Messieurs de la Presse ;

I. DES OPERATIONS PRE-ELECTORALES

Les informations vérifiables qui nous parviennent de l'intérieur du pays, en rapport avec l'enrôlement des électeurs, révèlent des situations qui ne peuvent être passées sous silence. Celles-ci mettent en mal les bonnes intentions déclarées du pasteur président de la CENI, NGOYI MULUNDA, qui semble pourtant afficher une détermination à organiser des élections justes, libres et transparentes dans les délais constitutionnels.
Tout en continuant de lui faire confiance, bien qu'avec réserve, nous pensons cependant qu'en rendant publiques ces prémisses, nous attirerons son attention sur les faits évoqués et qu'il prendra les dispositions utiles pour rectifier le tir et ramener la concorde à ce stade du processus.

Mesdames et Messieurs ,

Parmi les difficultés que rencontrent les citoyens congolais en général, et les membres de l'UDPS en particulier, dans le processus d'enrôlement à l'intérieur du pays nous pouvons citer :
L'éloignement et la réduction des centres d'enrôlements ;
La non prise en compte de nos témoins dans les centres d'enrôlements ;
L'obstruction à l'enrôlement de nos combattants non détenteurs de l'ancienne carte d'électeur.

1. L'éloignement et la réduction des centres d'enrôlements

Les grandes distances que parcourent les citoyens Congolais à l'intérieur du pays, ne sont pas de nature à encourager les potentiels électeurs à se déplacer en masse pour cette opération. Cela a une conséquence directe sur la taille de l'électorat et la répartition des sièges dans les circonscriptions électorales.

Au même moment, il est fait état d'une pléthore des centres d'enrôlements dans certaines contrées, pour disposer un électorat fictifs à des acteurs politiques véreux membres de l'actuelle majorité au pouvoir. Il serait donc juste et patriotique que la CENI que nous comptons saisir sur cette question trouve rapidement des correctifs à cet état de chose.

2. La non prise en compte de nos témoins dans les centres d'enrôlements

Les combattants de l'UDPS désignés pour être témoins dans les centres d'enrôlements ne sont pas pris en compte et leurs observations sans objet. Si déjà à ce stade les responsables de la CENI à l'intérieur font fi de nos délégués, qu'en sera-t-il alors des élections proprement dites lorsque nous savons que c'est déjà là que la transparence des élections se joue.

3. L'obstruction à l'enrôlement de nos combattants non détenteurs de l'ancienne carte d'électeur.

Il n'est un secret pour personne, que pour des raisons que nous avons longuement évoquées en son temps, les membres de l'UDPS ne s'étaient pas enrôlés et ne disposent donc pas de cartes d'électeurs (les anciennes).

Ce processus n'étant pas la continuité de celui de 2006, nous ne pouvons donc pas comprendre comment on peut exiger l'ancienne carte d'électeur à nos combattants pour obtenir l'enrôlement. Chose grave on exige même de l'argent à ceux qui tiennent coûte que coûte à obtenir leur carte.

Elire est un acte citoyen qui ne devrait pas être rendu difficile par des subterfuges partisans n'ayant pour finalité que de nuire à un adversaire politique qui fait peur.
La loi électorale en gestation !

Quoi de plus étonnant que dans une République, de surcroît Démocratique, une semaine après l'ouverture de la session parlementaire, nul ne sait qui ou quel groupe (parlement ou gouvernement) travaille sur cette loi (projet ou proposition '). L'opacité dans la gestion de cette question publique, d'intérêt national confirme la volonté de mettre en place un arsenal juridique injuste, inéquitable et exclusif favorisant le (s) candidat (s) du pouvoir.
L'UDPS met en garde toute personne ou groupe de personnes artisan de cette mésaventure mal venue et mal réfléchie, rappelle l'exigence d'un consensus des acteurs du processus sur toute question ayant trait aux élections, avertit que la surprise d'une loi électorale injuste, discriminatoire et exclusive fera l'objet d'un refus manifeste du peuple et que l'UDPS non seulement s'érigera en obstacle à cette tentative mais aussi anéantira cet esprit maléfique.

II. DES DROITS HUMAINS ET DES LIBERTES POLITIQUES

Le pouvoir en place se complaît à adopter un comportement anachronique, des temps passés et révolus en défiant la volonté du peuple souverain et les lois de la république. La majorité au pouvoir instrumentalise l'administration publique, la police et les services de sécurité au bénéfice d'une intolérance politique provocatrice.
Les intimidations, menaces, arrestations arbitraires, interdictions de tenue de réunion politique, tortures, viols, assassinats et massacres sont devenus un mode opératoire pour étouffer l'opposition et l'empêcher de s'organiser utilement pour la victoire aux élections.
Les interdictions de la conférence de presse au Grand Hôtel, des manifestations de la D.T.P et de l'UDPS à la FIKIN, des réunions des parlementaires de l'opposition au Centre Nganda et de la Section UDPS/Kingabwa dans une résidence privée n'en sont que quelques exemples.

Aussi, nous exigeons la libération immédiate et sans condition de messieurs MATANDA KIFOLO et Jean Pierre LUABA, membre de l'UDPS, arrêtés depuis le 10 mars 2011 et détenus arbitrairement au cachot de l'IPKIN.
Nous dénonçons aussi les attaques ciblées des campus universitaires (UNIKIN, UPN, ISTA, UNILU, Université Officielle de Mbuji Mayi') sous la conduite de certains officiers supérieurs de la police nationale transformée en police politique instrument majeur de la dictature.

Ainsi, face à ces dérives dictatoriales et pour interpeller ces apprentis politiques à la culture de la démocratie et de la tolérance, comme vous le savez déjà, lors de la célébration du 29eme anniversaire de notre Parti, le Président du Parti, Mr TSHISEKEDI wa MULUMBA, avait annoncé la commémoration de la victoire de l'UDPS et du peuple Congolais sur la dictature Mobutienne ce 24/04/2011 au stade Tata Raphaël.
Nous tenons ici à confirmer la tenue de cette manifestation à la date et à l'endroit initialement prévus.
Les préparatifs vont bon train et nous lançons un appel à toutes les forces vives acquises au changement de se mobiliser pour la commémoration de cette journée qui est aussi leur journée et celle du Peuple souverain.
Nous tenons aussi à prévenir tous ceux qui s'activent à nous détourner de cette manifestation, que pour rien au monde l'UDPS n'entend laisser la coalition PPRD-PALU- UDEMO se comporter en conquistador et disposer de l'espace national à sa guise et penser empêcher les autres forces politiques nationales de s'exprimer ; nous ne sommes pas des faibles à l'UDPS. Il s'agit de notre pays pour lequel nous sommes prêts à accepter même le sacrifice suprême, pourvu que la dictature ne prenne pas racine' la sortie du PPRD à la FIKIN est une illustration pertinente pour appuyer notre thèse.
La base du parti et le peuple tout entier sont donc motivés à fond pour la réussite totale de cette manifestation festive.

III. DE L'UDPS EN CAMPAGNE DE MOBILISATION

Mesdames et Messieurs de la presse ;

Après les tumultes qui ont secoué notre cher parti, nous sommes heureux de constater que la machine est à nouveau en marche avec la mise en place des organes à la base.
Les animateurs des structures de base s’attellent déjà dans une campagne de recensement et de recrutement des membres qui va nous permettre d'actualiser notre membership, cette opération permettra à chaque combattant d'acheter la nouvelle carte de membre.

L'UDPS, notre parti, est plus que conscient des enjeux que nous devons affronter bientôt et ainsi se dote des moyens de sa politique. Ainsi, la collecte des différentes cotisations a débuté sous la responsabilité des animateurs des structures de base, et nous profitons de cette occasion pour rendre public nos comptes bancaires mis à la disposition de nos membres et sympathisants.

- BIAC : UDPS N° 33000832501-80 USD
- UDPS N° 36000832501-65 CDF
- FIBANK : UDPS N° 33000338301-35 USD

Ceci nous permettra d'entamer le mois prochain les descentes à la base (en provinces) pour ,d'une part, réarmer moralement nos troupes et, d'autre part, nous rendre compte de la manière dont le travail de la CENI se fait réellement sur terrain.

Mesdames et Messieurs,

Voilà, succinctement brossés pour vous les points qui ont constitué notre préoccupation et nous nous tenons à votre disposition pour répondre aux éventuelles questions sur lesquelles vous aimeriez avoir de plus amples précisions.

Je vous remercie.


Kinshasa le 23/03/2011


Me J. SHABANI Lukoo B.

Secrétaire Général


Ngandu Bukasa Etienne
Mail: etngandu@udps.be
Administrateur Forum Udps.be

Répondre