Tous les leaders de l'Opposition, en RDC, soutiennent l'occupation étrangère, la légitiment et la renforcent

Répondre
Avatar du membre
Tshipamba Mpuila
Messages : 404
Enregistré le : ven. août 11, 2006 7:29 pm
Localisation : BELGIQUE

Tous les leaders de l'Opposition, en RDC, soutiennent l'occupation étrangère, la légitiment et la renforcent

Message par Tshipamba Mpuila » dim. avr. 22, 2018 4:43 pm

LEADERSHIP POLITIQUE NATIONAL CONGOLAIS DE PROGRES

Tous les leaders de l’Opposition, en RDC, soutiennent l’occupation étrangère rwandaise

Aucun de ces leaders ne dénonce l’occupation étrangère dans des termes clairs et distincts ni ne mobilise le Peuple pour la combattre et libérer la Patrie.
Ils rampent tous comme des reptiles devant l’occupant et le flattent pour qu’il leur donne le ticket d’accéder à la Soupe de la Vulgaire Mangeoire.
Ils légitiment l’occupation, la pérennisent et la renforcent par les négociations interminables et les accords avec l’occupant, la participation à la parodie des élections tout en sachant d’avance et trop bien qu’ils ne disposent d’aucun moyen de rendre ces élections crédibles ; que ces élections seront truquées et gagnées par l’occupant ou par son pion.
Quel est ce père de famille sérieux, responsable et crédible négocie avec un brigand qui s’est introduit dans sa Maison par la force, s’auto- proclame le propriétaire de la Maison ; tue les enfants de la Famille et jette leurs cadavres dans des fosses communes comme du Bétail ; viole les bébés, les filles et les mamans et détruit les organes génitaux des victimes pour réduire le taux de natalité dans la Famille ; pille les biens de la Maison ; laisse les enfants de la Maison mourir de faim et de famine et prouve que sa superstructure idéologique est génocidaire en refusant toute aide humanitaire que la Communauté Internationale veut apporter aux enfants de la Maison.
Les leaders de l’Opposition affaiblissent la résistance populaire en brisant l’Unité nécessaire au sein des partis politiques ; ils se livrent à cœur joie au dédoublement des partis politiques, au morcellement et à l’émiettement de l’Opposition et du Peuple en petites fractions rivales qui se livrent entre elles des batailles fratricides et sanglantes.
Les leaders de l’Opposition donnent l’initiative à l’occupant et reconnaissent à ses institutions le pouvoir de désigner le morceau légitime parmi cette multitude de fractions. Et le leader du morceau ainsi légitimé sait qu’il devra allégeance, soumission et obéissance totales à l’occupant, au Maître de qui il détient sa légitimité sur ses rivaux.
Quand ces leaders de l’Opposition mobilisent la population dans les rues, ce n’est jamais contre l’occupation ; c’est pour des parades des charmes devant l’occupant pour que ce dernier choisisse le plus populaire d’entre eux et le nomme son premier garçon de course (premier ministre). Pour accéder à ce poste, les leaders de l’Opposition mènent entre eux une bataille impitoyable et sanglante.
Ceux qui entrent dans les institutions du pouvoir d’occupation ne sont pas mus par la volonté et la détermination de combattre l’occupation à partir de l’intérieur de ses institutions comme le cheval de Troie, pour les asphyxier et bloquer leur fonctionnement et libérer la Patrie et le Peuple. Au contraire, ils entrent dans ces institutions en tant que véritables collabos et traîtres qui légitiment davantage l’occupation, la vivifient de leurs énergies, la revigorent, la sanctifient et déifient le Raïs.
Seul le Peuple Congolais et la Diaspora Congolaise dénoncent de façon claire et distincte l’occupation et la combattent.

Fait le 22 Avril 2018.
Dr François Tshipamba Mpuila (E-mail : tshipamba.mpuila@yahoo.fr)

Répondre