Propositions pour enrichir la Vision de l’UDPS

Répondre
Avatar du membre
Tshipamba Mpuila
Messages : 387
Enregistré le : ven. août 11, 2006 7:29 pm
Localisation : BELGIQUE

Propositions pour enrichir la Vision de l’UDPS

Message par Tshipamba Mpuila » dim. déc. 03, 2017 4:52 pm

BUREAU D’ETUDES, EXPERTISE ET STRATEGIES
BEES 30/11/2017
Propositions pour enrichir la Vision de l’UDPS
⦁ Institutions
L’UDPS devra s’atteler à faire de la RDC un pays émergent, un Géant effectif de l’Afrique et du Monde ; l’Epicentre de la Culture du Progrès et de la Civilisation du 3ème Millénaire.
Mais la RDC est ravagée par l’une des pires tragédies humaines, humanitaires, politiques, sociales, culturelles, économiques et écologiques d’origine humaine connues dans le Monde depuis le 16ème Siècle (Début de la traite négrière) et qui a battu le record mondial dans sa durée et dans son ampleur.
Une tragédie qui a consisté dans l’imposition en RDC, sans discontinuité, des systèmes déshumanisants, avilissants, esclavagistes, coloniaux, tyranniques, génocidaires, spoliateurs et prédateurs d’une violence extrême.
Ces systèmes ont non seulement détruit et pillé le Pays, le sol, le sous-sol et les richesses naturelles de la RDC, mais ils ont vidé l’homme congolais de toute sa substance ontologique, de toute sa densité axiologique et de toute capacité de transcendance.
Il faut donc en même temps restaurer dans l’homme congolais ce dont il a été vidé et pouvoir organiser le Pays, le gérer, le bâtir, le mettre sur les rails du progrès et sur la rampe de lancement pour le propulser en avant et vers le Haut.
C’est pourquoi la priorité des priorités sera accordée aux Institutions ci-après :
⦁ L’Unité, le Patriotisme, la Citoyenneté, la Conscience et la Cohésion nationale ;
⦁ L’Ethique, le Savoir- Vivre et la lutte contre les anti- valeurs ;
⦁ La Bonne Gouvernance, le Respect du Bien Commun et la lutte contre la corruption ;
⦁ La Maison de la Femme Congolaise qui aura pour rôle la restauration de la Femme Congolaise dans toute sa dignité humaine, sa valeur, son rôle de mère, de sœur, d’aide assortie et sa fonction de la Gardienne des Flammes Sacrées (Eduquer une femme, c’est éduquer toute la Société);
⦁ La connaissance et la conscience des libertés individuelles et publiques et des droits fondamentaux, civiques, politiques, culturels, sociaux et économiques : L’homme congolais sera ainsi outillé pour rejeter spontanément, de toute ses forces et par tous les moyens, tout pouvoir d’occupation étrangère et tout système déshumanisant, avilissant, esclavagiste, colonial, tyrannique, spoliateur et prédateur : l’homme congolais deviendra un citoyen, c’est-à-dire un être humain qui a la conscience aiguë d’appartenir à une collectivité politique (régionale, nationale) envers laquelle il a des droits, des devoirs et des responsabilités.
Les six Institutions ci-après seront celles par lesquelles passeront toutes les Décisions prises par toutes les Institutions nationales avant d’accéder à la signature du Président de la République. Ce dernier sera le Serviteur du Peuple et de la Nation et ne pourra signer que les décisions qui auront l’aval de ces six Institutions :
⦁ La Chambre des Chefs de Terre, des Chefs Coutumiers, des Notables et des Sages
Ce sont-là les véritables Gardiens du Temple, de la Maison Congolaise, les Représentants du Pouvoir Ancestral, les Relais entre la Sève nourricière, les Racines, les Origines et les Fondements de la Société Congolaise les Représentants sûres des aspirations profondes et légitimes du Peuples et ils se tiennent éveillés et vigilants sur les matériaux avec lesquels est bâtie la Maison Congolaise, les modalités de la Construction de la Maison et la qualité des Bâtisseurs.
Les Chefs de Terre, les Chefs Coutumiers, les Notables et les Sages formeront une Structure dont la Présidence se fait par rotation tous les six mois.
⦁ Le Conseil Œcuménique
C’est le Comité représentatif de l’ensemble des Confession religieuses. Ce Comité représente l’Autorité morale du Pays
⦁ La Maison de la Femme Congolaise : Eduquer une femme, c’est éduquer toute une nation. C’est pourquoi il sera impératif de restaurer à la Femme Congolaise sa dignité sa valeur et lui apprendre son rôle important et irremplaçable dans la Société en tant que Mère, Sœur, Conseillère, Aide assortie et Gardienne des Flammes Sacrées. Cfr. : Document en annexe.

⦁ L’Observatoire de la Culture du progrès, du Panafricanisme et de la Civilisation du 3ème Millénaire

⦁ Les Leaders de différentes Composantes de notre Société

⦁ Le Think Tank National (le Brain Trust)
C’est la Crème de la Crème du Pays. Ce Think Tank rassemblera tous les Experts du Pays dans différents domaines. Grâce à leur savoir encyclopédique, ils passeront au peigne fin toutes les Décisions prises par tous les Organes et toutes les Institutions du Pays, les expliqueront au Comité Œcuménique et à la Chambre des Chefs de Terre, Chefs Coutumiers, Notables et Sages.
Le Président de la République ne signera que les Décisions qui auront eu l’aval de cinq Institutions susmentionnées.
Ces Institutions jouent aussi le rôle de « Chambre-Conseil » pour le Président de la République.
⦁ La formation de la Jeunesse, l’Avenir du Pays
L’UDPS doit s’engager fermement pour assurer et garantir à notre Jeunesse la meilleure formation qui soit depuis l’Ecole maternelle jusqu’à l’Université ainsi que dans les Institutions Supérieurs et les Ecoles professionnelles. Le Pays est trop riche. C’est faisable grâce à une gestion saine et rigoureuse selon le respect des règles de la Bonne Gouvernance et la consécration des principes démocratiques.
Dans les programmes d’études, chaque enfant congolais doit, à la fin de l’Ecole Secondaire, parler les 4 langues nationales (Kikongo, Lingala, Swahili et Tshiluba) et trois langues étrangères (Français, Anglais, Néerlandais et Allemand).
Dans toutes les Ecoles, les Cantines doivent être ouvertes pour assurer aux enfants, à midi, un repas chaud, suffisant et équilibré.
A l’Université, dans les Instituts Supérieurs et les Ecoles Professionnelles, il faut construire les Homes et ouvrir les Restaurants pour Etudiants.
L’Enseignement doit être gratuit et obligatoire. Les Allocations familiales doivent être données à toutes les familles ayant des enfants jusqu’à la fin de l’Ecole Secondaire. A l’Université, à l’Institut Supérieur et dans les Ecoles Professionnelles, les Etudiants doivent avoir droit à une bourse d’études.
Le paiement des Enseignants et des Professeurs doit être régulier et suffisant. Et prévoir les recyclages pour les Enseignants et les Professeurs.
Les Bibliothèques doivent être garnies dans les écoles, à l’Université, dans les Instituts Supérieurs et dans les Ecoles professionnelles.
Dans chaque Ecole, il faudra un Dispensaire pour les soins d’urgence et les premiers soins.
Il faudra ouvrir des Bibliothèques et les Cybercafés dans les Communes (pour accès généralisé à l’information et à l’Internet).
Les Bibliothèques depuis les Ecoles maternelles jusqu’au niveau supérieur devront être bien fournies et à jour.

⦁ Les Mécanismes de contrôle de pouvoir et de pression sociale
Ces mécanismes doivent fonctionner comme dans toute réelle démocratie : Parlement, Syndicats, Presse, Milieux universitaires, Etudiants, Mouvement féminin, Mouvements associatifs….
⦁ Revenir aux Résolutions de la CNS tout en les enrichissant
Fait le 30 Novembre 2017.
Pour le BEES
Dr François Tshipamba Mpuila
GSM 0032-493-325-104 ; Tshipamba.mpuila@yahoo.fr

Répondre